Les phrases libératrices des constellations familiales (2e partie)

Dans un premier temps, nous avons vu celles concernant le système d’origine (celui des parents). Voici celles qui concernent vos systèmes actuels, qui concernent vos relations précédentes ou l’actuelle, avec ou sans enfants.FamilleRappelons l’objectif : être en paix avec ces systèmes et tous ceux qui y ont appartenu, morts ou vivants. Commençons par les relations passées.

Vos relations précédentes

Afin d’être en paix, il est important de respecter le passé et l’équilibre existant entre partenaires, une des 3 règles découvertes par Bert Hellinger et à l’origine des crises de couple. Voici les phrases « classiques » de séparation dans un couple :

Je garde et je conserve ce que tu m’as donné en souvenir de notre amour. Je prends ma part de responsabilité de ce qui s’est passé entre nous. Tu es libre.

Et le partenaire peut en dire autant. Si vous avez eu des enfants, il est possible de rajouter :

Les partenaires peuvent se séparer, pas les parents.

Si l’un des deux veux mourir, il est important que son partenaire le laisse partir et lui dise :

Je te laisse partir, avec amour.

Et dire aux enfants :

Votre mère ou votre père veut partir, moi, je reste.

Ceci, même après une séparation. Vous pouvez faire dire ces paroles au partenaire vivant après la mort d’un partenaire. En cas de suicide, cette phrase est encore plus importante.

Votre relation actuelle

La relation est souvent affectée par la mort d’un frère, d’une soeur ou un des parents. Il est alors possible que la femme remplace une soeur ou la mère, que le mari remplace un frère ou le père de sa partenaire. Une fois l’intrication dénouée, vous pouvez dire à la personne qui était intriquée :

Maintenant, je te vois. Il est impossible que tu remplaces ma mère, ma soeur, etc.

Et le partenaire peut lui répondre :

Tu as raison, il est impossible que je remplace ta mère, ta soeur, etc.

Vous pouvez voir cette dynamique dans la position des représentants, si l’homme place sa femme à sa droite par exemple, c’est qu’il la prend pour sa mère ou une soeur plus âgée.

Vos enfants

Les enfants peuvent être intriqués dans l’histoire des parents, du système d’origine ou précédents. Ils peuvent s’identifier à un partenaire précédent, devenant ainsi un fils à maman ou une fille à papa.

Les enfants vivants peuvent être intriqués

Il est important de renforcer la virilité du fils et la féminité de la mère, surtout dans le cas de partenaires précédents.

C’est impossible que tu remplace ton père (pour un fils) ou ta mère (pour une fille). C’est le ou la meilleur que tu puisses avoir, c’est moi qui l’ai choisi.

Les enfants morts

Cet événement tragique peut être adouci en disant à l’enfant mort les paroles suivantes :

Je te remercie du temps que nous avons passé ensemble.

Et la phrase « nous le portons tous les 2 » aide grandement le couple à faire le deuil de cet enfant.

Les enfants avortés

Dans le cas d’enfant avortés, de voir leur colère ou leur douleur et leur dire merci aide beaucoup.

Je te remercie d’avoir fait de la place pour moi. Je te donne une place dans mon coeur.

Si des enfants sont vivants, il est important de les voir aussi pour éviter qu’ils ne prennent la place des enfants morts.

Je vous vois tous, les morts comme les vivants. Vous avez tous une place dans mon coeur.

Les enfants adoptés

Dans ce cas, honorez les parents biologiques. Les parents adoptants peuvent dire à l’enfant adopté :

Je ne suis pas ton père (ou ta mère). Ce n’est pas moi qui t’ai donné la vie. Il est impossible que je remplace ton père (ou ta mère).

Les parents biologiques, placés la plupart du temps derrière l’enfant adopté, peuvent dire aux parents adoptants :

Je te remercie de prendre soin de lui.

Ce à quoi les parents adoptants peuvent répondre :

Je le fais avec plaisir.

Si les parents adoptants ont perdu des enfants (fausse couche, FIV ou autre), l’enfant mort peut s’appuyer sur eux et dire à l’enfant adopté :

C’est impossible que tu me remplaces, je suis mort et tu es vivant.

Car il arrive souvent que l’enfant adopté veuille prendre la place de l’enfant mort et avoir une tendance suicidaire…. Et réciproquement, quand les parents adoptants ont un enfant biologique vivant.

Pour aller plus loin

 Les mêmes que dans l’article précédent..

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire