Connaissez-vous la psycho-généalogie de Carl Jung ?

Il est possible d’expliquer simplement les théories de Jung à la lumière de son arbre généalogique.

Quelles sont les théories analytiques de Jung ?

Jung est connu pour sa notion d’archétypes et d’inconscient collectif. Carl  appela « psychologie des profondeurs » la prise en compte de concepts récurrents dans les rêves qu’il appela archétypes et qui font partie d’une « inconscience collective ». Pour lui, les symboles sont universels et communs à plusieurs civilisations, tels des mandalas.

Il a développé des concepts d’ombre, d’animus et d’anima. L’anima, partie féminine de l’homme ou de la femme, se rattache à un complexe maternel en opposition au complexe paternel de Freud.

Le parcours de l’homme selon Jung est l’acceptation de sa partie féminine, son « anima » et de son « ombre » pour aller vers son « Soi », archétype de totalité de l’homme ou image du but de sa vie.

Quelle est l’histoire de Jung ?

Parcourons d’abord son arbre généalogique avant d’aborder son histoire personnelle.

L’arbre généalogique de Carl Jung

Carl Gustav Jung (1875 – 1961) est un psychiatre suisse dont le père, pasteur, est mort en 1896. Son grand-père paternel était un médecin allemand, nommé aussi Carl Gustav. Il fit de la prison, se réfugia en Suisse et avait un frère aîné nommé Sigismond. La mère de Carl, Emilie Preiswerk, perdit 3 enfants, dont le 3e, Paul, vécut quelques jours.

Arbre généalogique de Karl Gustav Jung

L’histoire personnelle de Carl Jung

Le petit Carl était fasciné par la mort et laissait parler 2 personnalités en lui, auxquelles il se référait en les appelant N°1 et N°2.

Jeune psychiatre, il développa un test sur les associations de mots et fut pendant quelques années un disciple de Freud. Conformément à sa théorie, Freud l’accusa d’être atteint du complexe paternel, de vouloir le tuer et le traita d’antisémite.

Carl développa ensuite ses propres théories. Il a écrit de nombreux livres, touchant la psychologie, l’alchimie, l’astrologie, le yoga ou la Kundalini…

Il vécut avec sa femme Emma et sa maîtresse Toni Wolf.  Il prit de la distance vis-à-vis de sa mère dépressive qu’il traita de grosse et d’hystérique.

A la fin de sa vie, il se réfugia dans une tour qu’il avait construite au bord du lac de Zürich. La rédaction de ses mémoires, réécrites ou « tantifiés » par Aniéla Jaffé, débuta en 1957 et ne fut achevée que 2 années après sa mort, en 1963, après de nombreuses tractations entre Aniéla, les éditeurs et les enfants de Jung.

Voici maintenant le lien entre son histoire et sa théorie

Voici les comportements de Jung en rapport avec son histoire :

  • Ses 2 personnalités viennent de la mort de son frère Paul qu’il a du mal à accepter, comme si son frère vivait à l’intérieur de lui, de son soi.
  • Il est suicidaire car il veut rejoindre son frère Paul… et peut-être ses 2 soeurs.
  • Il vit avec sa femme et sa maîtresse pour vivre avec Paul et ses deux soeurs aînées mortes.

Et ses théories décodées :

  • L’anima représente sa mère.
  • L’archétype de l’ombre représente son frère mort Paul.
  • Le soi profond… est lui-même.

Son message devient « accepter sa mère et les membres de sa fratrie morts pour prendre sa propre place ».

A lire pour aller plus loin

Sur la vie de Jung, Jung : Une biographie écrit par Deirdre Bair est une mine d’informations très documentée.

Sur les archétypes, Carol Pierson a établi une synthèse entre le voyage du héros de Joseph Campbell dans son livre en anglais Awakening the Heroes Within: Twelve Archetypes to Help Us Find Ourselves and Transform Our World et les théories de Jung sur aller vers son soi profond.   Si vous ne lisez pas l’anglais, son livre précédent a été traduit en français Le héros intérieur : Six archétypes régissent notre vie.

J’écrirai peut-être un article sur le sujet. Faites-moi part de vos commentaires.

 

, , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Philosophie et psychanalyse, deux mondes de croyants | Brèves de picologue - 22 octobre 2016

    […] voyez ce que sont devenus ses patients. Il est aussi impossible de déduire la méthode de Jung en lisant ses mémoires. Quant au langage, vous avez de la chance si vous y comprenez quelque chose. […]

Laisser un commentaire