Le destin dans le reflet des contes et des légendes selon Bert Hellinger

Le destin dans le reflet des contes et des légendes selon Bert Hellinger

Voici des extraits d’un texte consacré aux contes tiré de son livre A la découverte des constellations familiales : De la théorie à la pratique.Belle dormanteLa vie de nombreuses personnes est inspirée d’un conte ou d’une légende. Le conte se transforme ainsi en l’histoire d’un destin. En psychothérapie, il s’agit de démasquer l’histoire pour la priver de cet effet. Il convient de considérer les éléments ci-dessous.

L’illusion

Tous les contes contiennent des éléments d’illusion qui servent à voiler le thème réel. L’illusion fournit l’énergie nécessaire au maintien du problème. En révélant l’illusion, cette source d’énergie se tarit. L’illusion est souvent mise en valeur à la fin du conte. Voici quelques exemples :
• La Belle au Bois dormant : lorsqu’elle est réveillée cent ans plus tard, elle est restée une jeune fille.
• Cendrillon : il suffit de patienter, le prince charmant finira bien par se présenter.
• La petite fille aux étoiles: lorsque la fillette a tout donné, elle est récompensée.

L’histoire contraire

Plusieurs stratégies permettent d’ôter leur pouvoir à ces contes qui sont le reflet d’un destin :
• Raconter l’histoire en langage clair et non codifié.
• Exagérer l’illusion.
Au point tournant, donner à l’histoire une autre direction. Exemples :
– Petitjean: il ne rentre pas auprès de sa mère, mais poursuit son voyage.
– Hamlet: au lieu de venger le père, il se rend en Angleterre avec Ophélie.
• Ajouter la personne ignorée ou l’objet oublié.
• Démasquer les stratégies trompeuses.
• Rendre attentif aux situations répétitives.
• Reprendre les solutions esquissées dans l’histoire.

Exemples d’histoires contraires

• Outrou-Pistache : Lorsque le serviteur apprend à la reine qu’il a trouvé le nom du nain, celle-ci le prie de ne le lui dévoiler que le lendemain matin. Lorsqu’il se présente à elle le lendemain, elle l’interroge : « Alors, comment s’appelle-t-il ? » Il lui répond : « Outrou-Pistache. » La reine, effrayée : « Mais Outrou-Pistache, c’était mon petit frère qui fut abandonné. »
• La Belle au Bois dormant : lorsque la Belle au Bois dormant tomba dans un profond som¬meil, son père était en voyage. À son retour, lorsqu’il trouva tous les habitants du château profondément endormis, il se souvint de la malédiction lancée par la treizième fée. Il la fit venir pour lui demander des explications. Lorsqu’elle se présenta devant lui, il reconnut sa première femme.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.