Connaissez-vous la lignée maternelle ?

Avez-vous déjà vécu ou vu en constellations familiales une lignée maternelle ? La fille s’appuie sur sa mère, la mère s’appuie sur sa propre mère et ainsi de suite… C’est un phénomène courant et plein de douceur… Comme celui d’une fille bercée dans les bras de sa mère. Je vais vous raconter la dernière que j’ai animée sur ce thème. Cet article est illustré par un dessin créé pour la circonstance par Pierre Legué.

Dessin de Pierre Legué

La question initiale de la cliente portait sur la relation avec sa mère. J’ai commencé par mettre directement en place la mère de la représentante, la personne à réintégrer.

La représentante de la mère n’accepte pas sa mère

La représentante de la mère de la cliente est placée face à la fenêtre. Elle la regarde fixement et ne bouge pas. Cela signifie qu’elle veut mourir. Pour plus d’explication sur cette interprétation, lisez mon livre A chacun sa place.

Comme je place une 2e femme dos à la fenêtre qu’elle regarde, la représentante de la mère recule et va regarder une deuxième fenêtre. Son message implicite est « je préfère mourir plutôt que d’aller dans les bras de ma maman ».

La grand-mère, rejetée par sa fille, est acceptée par sa mère

Je place alors une 3e personne (l’arrière grand-mère) à la place initiale de la mère qui est partie regarder par la fenêtre. Comme elle se sent bien avec sa fille, je lui fais dire : « Ici, je t’accepte comme tu es. Ici, tu es la bienvenue ». En faisant répéter plusieurs fois cette phrase, la fille (la grand-mère) va dans les bras de sa mère.

La grand-mère, acceptée par sa mère, accepte sa fille

Puis, la grand-mère se retourne et dit à sa fille (la mère) qui regarde toujours vers la fenêtre : « je suis bien dans les bras de ma mère. Tu peux être en paix avec moi et en faire autant. » La mère prend son temps et va dans les bras de sa mère.

La cliente accepte sa mère

Une représentante de la cliente est placée face à sa mère qui lui dit : « j’avais peur de ma mère. Je préférais mourir plutôt que d’aller dans ses bras. Maintenant, tout va bien, je suis en paix avec elle. Tu es la bienvenue, tu peux être en paix et venir dans mes bras. »

Et la fille va dans les bras de sa mère… et pleure.

Une belle lignée maternelle

Nous avons une lignée qui va de l’arrière grand-mère à la représentante de la cliente. Celle-ci reprend sa place et s’appuie sur sa lignée maternelle.

La cliente dit à la représentante de sa grand-mère :

« Grand-mère regarde-moi avec bienveillance si j’ai un destin plus léger que le tien ».

La représentante de la grand-mère répond :

« Tu me donnes une place dans ton coeur, tu es libre ».

C’est ainsi que l’on dénoue l’identification de la fille avec sa grand-mère.

Une chanson douce…

En attendant quelques instants, un léger mouvement prend les représentants, comme une mère qui berce sa fille. Ce mouvement est typiquement féminin. Une lignée paternelle est beaucoup plus solide et immobile, comme si on s’appuyait sur un arbre.

Une semaine après, la cliente m’écrit : « au fait … je suis toujours en paix ! » Si vous voulez être en paix avec votre mère, imaginez-la dans les bras de sa propre mère.

Avez-vous vécu un tel mouvement ? Pouvez-vous imaginer, si vous êtes une femme, une telle lignée derrière vous ? Laissez un commentaire.

,

62 Responses to Connaissez-vous la lignée maternelle ?

  1. Myrianne 12 décembre 2012 at 15 h 56 min #

    Bonjour,

    c’est terrible pour moi ce que ça me renvoie, et pourtant j’ai travaillé en constellations familiales sur d’autres sujets, et j’en connaît la force.
    Je n’ai jamais été en paix avec ma mère, je me forçais toujours avec elle, parce que j’avais compris qu’avec son histoire, elle ne pouvait pas être autrement avec nous, avec moi
    ( abandonnée à 2 ans par sa mère aux soins des grands-parents, suite au veuvage accidentel qu’elle venait de vivre -ma grand’mère – de son grand’Amour), ma mère a toujours conservé un rapport conflictuel avec ma grand-mère, qui ….s’est bcp occupée de nous et que nous aimions bcp.
    Je comprends pourquoi, j’ai moi même aujourd’hui cette difficulté avec ma fille !
    J’espère qu’elle ne l’aura pas avec les siennes.
    Merci de l’info.

    • admin 12 décembre 2012 at 16 h 03 min #

      Ta grand-mère a-t-elle perdu des enfants ? Ton arrière grand-mère aussi ? La solution consiste, pour ta fille, à ce que tu sois en paix avec toute la lignée maternelle. Sois patiente.

      • Myrianne 13 décembre 2012 at 8 h 13 min #

        Je ne sais pas si ma grand’mère a perdu des enfants et aucun moyen de le savoir, et pour mon arrière grand-mère encore moins, plus personne n’est en vie pour le dire,
        Je pensais avoir déjà pacifié bcp de choses avec ma mère, certainement pas suffisamment.
        Merci du commentaire.
        Bonne journée

  2. Marine 23 avril 2014 at 18 h 13 min #

    Bonjour,

    Lors de ma constellation, sur le thème « je veux SENTIR que je suis aimée », nous avons fini la séance par une lignée maternelle avec toutes les femmes présentes. Il y a donc eu 9 générations représentées. C’était un moment fort et je me suis sentie bien avec ces présences derrière moi.

    Mais deux ans après, je ne suis toujours pas vraiment réconciliée avec ma mère, je suis contente d’habiter trop loin pour la voir facilement, je ne lui parle pas de moi. Je suis toujours insatisfaite de ma vie affective et je ne me sens pas beaucoup soutenue ni entourée.
    Il y a peut-être autre chose à creuser, mais quelle piste suivre?

    Un grand MERCI pour votre site qui m’apporte bien des éléments de compréhension.

    • admin 23 avril 2014 at 18 h 53 min #

      Faites une autre constellation. Rien ne s est passe depuis ?

  3. Florence 6 octobre 2014 at 3 h 35 min #

    Bonjour,

    il y a du viol et de l’inceste quelques générations au dessus dans la lignée maternelle, mais je n’arrive pas à sortir de la « patate chaude » du rejet (réciproque) mère-fille (en tant que fille) et ne parviens pas à construire une vie intime et familiale, comme si c’était moi qui avais subi ces violences (je sens mon corps impur) et devais arrêter cette transmission.

    je crois que je n’arrive pas à me donner le droit à la vie…tant que ma mère n’en aura pas fait de même; je n’arrive pas à faire mon deuil du fait qu’elle ne semble pas prête à agir (elle a 76 ans et est dans le déni de ses propres sentiments et comportements)

    Je ne peux pas venir en constellations car j’habite très loin de la France.. N’hésitez pas à me suggérer un autre moyen.

    Merci

    • admin 6 octobre 2014 at 8 h 54 min #

      Florence, il est important que tu fasses un travail sur tes pensées, d’arrêter de croire que ton salut viendra des autres.. Quand tu écris : « Je n’arrive pas à faire mon deuil du fait qu’elle », tu te poses en victime impuissante. As-tu perdu un enfant ? Fausse couche ou avortement ?

      • Florence 6 octobre 2014 at 21 h 24 min #

        Bonjour,

        merci pour votre réponse; j’ai conscience de jouer la victime; je n’ai pas perdu d’enfant (fausse couche ou avortement), mas ma grand mère maternelle a avorté pendant la guerre (du cadet de ma mère qui est restée fille unique); personnellement, je ne me sens pas née à 100% sur la terre, comme si mon cœur était mort et mon âme à côté du corps (refus ‘d’atterrir »)
        Je veux aujourd’hui arrêter de subir cet état mais je n’arrive pas à définir de désirs propres pour l’avenir; je fonctionne en pilote automatique; je ne me perçois pas d’identité propre….faute d’avoir toujours en effet joué la victime des autres, avec un sentiment de ne pas mériter ma vie.
        Le challenge est de sortir de cet état; la seule volonté semble ne pas apporter de résultats immédiats..
        En tous cas, les histoires évoquées sur le site me parlent …

        • admin 7 octobre 2014 at 8 h 36 min #

          Florence, cherchez la victime. Alors, c’est le fils de votre grand-mère ? Pourtant, vous êtes une fille. Votre mère a-t-elle avorté ?

          • Florence 8 octobre 2014 at 7 h 47 min #

            Bonjour,
            merci pour votre réponse; s’il faut chercher la victime, je manque d’informations sur la lignée maternelle; par contre, dans la lignée paternelle, il s’agit de l’holocauste juif; hormis ma grand-mère paternelle, je ne connais pas de survivants; mon père, son frère et sa sœur ont été cachés pendant la guerre; j’ai un grand amour partagé avec mon père; ma mère l’a très mal vécu et m’a posée en rivale (je comprends aujourd’hui son immaturité affective; sa propre mère, ma grand mère maternelle jouait aussi un rôle de fille avec son mari, le père de ma mère, et ma mère s’est toujours vantée d’être la deuxième femme de la vie de son père).
            Ma mère dit ne pas avoir eu de fausse couche ou avorté; la lignée maternelle n’est pas juive.
            Voilà pour ce qui me parle dans la famille…je n’arrive toutefois pas à intégrer ces mémoires semble-t-il …et le désir est absent dans ma personnalité (peur de la vie ?)
            J’ai essayé quelques phrases libératrices mais j’en reste manifestement au mental et çà ne suffit pas pour libérer la charge; je persévère dans le travail ….
            merci

          • admin 8 octobre 2014 at 10 h 53 min #

            Votre père a-t-il connu quelqu’un avant la mère? Ou une femme de sa famille morte en camp ?

  4. Florence 8 octobre 2014 at 22 h 45 min #

    Bonjour,
    merci pour votre réponse; je n’ai pas de certitude sur ces points, mais la réponse est vraisemblablement oui aux deux questions; mon père ne s’est pas marié avant ma mère, mais il a dû connaitre d’autres femmes (il a été infidèle aussi pendant son mariage avec ma mère; il m’a confiée que ‘ma mère est chieuse surtout sur le plan sexuel et qu’il a besoin d’air »; ils sont toutefois toujours ensemble, dans une relation fusionnelle que je qualifie de co-dépendance, ma mère jouant la fille et lui le père et parfois elle la mère et lui le fils)
    Quant aux femmes mortes en camp, il y en a eu dans sa famille (celle de sa mère), mais lui est né en 1933 donc il était enfant lorsqu’il aurait connu ces femmes.

    j’ai la sensation ‘qu’on m’a jeté un sort  » à la naissance ou avant…peut-être une femme jalouse ?

    peut-être aussi que le manque de désir, le rejet de la vie sont des traits de personnalité indépendants du contexte familial ? comme si l’âme n’avait pas intégré le corps à la naissance (sensation de coupure en deux); le choc traumatique de la naissance ?
    voilà où j’en suis; je continue le travail…merci

    • admin 9 octobre 2014 at 7 h 15 min #

      Je n’avais pas compris. La mère de votre père est morte en camp ? Sinon, envoyez moi votre génogramme ; ce sera plus simple.

  5. Chantal 22 octobre 2014 at 16 h 01 min #

    bonjour ,
    très intéressant !!! pour moi j’ai eu 3 femmes qui m’ont servi de mère !!!! une qui c’est occupé de moi de quelque mois à 5 1/2 , puis une autre de 5 1/2 à l’âge adulte ( pas toujours facile pendant cette période) et j’ai connu ma mère génétique à l’âge de 50 ans . forcément j’ai eu un deuxième son de cloche concernant la privation de ma mère , mon père étant décédé . tout ce que j’ai compris c’est que mes parents ont passé un accord entre eux ; cela m’a beaucoup affecté pendant une bonne partie de ma vie . aujourd’hui je n’en veut à personne , ce n’ai pas mon histoire de couple et je n’ai pas à la porter. étant consciente que cela à jouer dans ma vie .

    elle et douce soirée , merci de me lire .

    • admin 23 octobre 2014 at 18 h 59 min #

      Effectivement, pas facile de s’y retrouver. Vous avez une fille ?

  6. Chris 3 février 2015 at 21 h 10 min #

    Comment faire pour rétablir la lignée maternelle lorsque l’on n’est pas l’enfant de ses parents? et comment accepter sa mère « adoptive » alors que l’adoption est tabou?

    • admin 4 février 2015 at 7 h 31 min #

      C’est une lignée biologique. C’est donc sur votre mère biologique que vous « devez » imaginer derrière vous, non la personne qui vous a adopté. De plus, il est probable que vos « parents » adoptifs aient perdu des enfants. A mon avis, vous ne pourrez ressentir cette lignée qu’en venant en constellation.

  7. eliane 3 mars 2015 at 22 h 48 min #

    Bonsoir /je reviens vers vous car ma 2ème fille s’éloigne de + en + de moi ,ne me tel plus et ne me confie + ses 2 fils mes petits enfants pendant les vacances scolaires,ils m’ont tel pour our la fête des grands mères c’est bien .
    Depuis sa naissance je ne l’ai pas entourée assez et elle pense que je préfère sa soeur, c’est son ressenti mais pas la vérité.
    Je n’arrive pas aussi a être proche de ma mère qui est trop différente je l’agace vite elle m’infantilise et pas caline.
    Vous m’avez dit de mettre ma fille devant moi qui s’appui sur moi et moi sur ma mère mais je dois toujours le visualiser ou souhaiter? J’ai du mal a voir la procédure a part visualiser de temps en temps , je suis dans le sud près de Toulouse donc trrop loin pour venir aux constellations.

    • admin 6 mars 2015 at 11 h 54 min #

      Eliane, je ne vois pas d’autres procédures actuellement. Peut être consulter un thérapeute EMDR pour être en paix avec votre mère…

    • Florence 8 mars 2015 at 1 h 45 min #

      Bonjour Eliane,

      je compatis à votre problème; j’expérimente aussi une relation difficile avec ma mère: amour- rejet (voire haine et jalousie) concommitants; dialogue difficile avec ma mère car elle se réfugie dans une attitude d’infantilisation (aussi peu câline) par déni de ses propres problématiques de relations avec sa propre mère (amour -rejet avec triangle familial analogue avec le père – elle a reproduit sa situation de fille en tant que mère…avec sa fille)
      Visualiser de vous appuyer sur votre propre mère me paraît risqué si vous n’avez jamais ressenti son soutien inconditionnel; peut-être visualiser une image de mère céleste ? je ne suis pas spécialement croyante et encore moins pratiquante, mais l’image de la vierge Marie me convient comme archétype; aussi l’image de couper le cordon ombilical avec la mère…pour se sentir libre dans les relations avec les autres femmes en général …
      Bon, c’est la suggestion de quelqu’un qui n’a pas encore tout compris, mais je souhaitais l’exprimer.
      Bon courage et bonne route !

      • admin 8 mars 2015 at 7 h 55 min #

        Florence, visualiser de s’appuyer sur sa mère n’est jamais risqué si l’on accepte de visualiser sa lignée maternelle (sa grand-mère derrière sa mère). Si c’est difficile, continuer la lignée jusqu’à sentir un appui. Il arrive que certaines femmes prennent l’image de la « vierge » Marie comme symbole dans certaines constellations. Elles se prennent pour la mère du fils de Dieu et refusent le père biologique. Cette image est souvent reliée à une histoire vécue dans la famille.

        • Florence 9 mars 2015 at 1 h 16 min #

          merci pour votre réponse

          pour ma part, je me sens en effet le réceptacle d’une histoire familiale (lignée maternelle) de rejet de l’homme dans sa réalité sexuelle bien que n’ayant subi aucun abus de cet ordre moi-même; je n’arrive pas à me débarrasser d’une forte colère teintée de haine vis-à-vis de ma mère (malgré de l’amour) sans raison justifiant cette intensité de rejet et c’est pourquoi je préfère visualiser la vierge Marie…et m’étais permise ce commentaire pour Eliane; au regard de votre réponse, je comprends mieux comment j’en suis venue là, suite à ce que mon père a vécu (et m’a confié il y a peu), à savoir une vie sexuelle en parallèle de son mariage avec ma mère car « ce n’était plus possible ».

          ceci étant, que faire pour se débarrasser de ce ressenti de colère, haine et rejet ? j’ai du mal à visualiser la lignée maternelle sans ressentir ces sentiments…

          Merci

          • admin 9 mars 2015 at 10 h 24 min #

            Les émotions peuvent être des patates chaudes. La colère vis-à-vis de la mère peut venir d’autrui, celle d’un enfant avorté de la mère, celle de la copine du père en colère contre la mère que le père ne veut pas quitter, etc….

  8. Brigitte 4 octobre 2015 at 22 h 35 min #

    Bonjour,
    Ma grand-mère, née en 1897, portent les mêmes prénoms qu’une soeur décédée (1881-1886) et est la dernière née d’une famille de 4 enfants. Je ne pense pas qu’elle est été vraiment désirée et n’a pas du recevoir beaucoup d’amour. Ma mère née en 1927, ma grand-mère était fille mère et à du quitter la Bretagne avant d’accoucher. Elle a été placée en nourrice pendant environ trois ans et n’a su que sa mère (ma grand-mère) était sa mère qu’à l’âge de 5 ans avant, elle l’appelait tante. Elle n’a jamais appelé sa mère, maman. Pas de démonstration d’amour entre elles, mais elles s’aimaient. Ma mère ne m’a jamais prise dans ses bras pour me montrer son amour, et j’ai eu et j’ai toujours beaucoup de difficultés à prendre mes enfants dans mes bras. Heureusement ma fille a cassé cela, et est très tendre avec sa fille. Mais moi j’ai toujours cette difficulté à prendre dans mes bras, même ma petite fille. merci de m’avoir lu

    • admin 5 octobre 2015 at 9 h 03 min #

      Brigitte, il est important de décrire sa difficulté du moment, de prendre votre petite fille dans vos bras et d’honorer votre grand mère et votre arrière grand mère.

  9. vanina 18 novembre 2015 at 22 h 23 min #

    bonjour, en lisant les commentaires j’ai le sentiment de mieux comprendre pourquoi,j’ai toujours était en colère contre ma mère. ma mère a perdue sa maman quand elle avait 2ans je me demande si elle a projetée sur moi l’interdiction de vivre heureuse de m’épanouir d’être? en tant que femme de la lignée je crois que j’active en elle un phénomène de non transmission, c’est a dire je ne peux rien apprendre d’elle. elle n’a pas eu le temps ou bien je n’ai jamais put me concentrer sur ce qu’elle me proposait. j’ai longtemps admirer ma ,mére et je lui en ai voulu de ne pas m’avoir transmit un peu de ces talents! surement c’est la source de ma jalousie envers les femmes que j’admire.je ressemble beaucoup à ma grand-mère , depuis peu j’ai pris conscience que ma mère projette ses angoisses sur moi et je sais que je lui fait du bien en la rassurant , en nommant les émotions quelle traverse .ma mére pleur toujours la mort de sa maman. je crois qu’elle est restée la petite orpheline et moi j’ai pris sur moi la responsabilité de sa peine. comment remettre les relations à leur places ?

    • admin 19 novembre 2015 at 7 h 06 min #

      Vanina, imagine ta grand-mere bercer ta mère et lui dire « j’aurais bien voulu m’occuper de toi, mais cela n’a pas été possible » et te dire « c’est impossible que tu me remplaces. Occupe toi de ta vie et non de celle de ta mère. Tu es bien trop petite pour cela. »

  10. Paula 15 décembre 2015 at 2 h 32 min #

    En lisant les commentaires precedents, oui je me retrouve dans cette incapacité de transmissions (par ailleurs, j’ai tellement pris de precautions à ne pas avoir d’enfant avec la mauvaise personne, que le temps est passé et j’arrive à un point ou je veux transmettre! me suis seule.
    Ma lignée maternelle… je n’ai pas vraiment beaucoup d’informations: des femmes qui ont eu le courage de se marier (ou ont été mariées pour preserver un patrimoine aujourd’hui eparpillé), d’enfanter, de bercer des bébés..pourtant, des rivieres et des mers separent aujourd’hui les descendant(e)s! qui ne se parlent pas, qui se parlent par le biais d’une langue etrangere…
    Peur de se retrouver, de se devoiler…

    • admin 21 décembre 2015 at 8 h 08 min #

      Paula, reviens à tes préoccupations actuelles. J’ai l’impression que tu vis dans une hypnose d’un paradis perdu.

  11. Beatrice 7 février 2016 at 14 h 06 min #

    Bonjour,
    Je n´ai jamais réellement connu ma mère puisque placée à la Ddass à l âge de 3 ans. Vague souvenir lointain de son visage de ces cheveux.
    J´ai été placé dans 2 familles puis dans ma tête, je n´avais jamais eu de maman.
    J´ai alors grandi sans pouvoir dire maman a quelqu un veritablement.
    Je le disais à la 2 ieme famille mais sans convictions.

    C´est alors, que bien des années plus tard ( j´ai 49 ans), j´ai consulté une médium.
    Je lui ai demandé qui était à mes côtés, alors, elle m a dit que c´était ma mère, ma grand mère et arrière grand mère. Une lignée maternelle.

    Très surprise de ceci. Et très contente à la fois. De plus que mon arrière grand mère m`a légué un don pour guerir. Je savais que j´avais quelque chose en moi pour aider les autres.
    Mais là venant de mon arrière grand mère, c´est fabuleux, quelle beau cadeau.
    Alors, aujourd´hui, je peux mettre un maman sur un visage quelque peu très lointain.
    Et me sentir en paix avec elles.
    Je commence à me sentir guérie de ce passé douloureux, bon j´ai encore certaines choses à faire. Mais, je pense que le pardon est bien entammé.

    Chaque jour, matin et soir, j´essaie de les remercier pour m´accompagner.

  12. julie 9 février 2016 at 23 h 23 min #

    Je ne sais pas au fond pourquoi je suis toujours en colère contre ma mère. Depuis aussi loin que je me souvienne elle ‘me gonfle.’ De même, chacun de mes frères ont un rapport conflictuel avec elle.
    Ma mère a eu 6 enfants no1 fausse couche. No 2, 4(décédé) et 5 garçons, je suis no 3 fille.
    Ma grand mère maternelle a perdu 2 enfants en bas âge. Je ne sais pas si il y a eu des fausses couches. Ma mère est l aînée elle a 2 frères et 1 soeur vivants.
    Merci par avance pour vos éclaircissements

    • admin 22 février 2016 at 10 h 28 min #

      Il n’y a pas pas eu d’avortements ? Votre mère a-t-elle des comportements addictifs (alcool ou cigarette…) ?

      • Julie 8 mars 2016 at 11 h 23 min #

        Merci de prendre le temps de répondre.
        Non il n’y a pas eu d’avortement (elle s’est mariée a 19 ans et voulait des enfants (une fausse couche puis 5 enfants)
        Elle n’a pas non plus eu de comportement addictif elle a un peu fumé des cigarettes dans les années 70-80 et l’alcool très raisonnable.
        Elle est toujours vivante; je désire être en paix avec elle (je suis la formation de votre fille sarah qui m’aide sur ce point)
        Je viens de passer le weekend avec ma maman et mes enfants. A la suite je me sens très triste, je suis stressée c’est un fort ressenti au niveau corporel (je le prend comme un avancement peut être que je commence à ‘lâcher’ car avant j’étais super énervée et en colère avant et après l’évènement). Evidemment je n’arrive pas à lui parler à ce niveau (ni mes frères qui évitent de l’accueillir chez eux) car quelque part c’est ma réaction comportementale que je cherche à faire évoluer.

  13. Ingrid 13 février 2016 at 1 h 04 min #

    Aujourd’hui je veux être en couple (mais suis seule et repousse malgré moi toute tentative de drague -il y a une semaine, à la piscine, un homme a insisté pour qu’on prenne un café et qu’on bavarde, je l’ai repoussé), j’adore les enfants mais j’en ai pas! je ne sais plus quoi faire pour sortir de ce blocage que j’ai depuis toujours.

    • admin 13 février 2016 at 13 h 11 min #

      Ingrid, sois patiente. Imagine un homme à ta droite et vois si tu as envie d’avancer avec lui.

  14. Beatrice 13 février 2016 at 16 h 03 min #

    Bonjour,

    J´ai fait un très grand pas dans ma guérison avec mes parents. Je m´explique :
    Lorsque j´avais 3 ans, mes frères et moi avons été confiés à la Ddass.
    J´ai alors grandi en differentes familles d accueils.
    Avec la seule difference que je ne savais pas a qui attribuer le mot Maman.

    Le temps passait..
    aujourd´hui, j´ai 49 ans, Je consulte une médium pour différentes questions et là je demande qui est à mes côtés?
    Elle me reponds que j´ai une lignée maternelle.
    Ainsi, j´ai pu renouer avec ma maman et (en 2ième plan, mon papa).
    J´ai remercié mes familles d´accueil pour les années passées auprès d´elles.
    Bien que ma guerison ne soit pas terminé auprès de l une d´entre elle.

    Alors, tous les matins, je salue papa et maman et mes grands mères.
    Et je me sens bien mieux. Je sais à qui je peux dire Maman et papa. Mon travail de pardon est effectué.

  15. Beatrice 15 février 2016 at 22 h 27 min #

    Bonsoir,

    Après avoir été placée à la Ddass à l âge de 3 ans, j´ai vécu deci delà.
    Cherchant à placer le mot Maman sur le visage de la dernière famille d´accueil, mais cela me resultait difficile.
    Après avoir consulté une medium, j´ai demandé qui était autour de moi, sa réponse fût une ligne maternelle..
    Quelle surprise!! Très bonne surprise!!
    J´ai enfin pu faire la paix avec maman puis papa après. En leur disant que j´étais de retour auprès d´eux. Une precision, mes 2 parents ont quittés ce monde, maman il y a bien des années et papa seulement 5 ans environ.
    C´est super, je me sens enfin bien.
    Alors, j´ai remercié la femme de ma dernière famille d´accueil et lui disant au revoir. (Elle aussi est partie il y a quelques années)
    Ainsi que tout les matins et tous les soirs, je salue mes parents. Et quand j´y pense ma grand mère et arrière grand mère.
    Bises à toutes et tous.
    Comme le Pardon est la guérison génial.
    Ce n´est que du bonhneur.

    • admin 22 février 2016 at 10 h 30 min #

      Attention au mot pardon. Il parentifie la personne qui l’exprime. Le plus simple est l’acceptation.

  16. Beatrice 22 février 2016 at 12 h 24 min #

    D accord.
    Mais, il me reste un travail avec celle qui m a elevé. Je me sentais sa bonne à tout faire.
    Et j´ai du mal à lâcher prise et a lui pardonner ou a être en phase d´acceptation avec elle.

    Ma therapeute me dit que si j´ai pu pardonner avec ma mère, je peux le faire avec celle qui m a élevé.
    Mais, j´ai du mal, j´ai l impression que je retiens quelque chose.
    J´ignore quoi.

    • admin 22 avril 2016 at 11 h 26 min #

      Béatrice, je ne sais si j’ai répondu à ta question. Dis-toi que tu as fait du mieux que tu peux, que tu peux te pardonner à toi et non aux autres.

  17. maman 4 avril 2016 at 15 h 49 min #

    bonjour
    j’essaie de visualisé ma lignée maternelle, mais j’ai du mal a sentir un appuie : peur que le tous s’écroule !
    j’ai du mal a m’appuyer sur ma mere et encore plus de mal a voir ma mere pouvoir s »appuyer sur ma grand mere, je vois aussi que ma grand mere ne veux pas s’appuyer sur sa mere;
    ma fille peux s’appuyer sur moi mais ça tangue en arriere!!!
    je suis n°8 d’une fratrie de 9
    ma mere (fille unique) a été placé chez sa gd mere matenelle (aimante)avec ses oncle et tantes de ses 3 mois à 6 ans et revenue chez ses parents est aller en pension de 6 à 14 chez les bonnes soeur. j’ai eu tres peu de contact avec cette gd mere
    j’ai moi même une fille et un fils et je les aime et les caline mais la responsabilité d’eux me pèse beaucoup (pourtant leur papa s’en occupe beaucoup!)
    avec ma fille on ne se comprend pas toujours et j’ai l’impression que mon fils « n’est pas entièrement dans la vie…

    • admin 4 avril 2016 at 17 h 27 min #

      Votre GMM a-t-elle perdu un enfant ?

  18. maman 4 avril 2016 at 17 h 34 min #

    je dirais non mais difficile de savoir !

    • admin 4 avril 2016 at 17 h 47 min #

      Ce qui me fait dire cela, c’est que vous avez été chez votre GMM petite. Vous ne pouvez pas le demander à votre mère ?

      • maman 4 avril 2016 at 17 h 53 min #

        en fait je n’y suis aller que rarement ma mere et ma gd mere entretenait de tres mauvais rapport. ensuite ma ggm est partie habité dans le sud je la voyait une fois tous les 5 ans!
        ma mere n’a pas eu de frere ou de soeur plus jeune, ça c’est sur, elle n’a pas connaissance d’enfant mort avant elle. (la elle est agée et malade je peux difficilement lui posé la question

        • admin 5 avril 2016 at 8 h 57 min #

          Alors, venez en constellations pour se laisser guider par la perception des représentants…

          • maman 5 avril 2016 at 10 h 27 min #

            oui je compte bien faire cela quand je serais sortie du RSA
            Merci

          • admin 5 avril 2016 at 12 h 11 min #

            Venez en soirée, c’est 15 euros… avec tirage au sort.

  19. violette 13 avril 2016 at 10 h 27 min #

    Bonjour

    Merci de cet article, pour ma part depuis aussi longtemps que je me souviennes, j’ai 37 ans, j’ai toujours été dans la confrontation avec ma maman,sur je la remercie des bonnes valeurs qu’elle a ma donné, mais il y a toujours eu un fond de conflit entre nous, elle a mal a accepté mon divorce d’il y a quelques années,après j’ai eu un compagnon qui ne voulait pas s ‘investir et voir ma famille, bon et depuis quelques années j’ai un compagnon avec qui tout se passe très bien, et maman l’aimes bien et nous avons une petite fille, seulement au début de ma grossesse elle ne s’est pas du tout investi, je sais qu’elle a une histoire de vie a gérer elle aussi, et on voit bien qu’elle est plus proche de mes deux frères, je suis au milieu de la fratrie.
    si je pense a la lignée maternelle je la mettrais a gauche!!!
    bref je sais que l’on a chacun notre histoire de vie et que l’on fait avec notre vécu.
    merci de vos conseils

    • admin 22 avril 2016 at 11 h 13 min #

      Violette, si tu mets ta mère à gauche, tu te prends pour sa mère ou pour une soeur aînée. Ta mère a-t-elle perdu sa mère ou une soeur aînée ?

      • Violette 1 mai 2016 at 19 h 16 min #

        Bonsoir à vous je vous confirme maman a perdue sa mère à 25 ans alors que j avais quelques mois,que puis-je faire ? Merci d’avance belle journée

        • admin 31 mai 2016 at 5 h 48 min #

          Le mieux est de venir en constellations familiales. Sinon imaginez votre mère s’ appuyer sur la sienne.

      • Violette 19 mai 2016 at 15 h 08 min #

        Bonjour je vous confirme maman a perdue sa maman quand j avais 1 an comment faire ?

        • admin 31 mai 2016 at 5 h 45 min #

          Le plus simple est de venir en constellations familiales. En attendant, imaginez une lignée maternelle où vous vous appuyez sur votre mère qui s’ appuie sur la sienne.

  20. Lisa 23 avril 2016 at 17 h 49 min #

    Bonjour je voulais savoir où se font les exercices réels donc où se trouve votre cabinet svp ? Et combien coûte une séance svp. Merci

    • admin 23 avril 2016 at 19 h 27 min #

      Les constellations se passent en groupe, l’EMDR en séances individuelles.

  21. Lisa 23 avril 2016 at 17 h 50 min #

    Bonjour
    je voulais savoir où se trouve votre cabinet svp ? Et combien coûte une séance svp. Merci

    • admin 23 avril 2016 at 19 h 28 min #

      Je reçois à Paris au 18A rue Pinel et à l’Hay les roses en banlieue sud. Je facture 70 euros de l’heure….

  22. martine 24 mai 2016 at 14 h 45 min #

    bonjour,
    comment faire quand sa mère est orpheline (à l’âge de 3 ans) et qu’elle a pris son rôle de mère comme une obligation et non pas un cadeau de la vie?…

    • admin 25 mai 2016 at 17 h 21 min #

      Dans ce cas, il faut remonter plus haut qu’elle et l’imaginer s’appuyant sur sa mère.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les excuses font partie d'un langage violent | - 18 mai 2016

    […] n’ont pas d’enfant. La façon la plus simple de le remplir est d’imaginer une lignée maternelle ou de demander à son partenaire des signes de reconnaissance de sa […]

  2. Réimpression de la Ligne de Temps Parentale | Michel Diviné - 18 mai 2016

    […] le protocole vous semble compliqué, simplifiez-le en imaginant une lignée paternelle ou une lignée maternelle en fonction de votre […]

Laisser un commentaire