Virginie veut rester en France

Virginie veut rester en France

Connaissez-vous l’histoire tragique de Paul et Virginie ? Virginie meurt dans un naufrage au large de l’île de France, l’île Maurice aujourd’hui, sous les yeux de Paul, amoureux transi .

L’histoire est légèrement différente de celle du Titanic, car c’est Virginie qui meurt et non son Leonardo.

L’histoire simplifiée : Virginie vit à l’île Maurice et retourne en France

Ce roman de Bernardin de St Pierre fut publié en 1788 et connut un grand succès. Il conte l’histoire de deux amies, mères monoparentales de deux amoureux qui finit mal :

  • Marguerite s’est retrouvée enceinte d’un « gentilhomme de Bretagne » qui ne veut plus d’elle. Elle s’en va à l’île de France où elle accouche de Paul.
  • Mme de La Tour trouve refuge chez Marguerite après le décès de Mr de La Tour parti de Port Louis à Madagascar où il meurt de fièvre en laissant sa femme enceinte de Virginie.

Voici l’arbre généalogique des protagonistes, à gauche Paul et à droite Marguerite :

Le « vieux noir » est le narrateur et Marie est l’esclave de Mme de La Tour. Je les ai ignoré dans la constellation.

Une riche tante de Mme de la Tour, habitant en France, lui propose de s’occuper de Virginie. Après moult hésitations, Virginie s’en va pendant deux ans en France et, à son retour, son navire fait naufrage sous les yeux de Paul. Elle meurt, ne voulant pas se déshabiller pour sauter à l’eau. Puis, vient l’hécatombe des protagonistes : Paul meurt, avant sa mère Marguerite et Mme de la Tour.

La constellation familiale selon Bert Hellinger

Avant, pendant et après le séjour de Virginie en île de France.

La France, l’île Maurice et les parents de Virginie

La France et l’île se font presque face, l’île Maurice est près de la fenêtre et dit « il y a du soleil ». La tante de Mme de la Tour vient en face de la France. Mme de La Tour, la future mère de Virginie, vient près de la tante, face à l’ile Maurice et veut partir, leur relation n’étant pas facile. Comme la tante lui précise qu’elle est riche, Mme de la Tour dit qu’elle a besoin de son argent mais pas d’elle. Mr de la Tour, le futur père de Virginie, vient à gauche de la tante et se sent bien avec elle et c’est réciproque…La tante veut juste embêter sa fille car « elle ne fait pas tout ce que je veux ».

La mère de Paul ne veut pas du père

Les futurs parents viennent face à face, Marguerite étant à gauche de la France. Elle veut bien un enfant mais ne veut pas que le père reste. Le père accepte le deal et la France « accueille ».

Virginie veut rester en France

Virginie est fascinée par la France tandis que sa mère veut qu’elle vienne avec elle à l’île Maurice. Le père est d’accord pour y aller à l’opposé de Virginie, puis il meurt à Madagascar dans l’indifférence de sa femme.

Virginie voit Paul et retourne en France

Paul est très content d’être à l’île de France avec sa mère, à l’opposé de Virginie qui veut retourner en France pour s’y sentir en sécurité. Quand elle y retourne, la mère n’est pas contente. Virginie se sent plus en sécurité en France, même avec sa tante, et ne pense pas du tout à Paul. Sa mère s’entend bien avec Marguerite et la tante n’a pas envie de lui payer un voyage pour qu’elle voit sa fille.

Virginie se sent devenir morbide si elle retourne à l’île et « confortable » avec son père mort à Madagascar.

« Si je vais à l’île Maurice, je satisfais ma mère en y retournant et mon père en y mourant ».

Quand le bateau chavire sur le chemin du retour et que le marin lui propose de la sauver si elle enlève ses habits, elle répond « c’est un gueux, plutôt crever ». Elle est contente de rejoindre son père mort. Paul est indifférent à sa mort car il reste avec sa maman et n’a pas envie de mourir. La mère de Paul a envie de partir mais ne sait pas si elle a envie de mourir. La mère de Virginie meurt pour rejoindre sa copine. « il y a une part d’homosexualité entre nous ». En réalité, les mères s’aiment plus que les enfants…

En conclusion : l’île est dangereuse

La France représente la sécurité et l’île Maurice le danger. Virginie ne veut pas se déshabiller parce qu’elle n’a pas vraiment envie d’y retourner et préfère mourir plutôt que de rejoindre Paul, le fils à maman. Et tout le petit monde qui suit, Paul, Marguerite et la mère de Virginie meurt à l’île Maurice. L’histoire, comme beaucoup d’autres, veut nous faire croire que l’on meurt par amour, par ignorance des dynamiques familiales, tout comme dans les pièces de Shakespeare.

Virginie est une fille à papa et Paul est un fils à maman et les deux mamans vont très bien ensemble sans hommes. Les enfants expient à leur place et elles les rejoignent ensuite.

Y a t’il un rapport avec la généalogie de Bernard de Saint Pierre ? Nous essayerons de le trouver dans une prochaine constellation.

Pour aller plus loin

  • L’histoire de Paul et Virginie in extenso.
  • L’histoire du Saint Géran, le bateau qui coula en 1744 au large de l’île dont huit personnes sur 150 environ survécurent.
  • Une citation de Bert Hellinger sur le lien entre parents et enfants.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

2 réflexions au sujet de “Virginie veut rester en France”

  1. Oui. C’est très bien.
    Mais j’ai une légère incertitude, confusion dans ma tête.
    Ne manque-t-il pas les « schémas » de la famille de Paul et celui des deux mères ?

    Le père de Paul « refuse » de rester avec Marguerite. C’est un « méchant » ? ou un exclu ?
    Les deux mamans vont très bien ensemble sans hommes.

    Paul et Virginie « expient » à leur place (la place de leur mère ?) et les rejoignent ensuite ( en fait les mères meurent après leurs enfants).

    GPM et GMM se sont opposés au mariage de leur fille avec Mr de La Tour : ombre, malaise – et la tante ? « Profite » de la situation ?
    Mr de La Tour est à la gauche de la tante et à gauche de sa femme.

    La tante veut juste embêter « sa fille ». Quelle ? Plutôt sa nièce, Virginie.

    • La tante n’a pas envie de payer un voyage à Mme de La Tour pour qu’elle voit sa fille Virginie…
      Le sous entendu est que les mères sont des pauvres victimes alors qu’elles vont bien ensemble. Et il y a toujours ce mythe de Roméo et Juliette qui meurent l’un pour l’autre alors qu’ils sont suicidaires avant de se rencontrer. Peut être que la suggestion est que l’amour entre filles et possibles et pas celles entre garçon et fille comme dans les films d’Almodovar.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.