Le bourgeois gentihomme recherche l’amour

Les constellations familiales permettent de mettre à jour le message caché des pièces de théâtre en s’appuyant sur le ressenti de représentants. « Le bourgeois gentilhomme » n’échappe pas à la règle. Dans cette pièce de Molière,  Mr et Mme Jourdain ont une fille qui s’appelle Lucille… Autour d’eux gravitent plusieurs personnes dont les liens d’amour ou d’argent apparaissent sur le dessin suivant…

Bourgeois

Que cherche-t-il, ce bourgeois gentilhomme ? Une garçonnière et non une gentilhommière. Voici l’histoire et le déroulement de la constellation familiale selon Bert Hellinger.

L’histoire résumée

Cette pièce de Molière parut en 1670 pour Louis XIV qui se sentit humilié par Soliman Aga qui ne fut guère impressionné par son faste. Dans cette pièce, Mr Jourdain, le personnage principal, est amoureux d’une veuve, Dorimène. Pour cela, il cherche les conseils de Dorante et d’un professeur de philosophie.

  • Au début de la pièce, Mr Jourdain suit différents cours dont un de philosophie et Dorante, un comte, lui demande de l’argent.
  • Cléonte, amoureux de Lucille, demande sa main à son père qui la refuse, Cléonte n’étant pas gentilhomme.
  • Mr Jourdain donne une fête pour Dorimène et Dorante fait croire que c’est lui l’hôte.
  • Covielle, valet de Cléonte, imagine alors de faire passer Cléonte pour le fils du grand Turc pour impressionner Mr Jourdain. Celui-ci accepte alors de marier sa fille et convie le notaire qui mariera aussi Dorimène et Dorante.

Que faut-il penser de cette histoire ? L’ascension sociale est-elle vraiment ce qui fait courir de Mr Jourdain ?

Le déroulement de la constellation

Mettons d’abord en place la famille Jourdain, puis les autres personnages de la pièce.

La famille Jourdain et Dorimène

Les 3 membres de la famille se placent ainsi.

Jourdain1La fille est entre ses 2 parents qui ne s’aiment guère d’amour. Puis la mère pousse sa fille en avant et se place derrière elle, la remettant à sa place de fille.

Quand Dorimène vient en face, sa fille se met entre elle et son père. Lucille ne veut pas que son père aille voir Dorimène. C’est comme si Lucille décidait pour son père et pour sa mère. Mme Jourdain aime bien Dorimène.

La leçon de philosophie

Jourdain demande au maître ce qu’est la philosophie. « Du bla-bla » répond le maître. C’est de la magie pour Mr Jourdain. Il aimerait apprendre l’orthographe pour briller en société et envoyer un billet doux à Dorimène.

Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour.

Cela convient au maître de philosophie et, pour lui, l’important est d’abord de se faire payer. Il est plus intéressé par l’argent que par la philosophie.

Lucille s’éloigne et s’ennuie. Elle trouve que personne ne s’intéresse à elle.

Le comte Dorante

Son représentant se place en face de Mr Jourdain et lui dit.

Je vous paierai les 18000 francs.

Voici les réactions des protagonistes :

  • Le but de Mr Jourdain est de toucher Dorimène. Il n’a pas envie de donner cet argent à sa femme. Il sait qu’il devra donner de l’argent à sa fille pour la dot. Pour lui, Dorante est un investissement.
  • Mme Jourdain s’ennuie. Heureusement pour elle que sa fille est proche. Elle n’a pas envie de dire que Dorante « sucera son mari jusqu’à son dernier sou ». Elle ne se préoccupe que pour la dot de sa fille.
  • Lucille cherche à jouer.
  • Le maître de philosophie est intéressé par l’argent.

Bref, Mme Jourdain s’occupe de sa fille qui cherche à jouer. Mr Jourdain cherche l’amour et les autres personnages cherchent de l’argent.

Cléonte demande la main de Lucille

Son représentant se place à côté de Lucille. Nous avons la configuration suivante :

Bourgeois2

Lucille ne se sent pas prête, elle a plutôt envie de jouer. Conformément à la pièce, Cléante dit :

Tu vas me faire mourir de douleur et d’amour.

« Qu’il meure », répond la représentante de Lucille. Heureusement que dans la vie les femmes ne sont pas aussi bêtes que dans beaucoup de pièces de théâtre, cédant au chantage d’amoureux transis.

Cléonte demande la main de Lucille à Mr Jourdain.

Je vous dirais que l’honneur d’être votre gendre est une faveur glorieuse que je vous pris de m’accorder.

Mr Jourdain considère Cléonte comme un manant et Lucille a envie d’embêter son père. Elle est plus intelligente que dans la pièce. Mme Jourdain ne comprend plus le comportement de sa fille. Lucille précise:

J’épouse Cléonte et j’irai voir ailleurs.

Cela ne rassure pas sa mère en mal de réel amour.

C’est la fête

Mr Jourdain est toujours intéressé par Dorimène, en passant par Dorante et le maître de philosophie. Quand Dorante dit à Dorimène qu’il a tout payé, Dorimène ne le croit pas. Elle n’est intéressée par aucun des 2. Elle aussi plus intelligente que dans la pièce. Mr Jourdain déclare sa flamme :

A que voilà de belles mains !

Dorimène préférait la poésie. Le maître de philosophie pense que Mr Jourdain aurait du continuer de prendre des cours. Mme Jourdain n’a plus de goût à la vie, si sa fille se marie à quelqu’un qu’elle n’aime pas…

Le fils du grand Turc arrive

Covielle, le valet de Cléonte, lui conseille de passer pour Le fils du Mamamouchi. Mr Jourdain est très intéressé et Mme Jourdain reprend vie. Mr Jourdain dit à sa fille qu’elle doit se marier avec le fils du grand Mamamouchi.

Comme Lucille n’a pas envie, Cléonte se dévoile… et Lucille se demande si Cléonte n’est pas vraiment fils de Mamamouchi. Elle demande à Cléonte si Mr Jourdain est au courant. Comme elle veut embêter son père, elle veut bien jouer le jeu et dit à son père qu’elle l’accepte.

La mère se sent dépassée et ne comprend pas le comportement de sa fille qui accepte de se marier alors qu’elle n’est pas amoureuse. Mr Jourdain, qui croit vraiment que Cléonte est le fils du Grand Turc. lui fait remarquer qu’elle aussi s’est mariée sans amour….

Le dénouement absurde, Dorante épouse Dorimène

Mme Jourdain envoie quérir le notaire. Dorante dit :

Nous nous servirons du même notaire pour nous marier, Madame et moi.

La madame en question est Dorimène qui n’a pas du tout envie. Et Mr Jourdain se met en colère car il perd Dorimène dans l’histoire. Dans la pièce, il dit :

Je donne ma femme à qui la voudra.

Mr Jourdain a l’impression de s’être fait avoir, comme la grenouille et le bœuf.

En conclusion : que préférez-vous ? le jeu, l’argent ou l’amour ?

La pièce fait croire que c’est le besoin d’ascension sociale qui mène Mr Jourdain, alors qu’il cherche l’amour de Dorimène. Chaque personnage a un besoin particulier qu’il veut remplir.

  • Lucille cherche à s’amuser au détriment de son père.
  • Le professeur de philosophie et Dorante cherchent l’argent.
  • Mme Jourdain aimerait que sa fille se marie pour l’amour.

Mr Jourdain semble ainsi le plus honnête de tous. Et vous, qu’est-ce qui vous guide dans la vie ? L’ascension sociale, l’argent, le jeu ou l’amour ?
 Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les femmes savantes ou la philosophie cache-sexe de Molière | Comment être en paix avec sa famille ? - 26 juin 2016

    […] Le bourgeois gentilhomme, j’ai voulu comprendre le sens de cette pièce de théâtre, monument de notre culture […]

  2. La mort imaginaire de JB Poquelin | Comment être en paix avec sa famille ? - 26 septembre 2016

    […] avoir mis en scène trois pièces de théâtre de Molière, Le bourgeois gentilhomme, Les femmes Savantes et Tartuffe, j’ai voulu savoir s’il y avait un rapport entre les […]

Laisser un commentaire