Migrants et tirailleurs sénégalais

Migrants et tirailleurs sénégalais

J’ai voulu comprendre ce phénomène des migrants et comment le résoudre, pensant que l’argent des dirigeants placé en Europe était à l’origine du phénomène.

Tirailleur en 1913

Voici une constellation familiale selon Bert Hellinger sur ce sujet.

L’histoire du Sénégal

Dès 1450, les portugais commencent la traite des noirs au Sénégal. En 1659, la France s’installe à Saint Louis, puis à l’île de Gorée, centre de commerce des esclaves.

Des conscrits, les tirailleurs sénégalais, sont créés en 1857, réquisitionnés et envoyés sur le front des deux guerres mondiales. L’un d’eux, Cheikou Cissé, sera envoyé pour complot au bagne en Nouvelle Calédonie en 1918.

Le Sénégal acquiert son indépendance en 1960. La pension des tirailleurs, qui avait été gelée la même année, sera revalorisée en 2006.

La constellation familiale

Mon idée de départ était que l’argent sale était à l’origine des migrants, empêchant le pays de se développer équitablement. J’ai mis en place la France, le Sénégal, un migrant, le Front National, Macron et l’argent.

Le tirailleur ne veut pas combattre

La France, le Sénégal et le tirailleur se placent comme suit :

Je fais dire à la France : j’ai besoin de toi pour défendre la France. Le tirailleur n’a pas envie de défendre la France. C’est normal, ils n’étaient pas volontaires..

La Société Générale,, le Front National, un migrant et Macron

Les représentants se placent spontanément :

  • La représentante de l’argent veut regarder tout le monde et se place au loin et fait se reculer le tirailleur.
  • Le FN se place entre la France et le Sénégal, en face de la Banque et a envie de tourner sur lui. Il a sûrement envie d’être vu et de se sentir exister…
  • Le migrant se place devant le Sénégal, qu’il a surtout envie de quitter.
  • Macron est à droite de la France. Il se place au-dessus d’elle.

Nous avons la configuration suivante :

Si je demande au Tirailleur de venir du côté de la France, le « Migrant » n’a plus envie de partir. Il est donc identifié à son ancêtre parti en France et veut refaire son histoire qu’il n’a pas acceptée.

La place de l’argent

Quand l’argent vient à côté du migrant, celui-ci n’a pas envie de partir. S’il va à côté du Sénégal, il a envie de partir. Quand l’argent vient à côté du FN, il est moins vindicatif et le reconnait.

En conclusion : l’histoire et l’argent

Pour résoudre cette dynamique, il suffit de donner de l’argent aux descendants des tirailleurs sénégalais pour rétablir l’équilibre, ou en donner au Rassemblement National dont c’est l’unique objectif.

Pour aller plus loin

Pas grand chose à se mettre sous la dent. Une vidéo d’Hervé le Bras du dessous des cartes :

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

2 réflexions au sujet de “Migrants et tirailleurs sénégalais”

  1. C’est vraiment intéressant cette constellation sur les migrants sénégalais et cela parait juste que nous la France fassions réparation aux descendants des tirailleurs sénégalais pour tarir la migration et qu’ils investissent leur pays.
    Y a t’il d’autres dynamiques au Togo, au Cameroun ?
    Antoinette

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.