J’accepte d’être en paix en pensant à vous

J’accepte d’être en paix en pensant à vous

Le thème des Fécondations In Vitro est de plus en plus fréquent.


Voici un exemple récent.

La question initiale

La cliente désire « construire une vie de couple avec des enfants ». Elle me précise qu’elle est en couple et que son mari est alcoolique. Comme je lui demande si elle a eu des avortements, elle me dit qu’elle a eu des FIV avec le mari comme donneur. Ils n’ont pas d’enfants vivants.

Le placement initial

La représentante recule comme si elle avait peur de regarder en face et lève légèrement la tête. Je lui demande de prendre des représentants pour ses FIV. Elle me déclare en avoir eu 7. Je lui demande de placer 7 représentants. Certains tanguent d’avant en arrière et se couchent au sol. Il en reste 3 qui ne sont pas en paix. Je fais dire à la mère :

J’aurais voulu que tu vives, mais cela n’a pas été le cas.

L’enfant demande à être serré dans les bras de sa mère, puis accepte de s’allonger au sol. La deuxième serre les poings et je fais dire à la mère :

Tu es encore en colère contre moi ? Tu peux t’allonger au sol et être en paix ?

La mère s’approche de l’enfant qui accepte d’aller dans ses bras et de s’allonger au sol. La mère reste un certain temps. Le troisième s’approche spontanément de la mère et s’arrête à sa hauteur. Puis il s’allonge au sol spontanément. La mère dit :

Je vous donne à tous une place dans mon coeur. J’accepte d’être en paix en pensant à vous.

Et j’interromps la constellation.

En résumé

Les FIV ont la même dynamique que les avortements et cassent la relation dans le couple. A la différence des avortements, les parents désirent la vie de l’enfant mais sont néanmoins responsables de leur mort.

Pour aller plus loin

Quelques articles précédents :

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.