Accepter le système de l’enfant adopté

Accepter le système de l’enfant adopté

J’ai récemment animé deux constellations sur le thème de l’adoption.

Dans les deux cas, la vue systémique de la famille d’origine de l’enfant adopté était importante.

La question initiale

Je l’ai totalement oublié quand j’ai entendu le mot adoption. La cliente n’avait perdu aucun enfant et adopté deux enfants, l’une venant du Népal et l’autre est né en France.

La grande sœur de la fille adoptée

J’ai demandé de placer la fille et ses deux parents biologiques. Le premier placement est ainsi :

La fille adoptée est en colère contre la cliente qui l’a adoptée. Je demande si la fille adoptée a de la famille. La réponse est qu’elle a une sœur aînée. Je place donc la sœur aînée et la fille adoptée se calme. Elle était en colère d’avoir été séparée de sa mère. Le placement final est :

La fille adoptée a envie de partir. Je demande à sa soeur aînée de lui tenir le main. Elle accepte alors de rester.

Les deux parents

Dans la deuxième, le placement initial est le suivant :

Ainsi, l’enfant ne peut pas s’appuyer sur ses deux parents. La cliente me dit que la mère ne voulait pas garder l’enfant mais que l’enfant l’a retrouvé. Je place les deux parents derrière l’enfant adopté.

Être une femme même sans enfant

Dans la troisième constellation, 3 représentants sont choisis pour le corps, l’âme et l’esprit. La cliente prend deux hommes pour son âme et son esprit et une femme pour son corps. Je la réintègre à la place de son corps et lui fais dire :

Je suis une femme, même si je n’ai pas d’enfant.

Le fait de ne pas se sentir femme si l’on n’a pas d’enfant est assez répandu, surtout avec les mots de Simone de Beauvoir « on ne nait pas femme, on le devient » alors qu’elle n’en n’a eu aucun vivant. Elle avait rédigé le manifeste des 343 où elle avait écrit « Je déclare avoir avorté ».

En conclusion

La plupart du temps, une femme qui adopte a perdu un enfant et ne place pas les enfants adoptés dans le « système » des parents biologique. Ce n’était pas le cas dans ces constellations, la mère adoptive étant en face des enfants adoptés. Par contre, il était important d’affiner le système familial d’origine, de placer la sœur aînée dans le premier cas et de réunir les parents dans le deuxième cas.

Pour aller plus loin

Pas grand chose… sinon des références de Bert Hellinger.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.