Nous revenons…

Voici un poème donné à Bert Hellinger par un homme dont le père fut un survivant de Dachau, tiré du livre Resurrection of Jews in Germany (Erik Bendix, 1989).

etoile davidallemand

 

Nous revenons.
Pas pour nous venger
Ni pour votre salut
Ni pour prouver quoi que ce soit à Dieu
Mais parce que la vie l’exige
Nous le faisons avec réticence
Nous savons maintenant que notre résistance doit céder
Nos enfants veulent déjà savoir
Pourquoi nous avons fui notre patrie
Et maintenant essayons d’obtenir justice
D’arabes qui n’étaient même pas là
Ils veulent savoir
Où nous avons perdu
Ce dieu dont nous parlons
Nous voulons des enfants honnêtes
Et nous devons admettre
Que nous avons un trou dans notre cœur
Là où nous avons du fuir ou mourir
Et maintenant ?
S’il vous plaît, nous voulons prier ici
Sur le sol allemand
Ou les âmes de nos êtres aimés
Ne peuvent trouver le repos dans le sol
Nous savons que votre sommeil est aussi perturbé que le notre
Que vous vous échappez de votre propre patrie
Vers des centres de soin à travers le monde
Que vous n’êtes pas certains que les étrangers
Sont les bienvenus dans votre pays
Peut être parce que vous n’êtes pas sûr
D’être toujours vous-même
Que vous ne pouvez répondre
Aux questions de vos enfants
Dites nous, c’était la jalousie
Qui a fait que nos amours ont été tués
Le Reich de 1000 ans et son Peuple
Des références jalouses
Depuis que l’Allemagne se débat depuis des décennies
Pour vivre ensemble
Alors que nous l’avons fait depuis des millénaires
A l’aide seulement de livres ?
Vous nous avez gazés parce que
Vous avez été vous-même gazés dans des tranchées
Et que vous ne pouviez riposter ?
Vos penseurs débattent maintenant de savoir si
Seule la culture européenne est arrivé à sa maturité …
Les nôtres si Dieu nous choisit toujours
Mais nous parlons nous l’un à l’autre ?
Nos rabbins ont essayé pendant toute une génération de ne pas oublier
Ce qui était collé dans notre mémoire
La mort que nous regardons toujours sans pouvoir respirer
Pour pouvoir respirer de nouveau requiert de la souffrance vivante
Cela nécessite que nous ne mourrions plus en tant que témoin
Mais que nous vivions pleinement et longtemps
C’est ce qui est écrit dans notre livre « Choisi la vie »
Dans votre livre il est écrit d’aimer son prochain comme soi-même
Nous sommes toujours vos voisins
Imaginez, après une longue absence
Nous, nos voisins, commençons à revenir
Bientôt, nous emménagerons dans des chambres voisines
Ou nous serons la à faire du bruit dans les rues
Bientôt, nous nous amuserons avec des officiels allemands
Nous nous assiérons à des tables réservées à des habitués
Nous marierons vos enfants
Des maisons et des terres allemandes
Reviendront dans nos mains,
Nous redeviendrons des citoyens !
Les synagogues vides se rempliront
C’est un cauchemar? Non
Le monde entier a peur des retours
Mais c’est la peur qui se répète
Les temps sont nouveaux
Nous, les juifs, retournerons en Allemagne
Non, pas soudainement demain tous à la frontière
Ni l’année prochaine non plus
Cela arrivera petit à petit
Ici et là d’abord
Ensuite nous aurons plus de force
Comme tout ce qui pousse
Vous verrez

Pour aller plus loin

Un livre de Bert Hellinger et le site de l’auteur :

1 réflexion au sujet de “Nous revenons…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.