La colère de la mère change de cible

Il arrive souvent que les sentiments soient « étrangers » au sens de Bert Hellinger, qu’une émotion vécue par quelqu’un provienne d’une autre personne, vivante ou morte envers une autre, vivante ou morte, elle-aussi. La colère est un bon exemple.

Voici une constellation familiale illustrant cette dynamique. Une cliente déclare être en colère contre son père. Quand je lui demande quelle est son intention, elle me précise « être en paix avec lui ».

La constellation familiale

Dans la position de départ, père et fille sont face à face. La fille est en paix avec son père. Puis, la mère arrive à la gauche du père. La fille se déplace à droite et se positionne face à sa mère qui recule.

C’est alors que me vient l’inspiration…. La mère confond sa fille avec quelqu’un d’autre. Je demande à la cliente si le père connaissait quelqu’un avant la mère. « Oui, on disait même qu’elle était folle » est sa réponse. Je demande alors de la placer. Je fais échanger des paroles libératrices entre la première partenaire et la fille. La position finale est la suivante :

Où la fille s’appuie sur sa mère, ce qui est le plus important. En s’appuyant sur sa mère, la fille ne prend plus sa colère contre son père. Nous avons le génogramme suivant : 


La mère confond sa fille avec la première partenaire de son mari et la fille prend la colère de sa mère contre son père. Simple non ? Comme dans le complexe d’Oedipe où la colère du fils contre le père est celle de sa mère contre la première femme morte. 

Après la constellation, la cliente me dit : « je n’ai plus de colère, elle est partie ».

Le décryptage, simple et double déplacement

Nous pouvons distinguer simple et double déplacement. Bert Hellinger s’est aperçu en séance de cri primal qu’une personne en colère avait changé de visage. Elle prenait la colère d’une autre.

  • Dans un simple déplacement, l’un des 2 fait partie du courroux originel. Dans notre cas, nous avons un simple déplacement où l’émetteur est différent et le récepteur le même. Nous avons souvent l’inverse, même émetteur et récepteur différent. C’est le cas de la mère, elle avait peur de la première femme du père et la reporte sur sa fille.
  • Dans le cas de double déplacement, émetteurs et récepteurs sont différents, une constellation est alors indispensable pour résoudre le noeud. J’étais en colère contre ma mère… consciemment. En « réalité », elle l’était contre moi. Pourquoi ? Parce que le père de sa mère est mort quand sa mère avait 9 ans. La colère « originale », de la grand-mère maternelle contre son père venait du fait qu’elle n’avait pas accepté le destin de son père. En réintégrant le père de la grand-mère maternelle, je ne suis plus (ou moins) en colère contre ma mère. Vous comprenez l’importance des constellations familiales ?

Les autres types d’émotions

Bert Hellinger distingue 4 types d’émotions : primaires, secondaires, étrangères et « meta ».

  • Les émotions primaires sont celles qui sont authentiques et tournées vers l’action. Un besoin en est souvent à l’origine.
  • Les émotions secondaires cachent d’autres émotions. Elles durent, la personne a les yeux fermés et semble heureuse.
  • Les émotions étrangères sont celles qui se déplacent.
  • Les méta émotions sont celles en présence desquelles nous nous sentons en paix.

En résumé, ne vous fiez pas aux émotions. Elles sont souvent trompeuses. Arthur Janov va encore plus loin. Il les traite de M…. Méfiez-vous surtout des thérapies émotionnelles, elles ne sont valables que dans le cas d’émotions primaires et peu de thérapeutes savent aller dans votre besoin personnel responsable d’une émotion primaire, comme dans le cas de thérapie de l’étreinte.

Pour aller plus loin

Une vidéo de Bert Hellinger sur les émotions…

, , ,

16 Responses to La colère de la mère change de cible

  1. Isabelle 12 août 2014 at 9 h 01 min #

    Bonjour,
    J’ai depuis un certain temps une énorme colère et un énorme ressentiment contre ma mère : mon père était maltraitant et elle ne m’a pas protégée « ça ne m’a pas traumatisée » m’a-t-elle dit !!!, j’ai été abusée par un homme qui me gardait et elle nie que ça ait pu me troubler « à ce point ».
    Mais je sais tout ça et la colère est toujours là. Et à la lecture de votre article, je me demande s’il n’y aurait pas de sa colère à elle qq part ? Sachant que j’ai toujours « absorbé » ses émotions.
    c’est possible ? Et, encore une fois, que faire ?
    Merci beaucoup si vous pouvez me donner une piste.

    • admin 12 août 2014 at 16 h 22 min #

      J’ai répondu un peu précédemment. Le tout est d’accepter les parents comme ils sont. En effet, le « trauma » de ne pas avoir été protégée par la mère est réel, je pense que cette colère est la vôtre. A soigner en arrêtant de vouloir aujourd’hui ce que vous n’avez pas eu enfant.

      • Isabelle 12 août 2014 at 22 h 46 min #

        Merci, je comprends ce que vous voulez dire. Mais arrêter de vouloir ce que je n’ai pas eu enfant, c’est une lutte en vain que je mène depuis très longtemps… Je n’arrive pas à accepter.

        • admin 13 août 2014 at 8 h 11 min #

          Encore une fois, je conseille l’EMDR pour remettre dans le passé ce qui appartient au passé.

  2. Lohra 3 janvier 2016 at 21 h 40 min #

    Bonsoir moi j’ai de la colère parfois envers moi même parce que j’ai avorté deux fois lorsque que j’étais avec mon ancien ami et j’ai honte aujourd’hui. .mon grand fils s’emporte contre moi et le fait de la peine

    • admin 4 janvier 2016 at 10 h 46 min #

      L’avortement crée une dynamique très particulière. La mère peut se mettre à la place de l’enfant ou un enfant peut reprendre la colère de l’enfant avorté. Dans beaucoup de cas, la mère « expie » en se faisant du mal. Les constellations permettent la résolution de ces événements en réintégrant les enfants que la mère ne veut pas voir. En attendant, dites-vous « j’ai fait du mieux que j’ai pu » et « je peux me pardonner ».

  3. Lohra 4 janvier 2016 at 18 h 54 min #

    Merci pour votre réponse ..du fond du coeur ..j’habite en région lorraine ya t il des groupes de constellations? Bien a vous

    • admin 5 janvier 2016 at 8 h 14 min #

      Je n’en connais pas en Lorraine….

  4. chantal 11 mai 2017 at 15 h 28 min #

    bonjour
    j’ai trois enfants d’âge assez rapproché(1 garçon et 2 filles)
    mon couple n’était pas trop en osmose et leur père peu présent
    maintenant j’ai 6 petits enfants et suis divorcée au bout de 30 ans de mariage
    une de mes filles(celle qui se trouve en 2me place m’en veut toujours de quelque chose.Je ne suiis pas la mère qu’elle aurait voulu avoir(pas assez affective et je lui ai transmis mes stress et mes peurs),mon fils m’en veut aussi d’avoir eu 2 soeurs .Il avait 1 an et 2 et emi pour la 3eme.Je n’étais pas très sévère et avais peur pour eux.Ils pensent que nous leur avons inculqué de bonnes valeurs mais pas assez d’affections .Mon ex mari a un caractère kool et s’est déchargé des responsabilités parentales sur moi.Ce sont eux mêmes de bons parents,plus affectueux mais deux sont séparés avec chacun 2 jeunes enfants.Je voudrais juste qu’ils me pardonnent et bien m’entendre avec eux.Je les aime malgré tout énormément et j’adore mes petits enfants..ma fille aurait aimé que je sois mamie disponible au 1er appel mais jamais aucun d’eux ne me demande si je vais bien ou prend de mes nouvelles sauf pour garder les enfants.j’ai fait une depression et je vais mieux pour l’instant en rencontrant mon compagnon.Merci de votre aide,si vous le pouvez

    • admin 11 mai 2017 at 15 h 54 min #

      Je n’ai pas tout compris. Vos parents ou vous même avez perdu des enfants?

  5. chantal 11 mai 2017 at 16 h 16 min #

    peut être que je me suis trompée de page pour vous écrire,étant une nouvelle inscrite

    • admin 12 mai 2017 at 4 h 37 min #

      C’est ok. Vos parents ou vous même avez perdu des enfants?

  6. Vaness 18 mars 2018 at 22 h 06 min #

    Bonjour,en grand nettoyage intérieur depuis des mois jemensuis tendue compte il y a peu de temps que j’avais énormément de colère envers mon père .infidele juste après ma naissance j’etais Un bébé qui pleurait tout le temps(hypothyroïdie congénitale découverte au test de gutrie),ma maman a fait une dépression suite à cette infidélité ,j’avais à l’époque un frère de 3 ans.une petite sœur est arrivée ensuite lorsque j’avais 22 mois,toujours eu de la jalousie entre nous,je demandait beaucoup présence,très fusionnel le avec ma maman ,mon père a recommencé lorsque j’avais 9ans et je m’interposais entre mes parents toujours à vouloir défendre ma mère et à cette époque j’avais la’ haine contre mon père.
    Puis j’ai debutel’anorexie Al’age De 12 ans puis la boulimie ..j’ai aujourd’hui 31 ans ,mariée à 23 ans et divorcée a25(ex mari même profil qu’en mon père)deux petits garçons qui sont les amours de ma vie mais la boulimie toujours présente malhreles avancées qu’en je fais alors pourquoi?mes relations avec les hommes sont horribles je les rejette totalement

    • grandtout 19 mars 2018 at 10 h 39 min #

      Difficile de répondre sans constellation familiale. Une fille anorexique essaie de « retenir » le père et la boulimie représente le conflit entre vos parents. La question est « que faire ? » laisser vos parents tranquilles et accepter d’être impuissante. Est ce une boulimie avec vomissements ?

      • Vaness 19 mars 2018 at 22 h 36 min #

        Oui une boulimie avec vomissements et ça m’epuise

        • grandtout 20 mars 2018 at 11 h 16 min #

          Dans ce cas, vous manger au nom de la mère et vomissez au nom du père. Quand vous mangez, imaginez vous assise sur les genoux de votre père.

Laisser un commentaire