Quelle question poser au début d’une constellation familiale ?

Dans mes groupes de constellation familiale selon Bert Hellinger, j’aime bien faire un premier tour de ronde pour faire mijoter la question initiale. Quelle est mon intention ?questionMon objectif est de ramener la personne dans le réel, que sa question soit actuelle, personnelle, concrète et de pouvoir faire le tri s’il y en a plusieurs, afin de préparer au mieux la constellation.

Une question actuelle

Il arrive que la personne commence par parler de son passé et y reste en permanence, comme hypnotisée par son problème… Souvent, elle ne regarde pas la personne à qui elle s’adresse et commence à dire…

  • Il y a 8 ans, j’ai divorcé.
  • Une voyante m’a dit il y a 10 ans.
  • A la dernière constellation, tu m’as dit que…

L’objectif est de revenir au temps présent. Marlis, avec qui j’ai appris les constellations familiales, demandait « qu’est-ce qui te gêne quand tu prends ton petit déjeuner ». C’est pour cela que j’interromps la personne quand elle part dans le passé. Je la ramène dans le présent en lui demandant de me regarder dans les yeux.

Une question personnelle

Je recentre de temps en temps la personne pour qu’elle comprenne que les constellations ne peuvent changer autrui, ramener l’être aimé, empêcher le fils ou la fille de s’amuser au lieu de faire ses devoirs….

Quand une personne me dit :

Ma fille ne va pas bien.

Je reformule sa question en :

Tu aimerais aller bien, même si ta fille va mal ?

Ou si l’être aimé ne revient pas….

J’agis de même quand la personne parle directement de la personne qu’elle souhaite réintégrer ou qu’elle rend responsable de son mal-être.

Je voudrais savoir comment ma grand-mère se porte.

Je préfère laisser la grand-mère tranquille. Une de mes amies avaient les dents qui se déchaussaient tant elle cherchait ses racines. Passons à la troisième difficulté, avoir une question concrète.

Une question concrète

Il arrive très souvent, surtout quand la personne vient pour la première fois et qu’elle a un certain bagage de « travail personnel », d’années d’analyse ou de philosophie, qu’elle se perde dans des généralités telles que :

  • Pourquoi je ne trouve pas l’amour ?
  • Pourquoi mon célibat ?
  • Pourquoi les personnes que je rencontre sont-elles méchantes avec moi ?
  • Pourquoi je ne tombe que sur des hommes qui ne sont pas à la hauteur ?
  • Pourquoi je suis très sensible émotionnellement ?

Ces questions sont trop générales et concernent souvent les émotions qu’Arthur Janov qualifie ainsi,

Les émotions sont de la merde…

« Quand elles ne sont pas primaires« , pouvons-nous ajouter. Souvenez-vous que l’objectif est de choisir des représentants pour réintégrer les personnes exclues de la famille. Plus la question est « générale », plus la réponse le sera aussi et plus philosophique que systémique.

Faire le tri

Quelquefois, plusieurs questions se bousculent et sont liées entre elles. D’en parler permet de les hiérarchiser pour en choisir une pour démarrer la constellation. Entre un problème physique et un problème psychologique, j’aurais tendance à mettre en scène le problème physique, que je trouve plus concret.

Plus de 3 phrases ? Placer maman

Souvent, je réfléchis pour reformuler ce que dit le client. Quelquefois, je me souviens du conseil de Bert Hellinger :

Quand la personne expose son problème en plus de trois phrases, chercher maman.

Cela m’arrive de l’oublier. Heureusement que la constellation familiale me le rappelle ensuite.

En conclusion

La question posée, quelquefois appelée « brûlante » permet à la personne de se recentrer et de revenir sur  ce qui est important pour elle dans l’instant présent. C’est le gage d’une constellation systémique apportant une solution concrète. De plus, ce premier tour de chauffe permet souvent de répondre à une question, même si la personne ne passe pas, la réponse étant donnée par la constellation d’une autre personne.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire