D’ouvrir son coeur à la douleur est le début de la solution

Le thème de l’avortement est courant en constellation familiale.En voici une très originale avec une phrase de résolution nouvelle qui prend en compte la douleur (photo originale stock).

La question initiale de la constellation familiale

La personne se plaint de douleurs dans le corps et de « tâches blanches » dans le cerveau suite à une récente IRM.

Le premier placement de la constellation familiale

La cliente se place au milieu du cercle, relève les manches, met les mains sur les hanches et hésite à me prendre comme étant son/sa représentante. J’insiste pour qu’elle prenne une femme comme représentante.

Sa représentante regarde au sol et la cliente me confirme qu’elle a eu un avortement. Je lui demande alors de placer un représentant au sol, là où la représentante regarde.

Le déroulement de la constellation familiale

Comme la représentante de l’enfant au sol se plaint d’avoir mal au dos, la cliente lui demande de plier les genoux. J’insiste pour que la cliente reste silencieuse lors de la constellation.

La représentante de la cliente refuse de voir l’enfant allongé au sol. C’est comme si les personnes préféraient regarder le fantôme, y penser sans le voir.

Le placement final de la constellation familiale

Je place alors une personne debout à la tête de l’enfant. Celui-ci commence à cligner des yeux puis les ferme totalement. Qui est-elle ? Je l’ignore. Peut-être un ange gardien…

Je lui fais dire à la mère :

Elle est en paix, tu peux la regarder.

La représentante de la mère pleure sans regarder l’enfant. Je fais dire à la personne à la tête de l’enfant :

D’ouvrir ton cœur à la douleur est le début de la solution.

En conclusion

Une personne qui expie un geste qu’elle a commis envers autrui, comme dans le cas de l’avortement, a les yeux fermés et ne veut pas voir sa victime. Elle pense rétablir un certain équilibre en expiant. La solution consiste à regarder la victime en connectant l’origine de la douleur.

Nous observons d’autres dynamiques dans cette constellation.

  • La cliente veut prendre un homme pour la représenter ; cela signifie qu’elle méprise les hommes, se prenant pour l’un d’eux. Cela vient souvent de la colère de la mère envers le père, voulant le rendre responsable de l’acte.
  • Elle ressent les symptômes de l’enfant qu’elle confond avec elle en pensant ainsi résoudre son problème.
  • Enfin, elle intervient comme si c’est elle qui dirigeait le monde, voulant ainsi contrôler ce qui est incontrôlable, rendre parfait ce qui ne l’est pas, montrant ainsi sa volonté inconsciente de mourir, seul moment où nous serons parfait.

Les trois croyances essentielles à se rappeler dans ce cas sont : « j’ai fait du mieux que j’ai pu », « je peux être bienveillante avec moi » et « je peux me pardonner ».

Pour aller plus loin

Une vidéo

De nombreux articles sur le sujet :

Sur les FIV : je suis désolée, j’aurais aimée que tu vives

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, ,

2 Responses to D’ouvrir son coeur à la douleur est le début de la solution

  1. Anne-Marie Martin 27 décembre 2017 at 18 h 32 min #

    Article intéressant sur l’importance d’accepter la douleur.
    Merci pour tous vos textes, ils sont toujours enrichissants.

    • grandtout 27 décembre 2017 at 23 h 18 min #

      Avec plaisir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.