Aimer et mourir au pays qui te ressemble

Connaissez-vous le poème de Charles Baudelaire « L’invitation au voyage » ? Voici quelques vers…

Globe

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas
vivre ensemble!
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!

On dirait la dynamique d’un homme qui a perdu une soeur et qui veut voyager loin pour aller la rejoindre… Mourir, en bref.

La généalogie de Charles Baudelaire

En lisant ces paroles, je me suis dit : « Charles Baudelaire a sûrement perdu une soeur ». Et voici son arbre généalogique…

 Charles Baudelaire

L’histoire des parents de Charles est la suivante…

  • Le père de Charles s’est remarié après la mort de sa première femme dont il avait eu un premier fils. Il meurt  en 1827.
  • La mère de Charles se remarie le 8 novembre 1828 et perd une fille le 2 décembre de la même année.

 Charles a donc perdu son père quand il avait 6 ans et sa soeur quand il en a 7. 

Les 3 dynamiques familiales possibles

Au vu de sa généalogie, voici les 3 dynamiques possibles :

  • Charles peut être identifié à la 1ère femme de son père. Dans ce cas, il peut devenir homosexuel, étant identifié à une femme.
  • Il peut vouloir mourir pour rejoindre son père. Dans ce cas, il peut développer une maladie mortelle comme un cancer.
  • Il cherche sa soeur et veut la rejoindre. Il peut alors choisir une femme qui veut mourir et la cherche dans toutes ses conquêtes féminines, ou la remplacer et devenir homosexuel.

Il meurt dans les bras de sa mère, à Paris, le 31 août 1867 à 11 heures du matin, à l’âge de 46 ans. Il est donc probable qu’il remplace sa soeur morte et qu’il veuille la rejoindre. C’est pour cela qu’il commit plusieurs tentatives de suicide et la cherche au loin au pays qui lui ressemble.

Quelqu’un qui a des TOC veut mourir, il veut que tout soit parfait, que règne l’ordre.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté

Luxe, calme et volupté.

L’albatros est mieux au ciel qu’au sol

De même, dans son poème l’albatros, il écrit :

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher. 

« Exilé sur le sol » signifie que Charles Baudelairel veut s’envoler et mourir, comme beaucoup de personnes qui cherchent ainsi leur père qui est au ciel, comme Antoine de St Exupéry qui a aussi perdu son père jeune.

En conclusion ?

Les poèmes de Charles Baudelaire expriment le désir de mourir, pour rejoindre sa soeur, un membre de sa fratrie dont il n’a pas accepté le destin.

Si vous recherchez au loin l’amour d’une femme pour laquelle vous êtes prêt à mourir, demandez donc à vos parents s’ils n’ont pas perdu d’enfants… et venez à une constellation familiale. Vous écrirez des poèmes plus orientés vie.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire. 

, , , , , ,

7 Responses to Aimer et mourir au pays qui te ressemble

  1. marilou 25 février 2013 at 15 h 30 min #

    Pourquoi apprendre a des jeunes
    ces types de poème qui suinte la mort.

    • admin 25 février 2013 at 15 h 48 min #

      La mort fascine. Sinon, je suis d’accord, ce n’est pas très orienté vie, comme beaucoup d’autres histoires.

  2. sophie 5 juillet 2013 at 21 h 12 min #

    Bonjour, ceci est très interessant, merci!
    J’ai relu la biographie de Rimbaud et cela est très évocateur sur son comportement.
    Le père d’Arthur abandonna sa famille, la mère s’est considérée veuve et ne parlait jamais du père. Dans un souci de respectabilité elle éleva ses enfants dans une stricte morale catholique.
    Respectabilité car le père et son frère (oncle d’Arthur) étaient alcoliques. …
    Où regardait Arthur? qu’a-tíl fait pour  » inclure » son père manquant et exclu? Devenir alcolique- comme lui- rechercher des amitíes masculines, sans parler de sa relation tourmentée avec Verlaine..

    • admin 6 juillet 2013 at 6 h 58 min #

      Les alcooliques cherchent souvent un frère ou une soeur mort. Son père est parti et sa mère était alcoolique. Ses grands-parents maternels ont probablement perdu un fils…
      Le père de Rimbaud était militaire, donc voulait probablement mourir. Jean Arthur a perdu une soeur cadette, morte à un mois. Sa mère a effectivement perdu un frère, Jean Charles mort à 31 ans, quand elle en avait 30 et quand Arthur Rimbaud avait 1 an. ça colle. Je suppose que c’était le 2e frère de sa mère, Charles Auguste, qui était alcoolique.

      • sophie 8 juillet 2013 at 17 h 37 min #

        Oui, l’alcolisme est signe d’un mouvement vers les morts, les exclus. L’alcool rechauffe aussi le coeur des exclus. Souvent aussi il remplace la force du père chez les personnes, hommes ou femmes qui en ont été privé.

        • admin 8 juillet 2013 at 22 h 04 min #

          De plus, il met souvent maman en colère !!!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Votre besoin d'ordre est-il satisfait ? | - 24 avril 2016

    […] Soyez aussi conscient si votre besoin d’ordre ne va pas à l’encontre d’un désir de vie. Ainsi, dans le poème de Baudelaire, l’invitation au voyage […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.