Tu peux t’appuyer sur moi

Une personne, qui veut faire une constellation familiale selon Bert Hellinger, me déclare « je me sens seule et je ne peux m’appuyer sur personne ». 

En réalité, il est toujours possible de s’appuyer sur ses parents, comme si on s’appuyait sur un arbre, surtout dans le cas du père, différent d’une lignée maternelle. C’est possible de le sentir dans une constellation familiale selon Bert Hellinger. Voici comment s’est passée la constellation de cette femme qui fut adoptée.

La représentante me regarde dans la constellation familiale

Je lui demande de choisir quelqu’un pour elle. La représentante me regarde. Dans ce cas, elle cherche un homme et je lui demande de choisir quelqu’un pour son père. Elle me parle de son père biologique, qu’elle pense être mort, et de son père adoptif, qui est toujours vivant, ainsi que sa mère.

Je lui demande de choisir quelqu’un pour son père biologique. C’est celui qui compte car c’est celui qui a donné la vie, sur qui elle doit normalement s’appuyer.

Le père biologique est placé légèrement derrière elle

Elle les place ainsi : le père biologique est derrière, légèrement à droite.

Ainsi, elle ne peut s’appuyer sur son père biologique. Je déplace le père biologique, qui l’accepte, pour qu’il soit juste derrière elle.

Tu peux t’appuyer sur moi

Le père est derrière elle et la représentante a du mal à s’appuyer sur son père biologique.

Je fais prononcer au père les paroles suivantes, plusieurs fois.

Tu peux t’appuyer sur moi, même si tu ne me vois pas.

Petit à petit, la représentante s’appuie sur son père biologique. C’est lent et très émouvant, de voir une personne qui a été adoptée accepter ses parents biologiques.

Le père adoptif est devant

Je lui demande de placer son père adoptif. Elle le place devant elle, à droite.

Quand elle me regardait, elle cherchait son père adoptif. Et c’est pour cela qu’elle avait du mal à s’appuyer sur son père biologique dans la constellation familiale.

Les phrases libératrices dans le cas d’adoption

Je fais échanger les phrases classiques en cas d’adoption. Le père dit au père adoptif :

Je te remercie d’avoir pris soin d’elle.

Le père adoptif répond :

Je l’ai fait avec plaisir.

Je ne sais plus comment je m’appelle

Son père adoptif ayant perdu un enfant après elle, je lui demande de le placer. Elle choisit une fille et la configuration est la suivante :

 La représentante dit « je ne sais plus comment je m’appelle ». Je lui demande si elle porte le nom de son père adoptif et elle me répond par l’affirmative… L’adoption crée souvent la confusion dans la tête de l’enfant adopté « quel père ? » « quel mère ? » Les parents adoptifs respectent rarement les parents biologiques.

La cliente préfère mourir

Après avoir réintégré sa place, la cliente pleure et déclare vouloir mourir. Je place alors sa mort en face d’elle et lui demande de s’agenouiller. Cela l’apaise.

Il arrive souvent qu’une personne adoptée veuille mourir pour rejoindre un parent mort. Elle est comme Jésus qui déclare :

Père, pourquoi m’as-tu abandonné ?

Le destin d’une personne adoptée est un des plus difficiles. La solution consiste à être humble, à respecter la vie qui est à l’intérieur de soi.  Comme le dit Bert Hellinger :

Etre humble, c’est accepter sa part divine.

Le lendemain, la cliente m’écrit :

Aujourd’hui, j’avais une énergie de vie incroyable, j’ai abattu des montagnes (pleins de démarches administratives en un temps record).

J’adore cette technique. Je la pratique depuis plus de 10 ans et elle me fascine toujours autant. Les constellations familiales permettent aux personnes de se « réconcilier avec la vie » qu’elles ont en elles.

Pour aller plus loin dans le cadre des constellations familiales

Regardez la vidéo de Bert Hellinger sur l’adoption.

, ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.