Macbeth ou le suicide de Lady

Vous souvenez-vous de cette phrase prononcée par Lady Macbeth ?  « Here’s the smell of blood still. All the perfumes of Arabia will not sweeten this little hand. » (Acte V scène 1). « Il y a toujours l’odeur du sang. Tous les parfums d’Arabie ne rendraient pas suave cette petite main ».

Lady Macbeth

Voulant comprendre cette célèbre pièce de Shakespeare, je l’ai mise en scène grâce aux constellations selon Bert Hellinger.

L’histoire de Donwald et Macbeth

La pièce de théâtre Macbeth fut écrite vers 1606 et tiré des chroniques d’un historien anglais Holinshed. Shakespeare a réuni deux histoires écossaises n’ayant rien à voir et ayant eu lieu à près d’un siècle d’intervalle.

  • La première est celle de Donwald tuant le roi Duff en 967, aidé de sa femme.
  • La deuxième est celle de Macbeth, qui, vivant du temps du roi d’Angleterre Édouard le confesseur (1004-1066), fut  roi d’Écosse pendant 17 ans après la mort du roi Duncan 1er le 14 août 1040. Après son couronnement, il se maria à Gruoch d’Ecosse dont le 1er mari, Mac Maelbirgte, fut tué en 1032. Il mourut en 1057, tué par Malcom III, fils aîné de Duncan 1er, qui lui succéda l’année suivante après avoir tué Lulach, 1er fils de Gruoch et roi d’Ecosse éphémère. Vous suivez les tueries ? Malcolm III, le fils du roi Duncan tué par Macbeth, tue un membre de la famille de sa femme, le tue, aidé des anglais et du comte Siward, puis son successeur Lulach pour (enfin) devenir roi lui-même en 1058 et finir assassiné par un anglais Robert de Montbray en 1093.

Quels sont les personnages de cette pièce qui ressemble fort à des épisodes de Game of Thrones ?

Les personnages de la tuerie

Présentons d’abord les écossais victorieux des norvégiens au début de l’histoire :

  • Le roi, Duncan a deux fils, Malcom et Donalbain, dont le premier est sauvé par Macbeth.
  • Le général Macbeth a une femme et pas d’enfants. Son ami général Banquo eut une femme et a un fils, Fléance.
  • Macduff est un noble qui a une femme et un fils et dont la mère est morte en couches.

Siward est un général de l’armée anglaise.

L’intrigue de la tuerie

En revenant de Norvège, deux sorcières prédisent à Macbeth qu’il sera roi et Banquo père de roi. Puis…

  • Macbeth tue… Poussé par sa femme, Macbeth tue le roi Duncan et accuse ses deux fils qui se réfugient en Angleterre et en Irlande. Il fait aussi tuer Banquo mais rate son fils Fléance. N’hésitant pas, il tue aussi le fils de Macduff.
  • Macbeth est tué après le suicide de sa femme. Les survivants Mac Duff et Fléance tuent Macbeth. Seul Mac Duff pouvait le faire car il n’est pas censé être né d’une femme parce qu’elle était morte avant lui… Difficile à croire quand même.

Que signifie toutes ces tueries ? Dans la pièce, Macbeth et sa femme sont complices alors que ce n’était pas le cas dans la réalité, Macbeth ayant peut-être tué son 1er mari 8 ans auparavant dans un massacre digne de GoT .

La constellation familiale selon Bert Hellinger

Mettons en place les personnages, puis les tueries, entrecoupées du suicide de Lady Macbeth.

La configuration initiale

Mettons en place le roi Duncan, son fils Malcolm et le noble Macduff

  • Macduff se place à la droite du roi. Normal, il l’a précédé d’un siècle… En le mettant sous le roi Duncan, Shakespeare crée la confusion malgré lui.
  • Macbeth vient à la gauche du roi Duncan qui l’aime bien. Sa femme vient à côté de lui. Elle trouve son mari très beau et aime bien Duncan.
  • Quand Malcom vient en face de son père, Macbeth met les mains sur les hanches. Fidèle à son roi, il veut le défendre contre son fils.
  • La sorcière vient se placer entre Duncan et Macduff, comme si elle faisait le lien entre les deux.

Nous avons la configuration suivante :

Macbeth1

Tout le monde se ligue contre Malcom, le fils du roi d’Écosse, qui en sort pourtant victorieux.

Macbeth sauve Malcolm à la bataille et revient en passant devant la sorcière

Macbeth est content d’aider son roi en sauvant Malcolm.  Quand la sorcière lui dit qu’il sera roi et que le fils de Blanco sera roi, Macbeth ne la croit pas et dit « cela signifie que je suis aussi le père de son fils ? » Quand il raconte cette histoire à sa femme, celle-ci lui dit :

C’est ce que tu mérites…

La mort de Duncan et de la famille de Macduff

Ni Macbeth, ni sa femme n’ont envie de tuer le roi Duncan. Malcolm a toujours envie de prendre la place de son père. Quand il demande à Macbeth de tuer son père, Macbeth ne veut pas. Quand sa femme lui dit qu’elle a essayé en vain de l’empoisonner, il veut bien s’atteler à la tâche, bien qu’il préfère être fidèle à son roi qu’à sa femme. Après la mort de Duncan, Lady Macbeth n’a pas du tout envie de mourir.

Malcolm se demande s’il est prêt à prendre la place. En « réalité », il a 9 ans. Il est prêt à l’assumer. Quand il demande à Macduff s’il veut bien tuer Macbeth pour être roi, Macduff refuse. Macduff se place en face de Macbeth.

Le suicide de lady et la mort de Macbeth

Voici le texte de la pièce :

La reine est morte, monseigneur

Elle aurait dû mourir plus tard. Le moment serait toujours venu de dire ce mot-là ! … La vie… est une histoire dite par un idiot, pleine de fracas et de furie et qui ne signifie rien.

Macduff tue Macbeth alors qu’il n’en n’a pas envie. Macbeth pense que se référer à Shakespeare pour être tué par Macduff est un peu facile et regrettable. Quand Macduff annonce la mort de Macbeth à Malcom, celui-ci est content. Il veut être roi en ayant les mains propres, ce qui est encore contraire à l’histoire.

En conclusion : cherchez le coupable des tueries

C’est comme s’il était difficile de réécrire une histoire dont les personnages ont réellement existé. Les représentants ont du mal à vivre des sentiments différents dans une constellation familiale et il est difficile de faire la part des choses entre les mouvements des représentants de la pièce ou de l’histoire. Shakespeare a occulté le règne de 17 ans de Macbeth pour créer un raccourci où Malcom, le fils de Duncan, succède directement à son père et où sa femme meurt avant son couronnement alors que c’est le contraire.  Malcolm avait 9 ans quand son père est mort et il lui a succédé 18 ans après.

Shakespeare nie l’histoire en montrant Lady Macbeth se sentir coupable du meurtre de Duncan alors qu’elle n’a pas envie de mourir. Elle n’a pas non plus envie de se suicider avant la mort de son mari, tout comme Ophélie dans Hamlet.

Cette histoire me fait penser à la belle au bois dormant de Walt Disney, qui dort très peu pour qu’elle puisse se marier avec son prince charmant rencontré avant de se piquer le doigt. Walt Disney avait fortement modifié l’histoire de Grimm ou de Perrault où la belle dormait 100 ans.

Pour aller plus loin

L’hypothèse de Freud est que Macbeth et sa femme représentent 2 faces d’un même personnage et que Lady Macbeth est une vraie femme de fer ayant sûrement souffert dans son enfance. Je n’ai pas trouvé le texte original.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , , , , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.