Cette colère est-elle la vôtre ?

La colère est une émotion mal-aimée et trompeuse. Elle est protéiforme, mélange de sensations physiques ancestrales, de pensées négatives sur autrui et de scénario de vie.

Ce sujet comprend 3 articles. Le premier portait sur la colère manifestation de la vie. Le deuxième insistait sur l’influence de nos pensées envers autrui. Voici le troisième qui porte sur les émotions étrangères, celles qui ne vous appartiennent pas, quand vous faites l’éponge ou quand vous êtes dans une intrication systémique qui peut se résoudre par une constellation familiale selon Bert Hellinger.

Les timbres de l’AT

Éric Berne, l’inventeur de l‘analyse transactionnelle, parle de « timbres » que l’on accumule tout au long de la journée. Etre en colère contre son fils ou contre sa femme vous permet de ne pas l’être contre votre supérieur hiérarchique. Vous leur distribuez les timbres que vous avez accumulés à votre travail. C’est un simple déplacement. C‘est bien votre colère, mais elle s’adresse à la mauvaise personne. 

L’éponge : cette émotion d’une personne proche n’est pas la vôtre

Vous pouvez prendre une émotion d’une personne qui vous est proche, en osmose. Vous êtes triste à côté d’une personne triste, en colère à côté d’une personne en colère, en colère contre votre mère qui l’est envers vous. Vous êtes une éponge à émotion, une sympathisante qui souffre à la place d’autrui.

Dans ces cas, vous n’aidez pas autrui, car vous l’empêchez de vivre son histoire. Restez chez vous et dans vos émotions propres. Si vous êtes doués pour faire l’éponge vis-à-vis des émotions d’autrui, dites à haute voix le sentiment qui vous habite. Si vous dites « je suis en colère » et que cette colère disparaît, ce n’est pas la vôtre. Cherchez autour de vous son propriétaire.

L’intrication : cette histoire n’est pas la vôtre

Découverte par Bert Hellinger lors de constellations familiales, l’intrication avec un membre de notre système familial est l’identification inconsciente avec une personne « exclue » que l’on veut rappeler à la conscience familiale. C’est très courant chez les fils à maman ou fille à papa.

Intriqués, nous rappelons ce qui concerne sa personne, sa dynamique et ses émotions éventuelles. Identifié à un persécuteur, nous pouvons être en permanence en colère, porter ce que l’on appelle une émotion étrangère.

Émotions étrangères : cette émotion n’est pas la vôtre

Quand nous sommes dans ces émotions, nous sommes hors de nous. Le petit-fils de Seznec se bat pour la réhabilitation de son grand-père. En prenant sa colère, il empêche la résolution et la paix.

Freud, en colère contre son père, reprend la colère de sa mère contre la première femme de son père. Telle est la dynamique sous-jacente du complexe d’Oedipe. Comment voulez-vous vous y retrouver ? C’est une constellation familiale dont vous avez besoin pour rendre à César ce qui appartient à César. Nous sommes en présence d’un double déplacement, l’émetteur et le récepteur de l’émotion ont changé.

Pour aller plus loin

  • Un livre : Des Jeux et des hommes d’Eric Berne qui détaille les jeux psychologiques.
  • Une vidéo de Bert Hellinger sur les émotions. En anglais et en mandarin.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , , , ,

7 Responses to Cette colère est-elle la vôtre ?

  1. amalia prat 4 décembre 2012 at 10 h 23 min #

    Cher Michel, c’est avec autant d’intérêt qu’au début que je lis tes pages. Je voudrais t’informer d’un fait qui me tracasse. Ma mère a perdu son père à l’âge de 4 ans, son mari à 45 ans, j’ai à mon tour perdu mon père (son mari) à 11 ans, mon compagnon est malade et je ne peux pas m’imaginer sa perte; ma fille vient de perdre subitement son compagnon qui est parti définitivement sans raison apparente.
    Est-ce un continuum du processus systémique féminin dans notre tribu ?
    Merci de ta réponse.
    Amicalement,
    Amàlia

    • admin 4 décembre 2012 at 10 h 57 min #

      Amalia, honore le destin de ta fille… et celui de tes parents. Ta mère a perdu son père, un frère et un mari. Tu n’as pas perdu d’enfant. Le fait que ta fille choisisse un homme qui parte provient plus probablement d’une dynamique liée au père. Amicalement.

      • Ava 22 octobre 2016 at 9 h 03 min #

        Bonjour, je suis maman de deux filles. Ma mère a eu 4 filles, la quatrième est morte à l’âge de neuf mois d’une fièvre foudroyante. Ma fille aînée est très en colère contre moi, elle ne supporte pas que je lui parle et me fuit quand je la conseille ou lui demande ce qu’elle ÇOMPTE faire de sa vie, études, profession. Elle a un copain avec qui elle a une relation conflictuelle depuis 5 ans, il l a. Trompe et deux avortements. Depuis quelques mois ils sont séparés. Je ne comprends pas sa colère. Elle me reproche de ne pas m être occupée d elle depuis que son père et moi avons divorcé mais c est elle qui me rejette depuis ce temps, elle avait 13 ans et aujourd’hui 20 ans. Son père est très en colère aussi contre moi… Expliquez moi s il vous plait, j habite Dunkerque haut de France

        • grandtout 22 octobre 2016 at 11 h 46 min #

          Ava, si j’ai bien compris, votre fille a eu 2 avortements. Et vous, avez-vous perdu des enfants ?

          • Ava 22 octobre 2016 at 17 h 04 min #

            Non jamais. Ma mère a perdu elle une fille de 9 mois

          • grandtout 22 octobre 2016 at 17 h 51 min #

            Je t’ai répondu en MP. Ta fille est probablement identifiée à ta soeur morte. Imagine-la dans les bras de ta mère.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quel besoin se cache derrière votre colère ? | - 27 juin 2016

    […] Cette colère est-elle la vôtre ? […]

Laisser un commentaire