Le rêve selon Bert Hellinger

Voici un extrait à propos des rêves, tiré de son livre « Mit der Seele gehen: Gespräche mit Bert Hellinger » ou « Avancer avec l’âme », interview de  Bert Hellinger par différentes personnes.

chat-qui-dortLa question portait sur l’interprétation des rêves.

OSNAJASKY : en Gestalt thérapie, on travaille sur les rêves afin de mettre en lumière ce qui est caché et l’intégrer. Est-ce compatible avec votre travail ?

Hellinger : les  constellations familiales amènent, bien plus qu’un rêve, quelque chose de caché à la lumière. La plupart des rêves maintiennent le problème et l’analyse de ces rêves maintient aussi le problème. Je n’analyse pas habituellement de rêves. Quand un client raconte un rêve qui sert à maintenir le problème, vous le constatez au fait qu’il le raconte à la légère. Les rêves vraiment significatifs sont des rêves sombres. Et personne ne les raconte facilement.

OSNAJASKY : au moins, la personne l’aborde avec crainte.

HELLINGER : elle est elle-même le méchant dans son rêve – et elle ne voit pas. On me raconte parfois de tels rêves. Par exemple, un homme me raconte un rêve dans lequel quelqu’un se tenait en face de la Gestapo. Ce rêve était un rêve de sa mort et lui montrait sa fin prochaine. Je ne devais pas lui dire. Donc, avec les rêves, je suis très prudent.
Parfois des rêves apportent de la lumière sur des vies antérieures.

Traduction personnelle

, , , ,

2 Responses to Le rêve selon Bert Hellinger

  1. Céline 28 septembre 2016 at 22 h 11 min #

    Bonsoir,

    Monsieur Hellinger dit que les rêves vraiment significatifs sont des rêves sombres, il veut dire des cauchemars en quelque sorte ? Où il parle de quelque chose de sombre comme une difficulté à être interprété.
    Lorsqu’il dit que la personne est elle-même le méchant dans son rêve et elle ne voit pas, est ce possible d’avoir plus de précision ?

    Merci.

    • grandtout 22 octobre 2016 at 11 h 52 min #

      Céline, désolé pour la réponse tardive. Je vais répondre de ce que je comprends. Pour moi, c’est une difficulté à accepter sa responsabilité ou une identification avec un persécuteur de sa famille. J’ai souvent rêvé que j’avais tué quelqu’un quand j’étais adolescent. J’étais identifié à la personne qui avait tué mon père. Depuis que cette identification est dénouée, je ne fais plus ce rêve.

Laisser un commentaire