Tartuffe ou la justice du Prince

Vous connaissez sûrement Tartuffe, la pièce de Molière où Tartuffe clame « Laurent, serrez ma haire avec ma discipline et priez que toujours le ciel vous illumine… »

TartuffeImposteur

Que signifie cette histoire ? La voici mise en scène grâce à une constellation familiale selon Bert Hellinger. Rappelons d’abord les personnages et le thème.

La 2e version de la pièce

Le Tartuffe ou l’Imposteur est une comédie en cinq actes représentée pour la première fois au château de Versailles le 12 mai 1664. On ne connaît pas le texte de cette version du Tartuffe, car le lendemain ou le surlendemain Louis XIV se résigna, à la demande de l’archevêque de Paris, son ancien précepteur, à défendre à Molière de la représenter en public (ce qui ne l’empêcha pas de la revoir, en privé avec une partie de la Cour, chez Monsieur, à Villers-Cotterêts, au mois de septembre). On connaît seulement la version considérablement remaniée pour la rendre acceptable, qu’il publiera cinq ans plus tard en 1669, après avoir obtenu la permission de la jouer.

Les personnages de la famille recomposée d’Orgon

Le personnage central est Orgon, veuf remarié, fils de Mme Pernelle, mari d’Elmire et père de 2 enfants, Mariane et Damis, dont la mère est probablement morte. Sa mère est toujours vivante et son père est probablement mort.

Génogramme Tartuffe

Orgon et sa mère sont fascinés par Tartuffe, dévot « qui n’en n’est pas moins homme ». Voici les autres personnages de la pièce :

  • Valère est l’amant de Mariane, relation qu’Orgon a approuvée.
  • Flipote est la servante de Mme Pernelle et Dorine la suivante de Mariane.

Après ces brèves présentations, passons à l’histoire.

L’histoire : le riche Orgon est piégé par Tartuffe mais sauvé par le prince

Fasciné par Tartuffe, Orgon lui donne des documents compromettants d’un de ses amis contre le Prince et veut que sa fille se marie avec lui. Comme son fils Damis entend la cour que fait Tartuffe à la femme d’Orgon, Elmire, il en informe son père qui veut aussi faire de Tartuffe son héritier.

  • Le beau-frère d’Orgon, Cléante essaye en vain de raisonner Tartuffe, tout comme Mariane son père, de refuser l’héritage et le mariage.
  • Sa femme, Elmire, demande alors à Orgon de se cacher sous la table pendant que Tartuffe essaiera de la séduire. Quand Orgon comprend la tartufferie, il est trop tard. Tartuffe est le propriétaire de la maison et fait appel au Roi.
  • Vient la fin « deus ex machina » : le roi, fidèle à Orgon, ordonne l’arrestation de Tartuffe et l’annulation de l’héritage.

Que signifie tout cela ? Qu’un prince est tout puissant, plus que le Dieu de Tartuffe ?

La constellation familiale de Tartuffe selon Bert Hellinger

Le placement initial : Dieu, le Diable, ses ouailles et son dévot

Plaçons Dieu et le Diable, les parents d’Orgon, Orgon et sa femme Elvire  :

  • Dieu vient au centre et le diable vient à sa gauche. Dieu aime bien qu’il y ait un peu de place entre eux. Le diable insiste pour être à ses côtés en disant : « j’aime bien être à côté de toi ». Que serait le diable sans son créateur ?
  • Pernelle, la mère d’Orgon, et son mari, sûrement mort, se placent derrière Dieu, la mère étant à la droite de son mari. Une femme qui se met à la droite de son mari et qui se prend pour la mère de Dieu. Son fils va avoir du mal à la satisfaire.
  • Orgon le fils vient en face de cet « agrégat ». Sa mère a du mal à faire la différence avec Dieu. Il est probable qu’elle ait connu quelqu’un avant le père qu’elle confonde avec son fils à maman.
  • Elmire, la future femme d’Orgon, vient en face à droite de l’agrégat. Elle va avoir du mal à le détacher de sa mère.

Quand je bouge la caméra vers Orgon, Elmire se rapproche de lui. Elle est toujours indifférente à Orgon, mais cherche la gloire. Veut-elle mourir, comme la plupart des hommes politiques et des acteurs ?

  • Quand leur fille Mariane vient s’appuyer sur ses parents, le père s’en va. Il doute de sa paternité et se prend pour Dieu, ce qui confirme sa dynamique de fils à maman…. La mère n’est pas à l’aise avec sa fille.
  • Valère, l’amant de Mariane, vient se placer en face d’elle et croit en Dieu, tout comme les parents d’Orgon. Décidément, aucun couple n’est simple dans cette pièce.
  • Le Roi vient en face de Dieu et Tartuffe est à sa droite, « au-dessus » de lui. Les lois du seigneur sont supérieures à celles du Roi.

Nous avons la configuration suivante :

Les parents Pernelle sont du côté de la morale : Dieu, le Diable et Tartuffe et Orgon s’en méfie.

Tartuffeconst1

  • Mme Pernelle s’entend bien avec sa belle-fille, contrairement à la pièce. Orgon n’est vraiment pas à sa place, détrôné par Dieu et le Diable auprès de ses parents, éloigné de sa fille.
  • Tartuffe, soutenu par Mme Pernelle, est en face d’Orgon et le Diable a des frissons du côté droit. Aurait-elle fauté avec lui ? Elmire a du mal à tenir sa place à côté de Mariane. C’est sa belle-fille et non sa fille.

Tartuffe est donc bien soutenu par la mère d’Orgon, conformément à la pièce. Elle refuse de voir son fils tel qu’il est et le confond peut-être avec Tartuffe, plus proche de Dieu.

Le fils à maman Orgon est plus intelligent qu’il n’y parait

Orgon est indifférent quand Tartuffe dit s’intéresser à sa fille « si cela te fait plaisir« , tout comme sa femme. Par contre, il n’a pas confiance en lui pour lui confier des documents compromettants, et lui demande ce qu’il aura en échange de sa maison. D’aller au paradis ne lui suffit pas. En réalité, Orgon n’est pas aussi bête que dans la pièce. Plus il résiste à Tartuffe, plus il intéresse sa femme Elvire.

Le dévot Tartuffe est aussi plus intelligent qu’il n’y parait

Alors qu’Elmire propose à Orgon de se cacher sous la table, Tartuffe n’a pas envie de compromettre son bien en allant avec elle : « c’est bien trop dangereux ». Il a plutôt envie de partir avec les documents pour les mettre en sûreté. Et Orgon n’a plus envie de lui donner sa fille car il commence à se méfier de lui.

Sa fille Mariane trouve Tartuffe « brillant » mais n’a pas envie d’aller avec lui.

Quand Orgon demande à Tartuffe de lui rendre son argent, Tartuffe acquiesce et veut bien négocier, contrairement à la pièce.

Le Deus Ex Machina et le fait du Roi divin

Quand Tartuffe en appelle au Roi, celui-ci ne reconnait pas son acte de propriété.

  • Orgon ne se sent ni père, ni mari, ni homme. Il a peur pour sa peau et a envie d’accuser sa femme. Il a plus peur du roi divin que de Dieu.
  • Le roi trouve que tout va bien. C’est normal, il rend la justice et a quand même envie de faire payer Orgon.
  • Mme Pernelle se sent dépassée. Son mari défunt ne se sent pas impliqué, tout comme la fille Mariane et son ami Valère.
  • Dieu est dérangé quand Tartuffe voit voir Elmire et le prince. Il ne suffit pas au dévot ?
  • Le diable est content que « chacun complote dans son petit coin ». Un peu d’animation lui fait plaisir.

En conclusion, les hommes ne sont pas aussi bêtes que dans la pièce de Molière mais ils ont peur de la justice royale

Orgon est un fils à maman que sa mère prend pour Dieu. Représente-t-il quelqu’un de la famille de Molière ? Une autre constellation familiale tentera de répondre à la question.

Dans cette pièce, Molière fait croire que la religion rend bête et calculateur. Contrairement à ce qui est suggèré, les hommes ne sont pas aussi bêtes que cela, Orgon comme Tartuffe. Par contre, ils ont peur d’un pouvoir qui rend la justice, indépendamment de la morale, du bien ou du mal, que pourraient représenter Dieu et le Diable.

Pour aller plus loin

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

 

 

 

 

, , , , , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.