Avez-vous un frère ou une soeur mort ?

Si tel est votre cas, cet événement peut avoir des conséquences très importantes sur votre comportement. La dynamique liée à cet événement dramatique dépendra du sexe de la personne morte et du vôtre. Ici, nous prenons en compte les fausses couches, les avortements, les morts-nés, ceux qui sont morts jeunes ou… moins jeunes.

Dans tous les cas

Vous pouvez avoir du mal à vous endormir, car vous avez peur de dormir auprès des morts et vous confondez mourir et dormir, comme Hamlet. Vous pouvez fumer ou boire inconsciemment  à la santé du mort. Vous pouvez manger pour deux et dévorer des têtes de veau…

Voici les 2 dynamiques…

Si vous avez le même sexe que le mort…

Nous avons 2 cas : la personne est morte avant ou après vous…

  • Si elle est morte avant vous, votre rang change. Au lieu d’être le premier, comme vous l’avez toujours cru, vous êtes le deuxième et, si vous vous prenez pour le premier, vous prenez la place d’un mort. Dans ce cas, vous aurez tendance à vouloir inconsciemment mourir, avoir des accidents de voiture, de moto, de ne pas avoir envie de manger… pour rejoindre la personne morte. C’était le cas de Jung, dont le frère mort s’appelait Paul et devait sûrement représenter son archétype de l’ombre. Carl Jung était suicidaire, passait des moments de son enfance au dessus d’un torrent, fasciné par la mort. Il fumait le cigare et a eu une crise cardiaque, reflétant sa peine de coeur.
  • Si elle est morte après vous, votre rang reste le même. La dynamique est moins forte, mais cet être vous manque et vous pensez à lui inconsciemment. S’il est juste derrière, vous pouvez manger pour deux. Vous pouvez toujours fumer, comme précédemment ou souffrir, pour rétablir un équilibre. Dites-vous : « J’ose être vivant alors qu’il est mort ». Une tendance à expier peut survenir. Ce fut le cas de Freud, qui a eu un frère mort après lui.

Dans les 2 cas, vous pouvez vouloir vivre pour 2. Jung avait une femme et une maîtresse. Freud vivait avec sa femme et sa soeur….

Si la personne morte est de sexe différent

 Dans ce cas, vous aurez tendance à chercher l’âme soeur.

  • Vous pouvez vous marier et avoir une relation fraternelle avec votre conjoint. Vous recherchez alors des maîtresses pour trouver l’amour charnel, comme un certain ex-président de la république qui a perdu une soeur et qui appelle sa femme « maman ».
  • Vous pouvez rechercher cette âme soeur au bout du monde et dire « j’ai trouvé mes frères de sang chez les amérindiens ou les palestiniens… » Vous les confondez avec vos vrais frères germains, utérins ou consanguins.
  • Si la personne morte était avant vous, vous pouvez être homosexuel pour la rappeler, surtout si vos parents vous ont donné un prénom équivalent, si, par exemple vous vous appelez Karim et que la soeur morte s’appelait Karima.
  • Vous êtes en couple avec une personne morbide, qui se drogue, qui a des accidents de voiture, qui a perdu un membre de sa fratrie de même sexe qu’elle.

Il sera alors important de se retirer de cette relation morbide.

Que faire ?

L’important est de redonner sa place au mort et de reprendre la vôtre. Voici quelques solutions possibles en dehors du fait d’assister à des constellations familiales.

  • Calculez votre rang correctement. « Je suis le deuxième et je suis vivant ».
  • Dites à votre frère ou soeur mort : « je vis encore un peu et j’irai te rejoindre »
  • Changez de prénom éventuellement.

C’est pourquoi il est essentiel de demander à ses parents s’ils n’ont pas perdu d’enfants. Si c’est le cas, laissez-moi un message pour aller plus en avant.

, , ,

133 Responses to Avez-vous un frère ou une soeur mort ?

  1. MYNAME IS SLIM SHADY 19 octobre 2012 at 14 h 29 min #

    Merci 1000 fois, j’en suis tres reconnaissant

    la premiere fois que je tombe sur un article pareil et nous sommes une famille touché par un deuil depuis notre exil

    je m »informerai davantage car les psy coutent cher

    merci

    • admin 19 octobre 2012 at 20 h 53 min #

      Et cela arrive souvent aux familles d’immigrés. Elles perdent un enfant qui rappelle le pays d’origine.

  2. LEILA 8 janvier 2013 at 21 h 25 min #

    Bonsoir , j’aimerai quelques renseignements sur ce qui a été dis plus haut. J ‘ai sût il y a quelques année que j’aurrais dû avoir une grande soeur mais qu’il y a eu une fausse couche. Depuis deux ans je connais les détails je sais que ma mère enceinte de quelques mois à fait une chute dans les escaliers et à perdu sa première petite filles je ne sais pas à combiens de mois ni si elle l’a nommée. Alors la question que je me pose et comment un être que nous n’avons jamais renconté et dont on ne connais pas l’éxistence pendant une grande pèriode peut – elles nous manquée , et causée des troubles ? Je trouve les constellations familiales trés intéréssante mais ne vivant pas à Paris je n’aurais pas l’occasion d’y assistée, merci pour votre réponse.

    • admin 9 janvier 2013 at 7 h 30 min #

      Cette question, comment un être que l’on a jamais rencontré peut à tel point nous influencer, m’a aussi longtemps titillé.
      – la première réponse,intellectuelle, vient peut être du fait qu’il y a plus de 10 000 ans, la sécurité sociale n’existait pas et la « vie » avait alors beaucoup plus de valeur et que nous sommes encore influencé par ces événements.
      – la deuxième est « phénoménologique ». C’est ainsi…. C’est ce que nous observons lors de constellations. Alors prenons ce phénomène en compte.
      Je pense que mon prochain article va porter sur ce sujet…. Cordialement

  3. Sand 4 avril 2013 at 18 h 42 min #

    Bonsoir..
    Juste après ma naissance ma mère à fait le choix de se faire avorter pour des raisons qui lui incombent… Je ne connais donc pas le sexe… Pourriez vous m’éclairer sur la marché à suivre svp..
    Merci par avance
    Sand

    • admin 4 avril 2013 at 19 h 51 min #

      Venez en constellation pour faire le deuil de ces « frères et soeurs ». C’est le plus simple. Cordialement.

  4. Nini 27 mai 2013 at 15 h 13 min #

    Bonjour,
    Merci tout d’ abord pour ton partage.
    Il y a deux ans maintenant j’ai eu la vision d’un frère mort in utéro. Cela m’ été confirmé. Je ne suis pas sure que cela soit arrivé dans cette vie, mais quand j’ai dis le phrase après ton article « je suis la troisième née dans cette famille, et le second est mort » la résonnance a été immédiate, … Je ne sais trop que penser de tout cela mais merci à toi.

    • Catherine 5 juillet 2013 at 12 h 35 min #

      Oui, c’est probable que ma mère ait provoqué des avortements. Je n’ai pas connu mon père, et ma mère était orpheline, alors…mais il y a quelque chose de ce côté. D’ailleurs,je vis tout le temps des situations qui n’aboutissent pas. J’en ai pris conscience et cela est déjà un pas de fait. Vis par contre sans grandes racines. C’est la vie. Ai beaucoup changé de lieux et cela continuera sans doute. Voilà. Je pense qu’à un certain âge, il est difficile de tout changer. J’essaie tout simplement d’avancer chaque jour dans la vie sans trop me poser de questions. Merci en tout cas de vos réponses.

      • admin 5 juillet 2013 at 17 h 21 min #

        La difficulté est de se sentir à sa place. Comme tu n’as pas connu ton père, tu as peut être des frères et soeurs vivants. Comme ta mère était orpheline, tu es probablement identifiée à ta grand-mère maternelle. Tu as des enfants ?

  5. stephane 13 juillet 2013 at 16 h 13 min #

    bonjour,
    je me reconnais en partie dans la description de la recherche de l âme sœur , mais je n ai perdu ni frère ni sœur comme on le conçoit mais plutôt a l état embryonnaire et ou une seconde âme est descendue avec moi voila ce que j’en sais , par contre j ai effectivement toute ma vie cherché « l autre « qui me manquait, ( c était une fille) , j ai toujours eu des relations amoureuse très difficiles et la dernière collectionnait un grave accident de voiture et alcool plus grave pathologie mentale, mais me suis accroché en pensant qu elle était mon âme soeur,et que je devais la sauver , ce qui m a détruit. Comment me débarrasser de ce  » problème » pour que je puisse avancer dans ma vie car je stagne dans l attente de ma « moitié perdue ». J’aimerais régler ce problème et rencontrer la femme que j aimerais réellement , pouvez vous m aider?
    bien a vous.

    • admin 13 juillet 2013 at 16 h 53 min #

      Avez-vous demandé à vos parents s’ils ont perdu des enfants (fausse couche et avortement compris) ? Sinon, venez en constellation, ce peut être un oncle ou une tante ou un être cher qui manque à un de vous parents ou grands parents.

  6. stephane 13 juillet 2013 at 17 h 06 min #

    Oui, j ai demandé a mes parents pas de fausses couches ni avortement. Par contre, il m’a été dit par deux fois qu’il y avait eu deux âmes qui étaient descendu a ma création et qu’elle (une fille) serait restée quelques temps, jusqu’à la formation du coeur avant de remonter. J’ai fait de la kinesiologie et m’a débarrassé d’un « gisant » que j’avais mais pas reglé cette obsession de la recherche de l’ame soeur qui me bloque comme si je l’attendais pour commencer ma vie,
    bien a vous.

    • admin 13 juillet 2013 at 17 h 20 min #

      Cela peut être une « âme soeur » qui résonne avec tes parents ou tes grands-parents. Le mieux est de venir en constellation.

      • stephane 13 juillet 2013 at 17 h 38 min #

        pouvez-vous m’en dire plus sur la constellation ? Ou cela se passe t-il ? Comment, quand , le cout etc ? Merci.
        bien a vous

        • admin 13 juillet 2013 at 22 h 19 min #

          Un peu long pour répondre ici. Voyez la page résumé.
          Sinon, c’est en soirée ou en journée complète. Le programme et les coûts sont sur la page… programme.

  7. marie helene 26 juillet 2013 at 21 h 28 min #

    Bonsoir,
    je suis donc Marie-Hélène,deuxième et j’ai eu une soeur morte peu de temps après sa naissance.Mes parents n’ont jamais parlé d’elle.Elle avait été baptisée et s’appelait Isabelle.J’ai appris très récemment par ma soeur aîné qu’Isabelle a été incinérée. Est-ce que tout cela pourrait expliquer ma peur du noir,mes angoisses au moindre bruit la nuit,ma peur d’être agressée pendant mon sommeil (je sens parfois une présence près de moi la nuit). A noter que je viens de divorcer et que ça m’a terriblement chamboulé ( j’ai fait un burn out en juin, procédure entamée en décembre 2012,divorce prononcé en février).
    Merci par avance pour notre réponse. 🙂

    • admin 26 juillet 2013 at 22 h 27 min #

      Oui, effectivement, c’est possible que vos peurs et vos angoisses viennent de là, peut-être ainsi que le burn-out au travail. La difficulté de la relation de couple provient probablement d’une autre cause.

      • marie helene 27 juillet 2013 at 11 h 02 min #

        Merci pour votre réponse.Sauriez-vous m’indiquer la voie à suivre pour que mes peurs disparaissent ? Par avance merci. Bonne journée à vous.

        • admin 28 juillet 2013 at 14 h 14 min #

          Le mieux est de venir en constellations pour accepter la mort de votre soeur.

  8. Leopoldine 17 janvier 2014 at 9 h 31 min #

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Je suis née un an exactement après la mort de ma sœur (enfant née morte d’après maman).

    Je me suis longtemps considérée la deuxième (ayant un frère ainé) mais en fait je suis la troisième… et j’ai reçu son prénom (ma mère voulait un autre prénom mais mon père m’a inscrite sous le mm prénom qu’elle puisque c’était aussi le prénom de sa mère à lui -ma grand mère paternelle, vivante à cette époque là-)

    J’ai toujours été fière de mon prénom, car original et peu courant, et quelque part je pense à l’intérieur de moi, je vivais moi… je me suis longtemps sentie comme sa réincarnation… étrange non ?

    • admin 17 janvier 2014 at 9 h 49 min #

      Fidèle… En pensant être sa réincarnation, vous l’empêcher d’être en paix. Vous pouvez faire une constellation pour vérifier si le changement de prénom est important. Bert Hellinger le conseille. Merci pour votre témoignage.

    • admin 23 mai 2014 at 9 h 48 min #

      Je viens de connecter avec Victor Hugo…

      Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
      Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
      J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
      Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

  9. Sylvie 6 juillet 2014 at 7 h 23 min #

    Bonjour, et mille mercis a vous pour l’aide que vous apportez. Je suis arrivée sur votre site par hasard, mais le hasard fait si bien les choses. J’arrive a un virage dans ma vie où je dois apprendre, comprendre et agir pour vivre me semble t il. J ai un ressenti des choses des personnes, des lieux …. je pense donc en perpétuelle évolution. Mais la je dois régler mon passé pour avancer. Par où commencer ? mes grands parents paternels ont perdu des freres et soeurs ainsi que des enfants. Du cote maternel ma maman a perdu sa maman tres tres jeune. Maman a perdu une soeur de maladie. A ce jour, maman et papa sont partis faire leur voyage celeste. A mon tour, maman a perdu sa 1ere fille Maryline et Jean yves un an jour pour jour avec moi. Mon mari est decede il y a 10 ans cette annee et est le meme jour et moi que ma seconde fille. Il y a 15 ans j’ai perdu un bebe a 3 mois de gestation. Voila ma vie si lourde de mort. Je veux vivre pour moi et offrir a mes 2 filles une belle vie. Merci a vous de m’avoir lu.

    • admin 7 juillet 2014 at 10 h 06 min #

      Quel âge aviez-vous quand votre frère Jean Yves est mort ? Il semble que le plus important soit la mort de vos frères et soeurs. Avez-vous des frères et soeurs vivants ? Cordialement Michel Diviné

      • Sylvie 7 juillet 2014 at 22 h 51 min #

        Je vous donne les details :
        1 enfant , Maryline morte ( maman a eu la rubeole) nee a terme morte
        2 eme enfants , jean marc vivant
        3 eme enfants, aleth vivante
        4 eme enfants, sylvie moi (25.01.1967)
        5 eme enfants ,jean yves ( 25.01.1968 ) malformation cardiaque vecu 2 ou 3 jours
        6 enfants jean philippe vivant
        Maman a fait des fausses couches mais je ne sais pas ou ni quel rang .
        Pour vous repondre je devais avoir 1 an .
        Merci de votre aide .

        • admin 8 juillet 2014 at 7 h 55 min #

          Il semble que vous soyez liée à Jean Yves. Le mieux serait de faire des constellations familiales pour les morts que vous n’avez pas connus et de l’EMDR pour ceux que vous avez connus.

          • Sylvie 8 juillet 2014 at 8 h 56 min #

            Pourriez vous m en dire plus sur les liens avec jean yves. Quel role a t il dans ma vie actuel .

          • admin 8 juillet 2014 at 9 h 22 min #

            C’est comme si vous recherchiez votre « âme soeur » et vous pouvez le confondre avec vos partenaires, ce qui rend la séparation très difficile.

  10. Marie-Hélène 7 juillet 2014 at 10 h 17 min #

    Bonjour,
    je reviens vers vous afin de vous demander de l’aide pour une petite cousine éloignée qui va très mal psychologiquement. Il s’agit d’une enfant vietnamienne adoptée qui est très mal dans sa peau depuis pas mal de temps. La situation est devenue catastrophique pour ses parents. Ils se sentent complètement démunis. Elle a une autre « soeur » vietnamienne, adoptée également, pour laquelle tout va très bien. L’adoption a eu lieu alors qu’elle était très très jeune.
    Je me demande si la clé pour l’aide ne réside pas dans les constellations familiales, je vous serais très reconnaissante si vous pouviez me guider (article, site web, adresses….). Cette enfant vit en Belgique.
    Je vous adresse par avance un très grand merci pour votre réponse.

    • admin 7 juillet 2014 at 10 h 32 min #

      Dans l’adoption, il est essentiel d’honorer les parents biologiques de l’enfant adopté. De plus, il remplace souvent un enfant mort des parents adoptants. Est-ce le cas des parents adoptifs de votre « cousine » ?

      • Marie-Hélène 7 juillet 2014 at 10 h 40 min #

        Elle a remplacé ou comblé ce que j’appellerais un vide étant donné que ses parents ne pouvaient pas avoir d’enfants. Est-ce que ma réponse vous est utile ? Merci pour votre commentaire si rapide.

        • admin 7 juillet 2014 at 11 h 00 min #

          Ses « parents » ont-ils perdu des enfants (fausses couches ou FIV) ?

          • Marie-Hélène 7 juillet 2014 at 11 h 02 min #

            Oui : FIV ( je n’y avais pas pensé !!!) Donc ? Merci beaucoup. 🙂

          • admin 7 juillet 2014 at 11 h 18 min #

            Cela vient probablement de là…. Des constellations familiales peuvent grandement aider. La fille adoptée peut se sentir mal à cause des FIV.

  11. Marie-Hélène 7 juillet 2014 at 11 h 22 min #

    Merci beaucoup.Nous allons donc nous pencher sur cette piste.Je suis convaincue que vous venez de me (nous) donner la clé pour dénouer le problème. Encore mille fois merci.

    • admin 7 juillet 2014 at 11 h 25 min #

      Avec plaisir…

  12. Isabelle 12 août 2014 at 8 h 35 min #

    Bonjour,
    Cet article m’interpelle beaucoup. J’ai depuis longtemps la sensation diffuse d’avoir un grand frère. Je sais que ma mère a fait une fausse couche avant de m’avoir. Une fausse couche qu’elle ne considère pas comme telle « il s’est passsé un petit qqch ».
    Que faire ? Est-ce que ça peut avoir une incidence sur ma vie ?
    Merci
    Isabelle

    • admin 12 août 2014 at 16 h 19 min #

      Oui, beaucoup d’incidence. De plus cela change votre rang.

      • Isabelle 12 août 2014 at 22 h 35 min #

        Merci de votre réponse.
        Et quelle est la solution pour remettre cela en « ordre » ?

        • admin 13 août 2014 at 8 h 09 min #

          Le mieux est de venir assister à une constellation familiale.

          • Isabelle 13 août 2014 at 8 h 56 min #

            Je vous remercie, je vais essayer d’en trouver près de chez moi.

          • admin 13 août 2014 at 9 h 18 min #

            Vous habitez où ?

          • Isabelle 13 août 2014 at 9 h 20 min #

            J’habite à Bordeaux.

          • admin 15 août 2014 at 8 h 49 min #

            Vous avez la liste des praticiens sur cette page. Appelez-les pour savoir le temps et le coût d’une séance et combien de séances sont nécessaires en moyenne pour soigner un trauma.
            Quant aux constellations familiales, je connaît Maureen Boigen et Samia Fossat.

  13. Isabelle 15 août 2014 at 9 h 39 min #

    Je vous remercie beaucoup, je vais regarder tout ça.
    Mais, encore une question pardon, l’EMDR peut-être être efficace même sans souvenir précis ?

    • admin 15 août 2014 at 10 h 35 min #

      Non, mais c’est au thérapeute de le retrouver éventuellement. Il peut aussi se faire à partir d’une sensation ou d’une croyance négative.

      • Isabelle 15 août 2014 at 10 h 40 min #

        En fait dans mon cas, il s’agit plutôt de souvenirs étalés dans le temps.
        Y a-t-il un « ordre » à respecter ? Par exemple, faire déjà une constellation familale avant de repartir sur l’EMDR ?
        Merci infiniment pour tous vos renseignements !!

        • admin 15 août 2014 at 10 h 55 min #

          Non, vous pouvez le faire en parallèle. Les traumas et les dynamiques familiales sont souvent plus « forts » que les traumas personnels. Ce sera au thérapeute de choisir, avec votre accord, les cibles en EMDR.

  14. Jeannine 2 septembre 2014 at 10 h 56 min #

    Bonjour, j’ai « perdu » une soeur, disparue en mer en novembre 1980, elle avait 28 ans et moi presque 31 ans. De plus, ma mère m’a dit un jour qu’avant de donner naissance à ma soeur, aurait dû naître un frère, mais elle a avorté.
    Je suis donc toujours l’aînée, mais j’ai perdu un frère et une soeur.
    J’ai moi-même une fille de 29 ans.
    J’ai longtemps été dépressive, sans envie de mourir. La découverte du Qi-Gong il y a bientôt 20 ans et de la spiritualité m’ont permis de penser mes blessures. Je le pense, mais est-ce vrai?
    Je recherche toujours le but de ma vie.
    Les Constellations pourraient-elles m’aider?
    Merci pour votre réponse.

    • admin 2 septembre 2014 at 12 h 54 min #

      Jeannine, il est important que vous veniez en constellations familiales pour dénouer l’intrication que doit vivre votre fille. Si vous avez de la détresse en pensant à votre soeur morte, vous pouvez aussi faire de l’EMDR….

  15. valerie 28 octobre 2014 at 10 h 06 min #

    Bonjour

    ma mère à fait deux fausses-couches avant d’avoir deux jumelles dissemblables ma soeur et moi. puis est arrivé mon frère 13 ans plus tard. je n’ai jamais eu de relations très fraternelles avec mon frère et ma soeur même assez violente pendant l’adolescence avec ma soeur. est ce qu’il pourrait y avoir un rapport avec ces enfants morts avant.
    merci de m’éclairer
    Valérie

    • admin 2 novembre 2014 at 8 h 51 min #

      Valérie, ta question porte sur la qualité de tes relations dans ta fratrie. Oui, il est possible que cela vienne des enfants morts et que vous vous battiez pour « prendre » leur place. Imagine ta fratrie en ordre, de droite à gauche, avec tes parents derrière et ressens si cela t’apaise.

  16. Rania 28 octobre 2014 at 20 h 41 min #

    Bonjour,

    Je suis née faux-jumeau, mon frère est décédé lorsque ma mère était enceinte de 6 mois cependant, il est resté à mes côtés jusqu’à mon terme (9 mois).

    Il est mort-né au 1er juin 1967 puis, une semaine plus tard, je suis née, ceci dit, la mort ne m’effraie pas, bien au contraire, j’ai comme la sensation que c’est mon « chez moi »:)

    Cinq ans plus tard (1972) j’ai assistée au décès d’un autre petit frère vers l’au-delà à l’âge de 9 mois, beaucoup de tristesse mais je me disais qu’il était en sécurité de « l’autre côté »

    A l’âge de 28 ans, ma fille Sonia décède une semaine après la naissance, pour « remonter » la pente, je me suis repliée sur moi-même en me disant qu’elle était partie pour un monde meilleur et que rien de mal ne lui arriverait, cela m’a (quelque part) sauvée de la dépression..

    Quel est votre avis?

    Par avance, merci pour vos conseils,

    Namasté,

    • admin 2 novembre 2014 at 8 h 53 min #

      Rania, la question de fond est « As-tu envie de vivre ou de mourir ? » Tu peux être attirée par la mort pour rejoindre tes frères morts. Le plus probable est que tu cherches un partenaire voulant mourir pour remplacer ton frère. Cela n’explique pas la mort de ta fille. Il semble que tu doives vivre ces deuils et néanmoins accepter de vivre. Que veux-tu faire avant de mourir ?

      • Rania 2 novembre 2014 at 12 h 20 min #

        Bonjour,

        J’ai envie de vivre, mes frères sont morts car leurs chemins de vies étaient ainsi faits, je me suis dit qu’ils n’avaient (peut-être) pas envie de se réincarner, tout simplement…

        Ceci dit, dans mon inconscient, il se pourrait que mon esprit n’est pas « digéré » ces épisodes, c’est cette éventualité qui m’a menée à votre site:)

        Merci pour votre aide:)

        Namasté,

        • admin 2 novembre 2014 at 12 h 32 min #

          Allonge toi au sol et sens si tu as envie d’y rester….

  17. eveno 2 novembre 2014 at 9 h 17 min #

    je suis en dépression
    je suis née après une sœur morte
    je suis le numéro trois
    j’ai subi une fausse couche numéro trois
    j’ai fait un avortement numéro trois
    pouvez-vous m’aidez
    j’ai eu votre site par Enzo Ventura
    merci

    FRANCOISE

    • admin 2 novembre 2014 at 10 h 22 min #

      Françoise, tu as besoin d’accompagnement pour faire le deuil de tous ces êtres chers qui sont morts autour de toi. Viens en constellation, c’est le plus simple. Sinon, allonge-toi au sol, vois tous ces morts et dis-leur « je vis encore un peu et après j’irai vous rejoindre ».

  18. EVENO 4 novembre 2014 at 8 h 36 min #

    bonjour, je suis née après la mort de ma sœur, je suis numéro trois. J’ai fait une fausse couche numéro trois. J’ai fait une IVG donc numéro 4. Je lis les deux phrases par rapport à la mort de ma sœur. Merci et bonne journée.
    FRANCOISE

    • admin 4 novembre 2014 at 8 h 45 min #

      Françoise, il n’y a aucun rapport entre votre fausse couche, votre IVG et la mort de votre soeur. Cela ne fait qu’accroitre une tendance morbide possible.

  19. Amelie 4 novembre 2014 at 17 h 02 min #

    Bonjour,
    Ma mère a eu un enfant « handicapé », un garçon. Il avait des problemes et il est mort quelque jour apres. Les medecins ont dit qu’elle ne pouvait plus avoir d’enfant, malgré cela elle a eu mon frere et elle m’a eu 5 ans après.
    Je suis tres distante de ma famille, quand je suis avec eux, je ressens un grand malaise intérieurement, je perçois leurs pensées, et je ressens des energies. Je percois ma famille comme des etrangers. Je n’ai pas bcp de communication avec ma famille, et le sentiment d’amour n’est pas.
    Mon frere essaye d’avoir des enfants, le premier a eu une fausse couche, et le deuxieme etait un garçons mais son coeur s’est arreté de battre apres 6-7 mois. Il essaye encore..
    Tout cela peut-il avoir un lien?

    • admin 5 novembre 2014 at 8 h 29 min #

      Amélie, il est temps que tu t’occupes de toi. Tu te fais du « souci » pour ton frère vivant qui veut sûrement rappeler ton frère mort. Que veux-tu faire de ta vie ? Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Que veux-tu faire avant de mourir ? Pense à ta vie et non à celle des autres.

  20. Camille 2 février 2015 at 13 h 48 min #

    Chère Sarah, ma maman a avorté d’un enfant 2ans après moi car elle était en pleine séparation de mon père , mais je ne sais pas quel est son sexe. Il m’est arrivé d’y penser mais j’ai toujours considéré que c’était mieux ainsi car mes parents se détestent et c’est très dur a vivre. Je pense qu’il ou elle aurait souffert comme moi de tout cela et c’est pour moi impossible de souhaiter ce début de vie chaotique tiré entre nos deux parents.. Auriez vous un message de lui ou elle ? Cela me remplirait de joie !

    • admin 2 février 2015 at 13 h 52 min #

      Camille, je suis Michel, le père de Sarah et ma réponse ne répondra pas clairement à ta question. Il est important pour toi de te séparer de ton « frère » mort et de le laisser partir avec amour. En restant dans « c’est très dur à vivre » quand tu évoques tes parents, tu expies. En le laissant partir, tu acceptes de vivre en paix, heureuse de vivre, même si tes parents…..

  21. Camille 2 février 2015 at 13 h 59 min #

    Excusez moi pour la confusion, j’ai été redirige a partir du site de Sarah mais je n’avais pas vu que ce n’était plus son site !
    Merci pour cette réponse, je travaillerais cela en méditation dans les prochains jours. Encore une petite question … J’ai moi même du avorter d’un enfant, comment éviter que les enfants que j’aurais peut être a l’avenir ne souffrent pas de ce changement de place ?

    • admin 2 février 2015 at 14 h 29 min #

      Camille, la conséquence n’est pas sur les enfants à venir mais sur vous. Il est probable que vous voulez plus ou moins inconsciemment expier. Si vous avez de la détresse, des séances d’EMDR son possibles. Sinon une ou plusieurs constellations familiales sont indispensables. Les paroles adéquates sont : je te remercie d’avoir fait de la place pour moi et je te donnes une place dans mon coeur. Vous pouvez lire un des articles que j’ai consacré à ce sujet.

  22. nathalie 24 juin 2015 at 10 h 15 min #

    bonjour,
    mon fils est jumeau avec sa soeur, mais ils étaient quatre (FIV) un embryon s’en est allé mais nous avons effectué une reduction embryonnaire… C’est un enfant tres colereux et parfois tyrannique envers moi; serait-ce du à notre choix? Que faire pour qu’il se sente mieux ? lui expliquer (il a 12 ans) ou nous adresser aux ames parties ? merci pour votre aide.

    • admin 24 juin 2015 at 15 h 11 min #

      Nathalie, les FIV suivent la même dynamique que les avortements. Il est probable que votre fils ne soit pas en paix avec les morts et vous en veut. L’important est que vous soyez d’abord en paix avec eux. Les constellations familiales sont le meilleur moyen d’y arriver.

    • nathalie 24 juin 2015 at 21 h 11 min #

      MERCI POUR VOTRE REPONSE

  23. danielle 25 juin 2015 at 23 h 52 min #

    c’est drôle mais je tombe sur votre site à partir du mail de Sarah
    sans doûte que tous ces questionnements sur les morts- nés continuent à me perturber
    je suis née en 3eme position après un frère et une sœur ainée (morte née) à qui on n’a pas donné de prénom et n’a même pas été portée sur le livret de famille (pour la société elle n’existe pas), il y a plus de 80 ans maintenant (je me suis dit la phrase que vous proposez, mais rien ne se passe! pas d’émotion! sauf qu’il est arrivé de me dire que j’aurais aimé avoir cette sœur… mais aucune envie de prendre sa place.
    qu’en est-il de la transmission générationnelle svp j’ai un garçon et une fille qui ont des enfants??
    merci infiniment à vous, j’attends votre réponse avec impatience. très cordialement

    • admin 26 juin 2015 at 13 h 54 min #

      Danielle, si vous êtes en paix avec votre mort et celle de votre soeur, si vous n’avez ni accident, ni dépendances plus ou moins morbides, cela signifie que tout va bien. Il est important de partir des comportements actuels. Par contre, arrêtez de vous faire du souci pour vos enfants, si c’est le cas et continuez à savourer la vie.

  24. Cynthia 27 juin 2015 at 0 h 28 min #

    Bonjour,
    Je suis venue vous voir et suite aux conseils de Sarah sur son site, il y a des détails qui me chiffonnent quant aux contellations. Voilà, ma mère a avorté de deux jumeaux avant ma naissance et mon frère jumeau est mort durant les deux premiers mois de grossesse (j’ai eu un court arrêt cardiaque durant ma naissance et je suis née avant terme). J’ai eu un autre frère onze mois après ma naissance de sorte que je l’ai pris pour mon jumeau. Mon frère m’en a pas mal voulu à l’adolescence, il voulait que je sois un garçon comme ma mère qui avait du mal à me voir devenir une femme. De plus j’ai toujours tendance à chercher mon frère décédé dans mes relations amicales et sentimentales et mon père « nous » a fait souffrir aussi. Et cela se ressent dans la vie en général car les hommes me voient comme une mère ou une soeur et les filles comme un prince charmant voire une lesbienne. Voilà je veux en faire le deuil car je ne veux plus que mes relations deviennent des substituts mais je ne sais pas comment faire. Dois-je changer de nom? J’ai beau faire le deuil il est toujours attaché à moi.

    • admin 27 juin 2015 at 13 h 26 min #

      Cynthia, si ton frère est « attaché » à toi, c’est que tu le retiens. Le fait de changer de nom n’y fera rien. Reviens dans l’instant présent. Qu’est-ce qui te préoccupes aujourd’hui dans ta vie actuelle ?

  25. Joséphine ? 7 juillet 2015 at 16 h 18 min #

    Mon arrière-grand-mère est morte en laissant quatre filles et un bébé de trois mois prénommé Joseph. Les filles n’avaient que de l’eau sucrée à donner à leur petit frère qui est mort de faim à l’âge de six mois. Aucune autre mort d’enfant ni d’avortement dans les générations suivantes à ma connaissance.
    Ma carrière stagne un peu. Me vient alors l’idée d’un projet atypique que je voudrais tester sous pseudo. Or, le seul prénom que j’aie envie de porter à part le mien est… Joséphine ! Je vois bien que quelque chose cloche : Joseph est mort de faim alors que moi, j’aimerais mieux connaître le succès. Qu’en dites-vous ?
    Merci pour votre site et bien sûr, je viendrai à une constellation.

    • admin 8 juillet 2015 at 7 h 34 min #

      Joséphine, cela me semble un peu loin (grand oncle pour vous). Sauf si vous êtes homosexuelle… Comme vous êtes une fille, cette histoire entraîne, pour votre grand-mère qui a perdu un frère Joseph… Ou une autre piste, une fille est-elle née après Joseph ? Ce serait elle la Joséphine à laquelle vous pouvez être identifiée.

      • Joséphine ? 8 juillet 2015 at 15 h 03 min #

        Je suis hétéro mais je ne vois pas le lien entre orientation sexuelle et distance temporelle, pouvez-vous expliquer s’il vous plaît ?
        Les psychogénéalogistes demandent d’établir l’arbre jusqu’aux arrière-arrière-grands-parents, alors un grand-oncle n’est pas si lointain… Ce qui amène une autre question : en quoi la constellation familiale est-elle différente de la psychogénéalogie ? J’ai été surprise, en découvrant ce site, de ne trouver aucune référence à la psychogénéalogie. C’est quand même très proche, non ?
        Et enfin, pour revenir à ma question de départ : l’attirance pour le prénom Joséphine, dans ce contexte, semble-t-elle plutôt pathologique ou plutôt réparatrice ?
        Merci.

        • admin 8 juillet 2015 at 15 h 28 min #

          Je comprend votre interrogation. A priori, on s’identifie avec une personne de même sexe. Sinon, on a une dynamique d’homosexualité. Il existe quelques rares exception, comme dans le cas de Jean Paul Sartre.
          La psychogénéalogie est plutôt intellectuelle, s’appuyant sur des prénoms et des dates de naissance. Les constellations familiales sont naturelles et « phénoménologiques » s’appuyant sur le ressenti de personnes. Serge Tisseron fait de la psychogénéalogie pour interpréter l’histoire de Tintin.
          L’attirance pour le prénom Joséphine se veut réparatrice, mais semble plutôt pathologique. Le Joseph avait-il une soeur cadette ?

          • Joséphine ? 8 juillet 2015 at 19 h 49 min #

            Joseph était le dernier. Sa mère est morte des suites de sa naissance le jour de mon anniversaire — ou plutôt, je suis née le jour de la mort de mon arrière-grand-mère, quelques décennies plus tard. Ma grand-mère était la quatrième des filles, juste avant Joseph ; c’est elle qui m’a raconté tout ça et c’est à elle que je m’identifie.
            D’après ce que vous dîtes, je devrais plutôt me tourner vers la psycho généalogie, à cause des coïncidences de dates et de prénoms.
            En tout cas merci beaucoup.

          • admin 8 juillet 2015 at 19 h 57 min #

            Si vous vous identifiez à l’arrière grand-mère morte en couches, la croyance est « les hommes sont des meurtriers » ce qui entraîne une colère contre les hommes et la peur d’avoir un enfant. Si vous vous identifiez à votre grand-mère, la croyance est « les hommes m’abandonnent ». La psychogénéalogie ne règle pas grand chose, elle apaise l’esprit mais ne résous pas l’identification, quand elle la trouve.

          • Joséphine ? 8 juillet 2015 at 19 h 54 min #

            Ah, j’oubliais ce détail important : d’autres garçons (nés entre les filles ) étaient morts en bas âge ; c’est une famille où ne survivaient que les bébés filles. Les Joseph mouraient mais les Joséphine s’en sortaient.

          • admin 8 juillet 2015 at 19 h 59 min #

            Alors peut-être que Joséphine signifie « je suis contente d’être une fille »

          • Joséphine ? 8 juillet 2015 at 20 h 15 min #

            Je suis scotchée par la pertinence de votre réponse ! Oui, mieux vaut être une fille dans cette famille, d’autant que mon cousin est mort prématurément lui aussi. Et puis j’ai vécu avec un homme qui avait le prénom de l’arrière-grand–père, qui a voulu me faire un enfant et qui a aussi, par ailleurs, émis un jour l’intention de me tuer !! Inutile de dire que je n’ai accepté aucune des deux propositions et que je me suis carapatée.
            Mais pourquoi l’identification à la grand-mère signifierait-elle « les hommes m’abandonnent » ?

          • admin 9 juillet 2015 at 6 h 27 min #

            La mort de son frère jeune est vécu comme un abandon. Dans ce cas, la personne va chercher un homme qui a envie de mourir, de ne pas rester, car elle cherche son frère mort, Joseph. Vos réactions indiquent que vous êtes plutôt identifiée à l’arrière grand-mère, qui a eu le destin le plus difficile et que vous pouvez honorer en pensant « je peux prendre le risque d’avoir des enfants » ou « je peux avoir des enfants et les voir grandir ».

          • Joséphine ? 9 juillet 2015 at 12 h 28 min #

            Or j’ai fait très jeune le choix de ne pas avoir d’enfant (pas à cause de mon arrière-grand-mère mais avec une pensée pour elle aussi ) et nous nous en félicitons chaque jour ou presque, mon mari et moi.
            Il y a d’autres histoires troublantes dans d’autres branches de mes ancêtres. Quand on vient à une constellation familiale, est-ce qu’il faut choisir la branche sur laquelle on veut travailler ? Toutes ces histoires ont un impact sur nous, comment déterminer celle qui nous influence, celle qui nous gêne le plus ?

          • admin 9 juillet 2015 at 16 h 09 min #

            C’est la constellation, le ressenti des représentants, qui décide. C’est l’énorme différence avec la psychogenealogie.

          • Joséphine ? 9 juillet 2015 at 12 h 42 min #

            PS : Et j’honore quand même mon arrière-grand-mère qui a dû rêver de pouvoir faire l’amour sans tomber enceinte !

          • admin 9 juillet 2015 at 16 h 10 min #

            Je pense que vous vous trompez. Honorez le fait qu’elle ait pris le risque d’avoir des enfants. Sentez la différence.

          • Joséphine ? 9 juillet 2015 at 17 h 19 min #

            Elle n’avait surtout pas le choix !! Je peux honorer son courage, mais pas les conditions misérables de sa courte existence.

          • admin 9 juillet 2015 at 20 h 39 min #

            Honorez tout si vous voulez vous desintriquer….

          • Joséphine ? 13 juillet 2015 at 19 h 16 min #

            D’accord, j’honore tout chez mon arrière-grand-mère pour en finir avec l’intrication. Faut-il honorer TOUS ses ascendants pour se dégager de leur emprise ? Dans certains cas, quand on les a connus et qu’il y a eu conflit, ça peut être terriblement difficile à faire. Des conseils ?
            Merci, merci, merci.

          • admin 14 juillet 2015 at 9 h 56 min #

            Joséphine, il est surtout important d’honorer le destin des personnes avec lesquelles nous sommes intriquées, qui sont la plupart du temps mortes. Dans le cas où le trauma est « personnel », le plus simple est de faire de l’EMDR par exemple, qui cicatrise le trauma dont on a un souvenir.

  26. Jacqueline 8 juillet 2015 at 19 h 54 min #

    Bonjour , je suis arrivée à votre site à partir de celui de Sarah , peut-être est-ce une réponse à mes prières . En effet je souffre beaucoup d’une relation très difficile avec mon fils unique , il me rejette, jusqu’à me priver de mon petit-fils avec qui je m’entendais bien . Le phénomène s’accentue avec le temps .Il a bientôt 40 ans .Après avoir lu vos articles je me demande si cette ‘détestation  » ne viendrait pas du fait qu’il est arrivé après un premier enfant mort à la naissance et dont il ne veut rien savoir , lui même précédé de 2 avortements , puis 2 fausses-couches ? qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre réponse .

    • admin 8 juillet 2015 at 20 h 01 min #

      Jacqueline, il est important que vous honoriez le destin de votre fils et de votre petit-fils. Avez-vous vous même perdu des enfants ou un frère auquel vous identifierez votre fils ou votre petit-fils ?

      • Jacqueline 8 juillet 2015 at 20 h 40 min #

        Merci de votre réponse . oui j’ai perdu un enfant à la naissance en 73 , mon fils est né en 75 . en 72 j’ai fait une fausse-couche .et en 76 j’ai subi un avortement ;
        En 2003 j’ai perdu 2 frères . mon petit-fils est né en 2010 ;
        Comment honorer le destin de mon fils et de mon petit-fils ?

        • admin 9 juillet 2015 at 6 h 29 min #

          Jacqueline, il est important d’honorer tous vos enfants : le premier car c’est sûrement la place que prends votre fils inconsciemment et l’enfant avorté dont il est probable que votre fils reprenne la colère. Ils avaient tous le même père ?

          • Jacqueline 9 juillet 2015 at 7 h 01 min #

            oui , ils avaient le même père . en effet , mon fils est plein de colère , il a des périodes d’agressivité contre son père et surtout contre moi .. je comprends mieux pourquoi il semble penser que je pourrais faire du mal à son fils . la situation est très douloureuse pour lui comme pour moi car nous avons été très proches , j’ai divorcé quand il avait 8 ans .Pensez- vous que les constellations familiales pourraient l’aider ? si oui comment faire ? nous vivons à l’île de la Réunion mais je serai en France du 14 juil au 21 octobre 15 . Serait-il alors possible de vous rencontrer ?

          • admin 9 juillet 2015 at 16 h 07 min #

            Oui, vous pouvez venir me voir et assiter à une constellation. Cela vous aidera sûrement. La cicatrisation de l’avortement demande du temps. Soyez patiente. Votre fils le sait ?

  27. Jacqueline 9 juillet 2015 at 18 h 01 min #

    Mon fils ne sait pas pour l’avortement .cela s’est passé quand il était tout bébé . Je me suis trompée : je serai en France du 14sept et je n’ai pas trouvé de lieu pour participer à une constellation .

    • admin 9 juillet 2015 at 20 h 46 min #

      Attendez d’être en paix avec cet enfant avant d’en parler à votre fils.

  28. Jacqueline 9 juillet 2015 at 18 h 03 min #

    connaitriez-vous des personnes qui pratiqueraient comme vous à la Réunion ? au cas où je ne peux bénéficier de vos soins .Merci .

    • admin 9 juillet 2015 at 20 h 43 min #

      J’en anime une le 13 septembre, le 18 octobre en journée, le 17 septembre et le 8 octobre en soirée. Je ne connais personne à la reunion. Peut etre que je viendrai en novembre…..

      • Jacqueline 10 juillet 2015 at 6 h 25 min #

        J’essaierai de venir le 18 oct si ça se passe pas trop loin de la Normandie où je résiderai à cette période . Mais ça serait formidable que vous veniez à la Réunion , en novembre , je pense qu’il y a de quoi faire . Si je peux faire quelque chose pour vous faciliter la vie dans l’île , n’hésitez pas , je ferai mon maximum .

        • admin 10 juillet 2015 at 7 h 57 min #

          Ça ce passe à paris. Ma fille va à la réunion en octobre et novembre. Elle est tombée sous le charme.

          • Jacqueline 10 juillet 2015 at 11 h 49 min #

            Vous êtes donc en pays de connaissance si votre fille connaît l’île . je maintiens ma proposition .
            Je ferai le maximum pour venir le 18/10 à Paris . pour l’instant mon programme n’est pas encore calé , ça dépend un peu de mon entourage .

  29. alexandra 13 juillet 2015 at 17 h 34 min #

    bonjour,

    je suis fille unique et je me suis toujours sentie très seule, et de plus en plus en grandissant, j’ai 28 ans et il y a quelques jours mon père m’annonce comme ça au court d’une conversation que ma mère, un jour en allant aux toilettes a perdu une boule de sang, ce qui serait du a une fausse couche, tout du moins c’est ce que nous pensons mon père et moi, et là je m’aperçois que j’aurais du avoir un petit frère ou une petite sœur puisque c’est arrivé alors que j’étais déjà née, je réalise alors que peut être ce manque immense que j’ai toujours ressentie pourrait être du à la perte inconsciente de mon petit frère ou de ma petite sœur, je voudrais avoir votre avis, qu’en pensez-vous ?

    • admin 14 juillet 2015 at 9 h 54 min #

      Alexandra, c’est fort possible. La seule autre possibilité est un mouvement interrompu avec la mère, une séparation précoce vécue comme lorsqu’un prématuré reste à l’hôpital seul sans maman.

      • alexandra 14 juillet 2015 at 11 h 12 min #

        de plus quand mon père m’en a parler je me suis sentie comme soulagée quelque part, je ne saurais l’expliquer, même si je me pose encore beaucoup de questions sur cet être perdu trop tôt, il y a aussi une chose que je fais et dont je me suis rendue compte il y a peu, c’est que je suis tatouée et je ne porte mes bijoux que du côté gauche, et je n’ai absolument rien du côté droit, je ne sais pas pourquoi je fais ça, ça n’a certainement aucun rapport mais je voulais tout de même avoir un avis là dessus

        • admin 15 juillet 2015 at 8 h 11 min #

          Alexandra, quelquefois le côté a un sens. A gauche pour quelqu’un de plus ancien ou une femme pour un homme. A droite, quelqu’un de plus âgé ou un homme pour une femme.

          • alexandra 15 juillet 2015 at 13 h 54 min #

            alors de quel côté je suis ?

  30. alexandra 15 juillet 2015 at 14 h 12 min #

    j’ai lu dans un article qu’un enfant mort après vous est du côté gauche, est-ce vrai ?

    • admin 16 juillet 2015 at 10 h 17 min #

      Oui, cela va de la droite, du plus âgé, vers la gauche, le plus jeune. C’est ainsi sans que je sache pourquoi. Ce n’est pas lié à la force de Coriolis, car c’est la même chose dans l’hémisphère sud.

      • alexandra 16 juillet 2015 at 10 h 25 min #

        hé bien merci à vous pour toutes vos réponses et votre patience, cela m’a aidée, j’espère rencontrer mon frère ou ma sœur quand mon heure sera venu, si tel est le cas je ne le ou la quitterais plus, merci encore

        • admin 16 juillet 2015 at 10 h 34 min #

          La phrase consacrée est « je vis encore un peu et après j’irai te rejoindre ». Sentez si c’est un garçon ou une fille, la dynamique est différente.

          • alexandra 17 juillet 2015 at 13 h 04 min #

            hé bien j’aurais plus parier sur un frère que sur une sœur par intuition, je peux me tromper bien sur, mais je voulais savoir si je le rejoindrais à ma mort ou est-il possible qu’il soit réincarné et dans ce cas je ne le verrais surement pas ?

          • admin 17 juillet 2015 at 14 h 13 min #

            Alexandra, attendez de mourir avant de le savoir……

  31. Robin 24 octobre 2015 at 8 h 43 min #

    Bonjour,

    Je m’appelle Robin et j’ai 22 ans. Je suis le dernier d’une fratrie de 3 enfants et ma mère a avorté 7 ans avant ma soeur aînée. J’ai toujours imaginé que l’enfant avorté était un garçon et que je le retrouverai comme âme soeur. Je précise que je suis homosexuel et j’ai pourtant vu sur votre site que si l’on était homosexuel, l’enfant perdu est de sexe opposé. Je recherche plus une relation fraternelle avec homme plus âgé que moi, cela confirmerait donc que c’est un garçon qui a été avorté ? Et est-il possible qu’il s’agisse d’une fille ? Merci par avance pour votre réponse.

    • admin 24 octobre 2015 at 11 h 26 min #

      Dans ce cas, il y a recherche pour vivre avec l’enfant mort au lieu de vouloir le remplacer. Dans tous les cas, soyez circonspect sur la dynamique de la personne avec qui vous vivez, qu’elle soit orientée vie et non dans une dynamique morbide, fumant, buvant ou ayant des TOC ou des idées suicidaires, quelqu’un que vous voudriez sauver.

  32. Maria 9 novembre 2015 at 12 h 59 min #

    Bonjour,

    Je pense être la première , j ai eu deux accidents de voiture et en relisant vos commentaires, je me suis rappelée que ma mère m avait dit qu elle avait eu une fausse couche….J ai eu moi même des fausses couches…. Pourquoi les fausses couches ont elles de telles conséquences?
    Je m étais dit que enfin de compte l enfant ne voulait plus venir… Il y a t il une différence entre les avortements et les fausses couches dans les constellations?

    Je suis très curieuse de votre réponse et je vous en remercie infiniment

    Maria

    • admin 10 novembre 2015 at 8 h 21 min #

      Il y a une très grande différence entre fausses couches et avortements. Dans le cas d’avortement, la mère porte une responsabilité et aura tendance à expier et un enfant vivant peut porter la colère de l’enfant avorté. Dans le cas de fausse couche, ce n’est qu’une question de place pour les enfants. Dans de rares cas, la mère ne désire pas l’enfant et peut porter une culpabilité même si elle est innocente.

  33. sabine 8 mars 2016 at 1 h 29 min #

    bonjour,

    Je suis très troublée de ce que je viens de lire. Dans ma fratrie je croyais être la 3ème, hé non je suis la 4ème, une de mes soeurs, la seconde dans la famille est morte très jeune, je ne l’ai pas connue. Et un cinquième enfant n’a pas vu le jour, ma mère ayant fait une grossesse extra-utérine qui a d’ailleurs failli l’emporter. Je crois bien que je vais faire une constellation. Quelqu’un m’en a parlé dernièrement, m’a dit que quelqu’un n’était pas à sa place dans ma famille. Même si je n’ai pas de problème je sens bien que quelque chose n’est pas clair. Ma soeur aînée, donc la première de la famille présente les symptomes que vous évoquez , c’est frappant. Merci pour cet éclairage.

    • admin 8 mars 2016 at 8 h 41 min #

      Avec plaisir. Honorez le destin de vos soeurs…

  34. Joséphine 9 mars 2016 at 0 h 03 min #

    Bonjour Michel,
    Y a-t-il des répercussions connues quand on sait qu’on a failli mourir avant de naître ( être l’objet d’une fausse-couche ) ?
    Merci.

    • admin 9 mars 2016 at 8 h 59 min #

      Joséphine, dans ce cas, l’événement revient sous forme de métaphores en cas de changement du genre « je dois mourir avant de renaitre ou de changer » ou « je dois m’accrocher pour vivre »…

  35. lise levesque 26 mars 2016 at 18 h 23 min #

    Bonjour! Est-ce que vous venez parfois au Québec? sinon est-ce que vous savez si il y a des constellations familiales qui se font ici?

  36. Elisabeth 8 mai 2016 at 11 h 37 min #

    Bonjour ,
    je suis actuellement un chemin de vie avec votre fille Sarah Diviné sur un webinaire et c’est génial je recommande à tous cette expérience.
    J’ai eu 2 frères morts, le premier ,l’ainé est mort à 3 ans d’un accident domestique, je suis née 1 an après lui et suis une femme, ensuite mon petit frère est né 2 ans après moi et il est mort à 10 mois.
    Ma mère a fait une interruption de grossesse ensuite et c’étaient des jummeaux! je précise que je ne m’entends pas du tout avec elle et je m’en sens coupable.
    J’ai moi même fait un IVG lorsque j’avais 20 ans.
    J’ai 2 filles, 28 ans et 21 ans qui ont du mal à trouver leur chemin de vie, surtout la première, qui a des insomnies et qui n’est pas heureuse dans sa vie affective, la deuxième c’est pas mieux niveau affectif.
    J’aimerais connaitre et faire une constellation familiale.
    Merci d’avoir pris le temps de me lire.
    Bien à vous.
    Elisabeth

    • admin 8 mai 2016 at 11 h 44 min #

      Elisabeth, les constellations familiales se passent en groupe. J’en anime à Paris, à Rennes et exceptionnellement à La Réunion à la fin du mois. Il est probable que les insomnies de ta fille proviennent de ton IVG et d’une dynamique morbide venant des morts autour de toi. Comme tu es en colère contre ta mère (qui peut provenir de son IVG), elle peut aussi être identifiée à ta mère.
      Dans tous les cas, construit une lignée maternelle en remontant suffisamment loin pour que tu te sentes en paix. Choisis le sexe de l’enfant que tu as décidé de ne pas garder et imagine-le s’appuyer sur toi, puis tes 2 filles à sa gauche. Enfin, dis « vous avez tous les 3 une place dans mon coeur et je reste ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. Sur le chemin de la guérison en 6 étapes | Michel Diviné - 8 novembre 2013

    […] dont vous n’acceptez pas inconsciemment le destin. Les événements les plus courants sont la perte d’un frère ou d’une soeur et […]

  2. A la recherche du frère ou de la soeur disparus - 5 janvier 2014

    […] à Michel Diviné de faire le point sur notre rang véritable dans le clan, une fois constaté le décès d’un frère ou d’une soeur avant ou après […]

  3. Les phrases libératrices des constellations familiales | Comment être en paix avec sa famille ? - 7 février 2014

    […] Dans tous les cas de frère ou sœur mort, l’intrication peut entraîner une envie de mourir qui peut se dénouer ainsi, en […]

  4. Célébrer ses besoins en groupe : valorisation, respect mutuel et harmonie | Pratiquer la communication bienveillante - 24 mars 2014

    […] Le besoin de valorisation est “existentiel” et identitaire. Il renvoie à la croyance positive “j’existe, j’ai de la valeur”.  Il peut être exacerbé quand une personne a besoin de se sentir en vie. C’est souvent le cas quand elle a perdu un frère ou une soeur. […]

  5. Avez-vous besoin d'amour ? | - 11 février 2015

    […] Si quelqu’un m’aime, je me sentirais plus vivant… Je me sentirais plus en vie. Je serais donc connecté à mon besoin d’exister. Peut-être est-ce lié à la perte d’un frère ou d’une (âme) soeur… […]

  6. L'oncle maternel exclu de Boris Vian | Comment être en paix avec sa famille ? - 6 décembre 2015

    […] qui est probablement mort assassiné. C’est ce qui se passe généralement dans le cas de frère ou de soeur mort. Normalement, c’est plutôt le frère aîné qui prend le destin le plus […]

Laisser un commentaire