Trouver les solutions sans s’occuper du problème

Voici un extrait du livre de Bert Hellinger A la découverte des constellations familiales : De la théorie à la pratique qui concerne la recherche de solutions.

Hellinger : certains abordent le problème comme s’il était à l’origine de la solution. Mais, pour trouver la solution, pas besoin d’évoquer le problème. Si je me plonge dans le problème d’un client, nous perdons tous deux de l’énergie et risquons de manquer de force pour agir. C’est pourquoi il est préférable d’oublier le problème et de regarder la solution.

À l’attention d’une cliente : je vais te confier un secret au sujet des solutions.

La cliente : très bien.

Hellinger : nous n’avons pas besoin du problème pour trouver la solution. Or tu fais dépendre la solution de la connaissance du problème.

La cliente : pourrais-tu répéter cela ?

Hellinger : tu fais dépendre la solution de la connaissance du problème. Le problème constitue toujours un obstacle à la solution. C’est évident. Par l’analyse du problème, j’érige des obstacles à sa solution.

La cliente : je vois ce que tu veux dire.

, , , ,

4 Responses to Trouver les solutions sans s’occuper du problème

  1. elisabeth chervet 29 avril 2017 at 10 h 22 min #

    impossible de « partager »! dommage!

    • admin 29 avril 2017 at 10 h 40 min #

      Je ne comprends pas… ti peux toujours mettre un lien.

  2. Ana 4 août 2017 at 2 h 16 min #

    Bonjour,
    Je viens de relire votre article et je me demandais si vous aviez un article autour de la dynamique de la solitude.
    Je découvre chez moi cet élan à la solitude avec à la fois une envie d’exister par la victimisation, des troubles alimentaires (ancienne ana maintenant plus orientée manger trop pour se sentir vivant), et du manque d’affirmation et de respect pour moi

    Côté maternel, il y a bcp cet victimisation, relation avec un pervers narcissique, divorce de mes grands parents, ma maman rejetée par la sienne, deuil périnatal, conflits fraternels
    Côté paternel faillite, absence du père, perversion,
    Je comprends qu’être élevé dans une famille dysfonctionelle impact bcp le respect de soi mais je m’intéresse bcp aux dynamiques principales quand on a un terrain aussi miné de problèmes
    Chacun de mes frères porte sa part de paresse, d hypersensibilité, susceptibilité, de relations abusives du coup j aimerais faire ma part de travail sur moi pour les inspirer mais surtout pour être plus tolérant.

    • grandtout 15 août 2017 at 16 h 08 min #

      La solitude difficile à vivre peut provenir d’un manque de paix avec sa propre mort. Vous avez l’air d’avoir une dynamique morbide, l’anorexie venant plutôt du côté du père. Cherchez les personnes à réintégrer de votre famille pour être en paix avec elle…. Et surtout, arrêtez les jugements sur autrui, vous vous accepterez plus.

Laisser un commentaire