La co-dépendance ou le suicide assisté

Une constellation récente m’a fait comprendre la dynamique de la codépendance, de quelqu’un qui vit avec une personne dépendante d’une addiction, de l’alcool dans notre exemple.the-end-1410638Voici donc la question de départ et les réponses étonnantes.

La question initiale

Une cliente me demande comment améliorer les relations dans sa famille, avec son mari et son fils qui boivent tous les deux. Je lui réponds, citant Bert Hellinger, qu’elle reste avec son mari parce qu’elle a envie de le voir mort, sinon, elle partirait.

Le placement initial de la constellation familiale

Je lui demande de la placer ses parents, puis son mari et elle. Nous avons la configuration suivante : le mari est à sa droite, ses parents derrière elle, sa mère à droite de son père.

alcool0Ses parents vont bien, bien que le père soit à gauche de la mère. Comme le mari s’allonge au sol, la représentante de la cliente dit :

J’ai l’impression de l’avoir tué.

Cela vérifie l’intuition de Bert Hellinger, l’objectif est bien de le voir mort, de le tuer.

Le placement final de la constellation familiale

Comme je place sa mort en face d’elle, la représentante de la cliente sourit. Cela signifie qu’elle méprise la mort et qu’elle est suicidaire elle aussi. Je lui demande alors de baisser la tête, puis de se mettre à genoux. Nous avons la configuration finale suivante :

alcool1

Ainsi, le plus important est que la cliente soit humble vis-à-vis de sa mort. Je lui fais répéter les paroles suivantes à sa mort :

Quand le moment sera venu, je serais prête. D’ici là, regarde-moi avec bienveillance.

En conclusion

Une personne co-dépendante reste bien avec la personne dépendante en vue de la voir morte. Cela lui permet d’assister au suicide de quelqu’un pour ne pas voir son envie de faire de même.

Pour Bert Hellinger, l’addiction signifie le manque de père. Dans le cas d’alcool, le fils boit en fidélité à son père. Pour aller mieux, il peut boire à sa santé, en pensant ou en face de sa mère.

Pour aller plus loin

L’Analyse Transactionnelle s’est intéressée aux dynamiques liées à l’alcool :

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , , ,

4 Responses to La co-dépendance ou le suicide assisté

  1. mara 27 février 2017 at 22 h 34 min #

    mais on peut être codépendant d´une personne qui n´a aucune addiction, de la manière que vous parlez on dirait le contraire. Pourriez vous éclaircir? merci

    • grandtout 28 février 2017 at 11 h 03 min #

      Co-dépendant signifie être avec une personne dépendante…. C’est l’origine du mot.

      • mara 25 mars 2017 at 11 h 49 min #

        oui, je connais le mot, mais je veux dire que l´autre (le conjoint), ne le soit pas. Ça arrive souvent qu´un des deux soit codépendant, mais pas l´autre (qui n a aucune addiction), non?

        • grandtout 31 mars 2017 at 17 h 21 min #

          Non, je ne pense pas. L’on est « codépendant » que si l’autre l’est…

Laisser un commentaire