Je te remercie d’avoir pris soin de lui

Le destin d’enfant adopté fait partie des plus difficiles à vivre. Il est difficile pour lui de s’appuyer sur ses parents biologiques et il ignore souvent le nombre de frères et soeurs. Il a du mal à trouver sa place, n’est pas en paix avec la vie et cela « boue » à l’intérieur de lui, comme dans une marmite d’eau bouillante islandaise.

Il est essentiel pour lui de s’appuyer sur ses parents biologiques pour retrouver la paix. Que peut faire le parent adoptif ? Respecter la vie de l’enfant, qui vient des parents biologiques. En constellation, les parents biologiques peuvent dire aux parents adoptifs ? « je te remercie d’avoir pris soin de lui ». Voici une constellation illustrant ce propos sur l’adoption.

La question initiale de la constellation familiale

Le client déclare avoir de la colère envers son fils adoptif et même de vouloir lui faire du mal. Après une première constellation sur sa dynamique personnelle, je lui demande de mettre en scène un représentant de l’enfant adopté dont la mère est morte jeune en Ukraine. Son père est inconnu.

Le placement initial de la constellation familiale

L’enfant étant né en Ukraine, je demande au père adoptif de placer l’Ukraine et le représentant de l’enfant adopté. Ils sont face à face. 


Le représentant de l’enfant est en colère contre l’Ukraine. Il veut s’éloigner et sortir du plateau. Son mouvement indique qu’il veut mourir plutôt que de reconnaître son pays d’origine.

L’enfant dans les bras de sa mère biologique

Je place ensuite la mère à la gauche de l’Ukraine. Je lui fais dire « c’est ici que tu es né ». Le représentant de l’enfant est toujours en colère et celui de l’Ukraine veut sortir du rôle, trop difficile pour lui. Je prends sa place.

Comme représentant de l’Ukraine, j’ai envie d’avancer vers l’enfant, d’accompagner la mère vers son fils toujours en colère. À mi-chemin, je m’arrête et laisse aller en avant la mère. Puis je recule et m’efface. L’enfant ne veut pas avancer pour aller dans les bras de sa mère. C’est à la mère de faire le geste, d’aller vers lui et de le serrer dans ses bras, ce qu’il accepte finalement.

La réconciliation entre parents biologiques et parents adoptifs

Je sors du rôle de l’Ukraine et demande au père adoptif de venir. Je retourne la mère et le fils. Nous arrivons à la configuration suivante : la mère serre son fils dans ses bras et a le père adoptif en face d’elle.

Je fais dire à la mère : je te remercie d’avoir pris soin de lui.

C’est la phrase standard dans le cas d’adoption.

Le père adoptif répond : je le fais volontiers, je fais du mieux que je peux.

C’est important pour le père adoptif d’accepter qu’il n’est pas le père biologique et qu’il fait du mieux qu’il peut. Et j’adore cette phrase « je fais du mieux que je peux » qui montre son humanité.

Après la constellation, le père adoptif me déclare être en désaccord avec sa femme à propos d’un voyage en Ukraine. Je lui conseille d’attendre que la constellation fasse son effet.

En conclusion : désir de mort et sentiments étrangers

L’adoption entraîne souvent un désir de mort et un transfert d’émotions ou de sentiments. En voici quelques exemples :

  • Le fils adopté, en colère contre l’Ukraine, peut retourner sa colère contre son père ou sa mère adoptive. Il peut vouloir mourir pour rejoindre son père en l’invectivant « père, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Il peut rejeter l’humanité pour se consacrer aux animaux ou aux plantes, seuls dignes d’intérêt pour lui.
  • Souvent, les parents adoptifs ont perdu des enfants et l’enfant adopté veut les remplacer en restant auprès d’eux. Il ne prend pas de partenaire et reste seul.
  • Si les parents adoptifs ont des enfants naturels, ceux-ci peuvent avoir une tendance suicidaire, intriqués dans le sort des enfants adoptés dont les parents ne sont pas respectés.
  • Le père adoptif peut être en colère contre son fils adopté car en colère contre ses parents biologiques qui ont eu des enfants. Cela est souvent vrai concernant la mère. Elle est en colère contre la mère biologique qui a eu des enfants. Elle confond aussi être femme et avoir des enfants.
  • J’ai aussi vu une mère adoptive prendre la colère de la mère biologique contre l’enfant adopté.

Les constellations familiales sont très puissantes dans le cas d’adoption. Elles permettent de mettre à jour les dynamiques familiales et de visualiser l’enfant adopté dans les bras de ses parents biologiques. Cette image apporte la paix dans tout le système.

Enfin, il est important que les représentants sortent du rôle s’ils le désirent, qu’ils se sentent libres. C’est pourquoi j’ai remplacé le représentant de l’Ukraine.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

,

2 Responses to Je te remercie d’avoir pris soin de lui

  1. Corinne Boulay 18 novembre 2016 at 7 h 36 min #

    Bonjour,
    Je suis une femme de 47 ans et je suis une enfant abandonnée à la maison (accouchement sous X). A l’âge de 2 ans j’ai rencontré un couple qui désirait m’adopter mais au vu du comportement et de la femme (pas de geste de tendresse) et de l’homme qui d’après ma nourrice a dit un jour (si tu ne veux pas monter dans la voiture, je te mets dans le coffre), l’adoption n’a pas eu lieu. J’étais vouée à ne pas être adoptée parce que d’après les pédopsy j’étais traumatisée. La seule alternative était que la nourrice chez qui j’étais connaisse les personnes. Et miracle elle connaissait une personne qui connaissait ma tante de ma famille d’adoption qui n’avait pas d’enfant. Cette dernière n’en voulait pas mais son frère et sa femme (deux grossesses extra utérine) désiraient adoptés. Ils sont venus me voir, mon père adoptif a eu le coup de foudre pour moi et moi un coup de foudre pour ma maman adoptive. Cela a mis du temps, il a fallu qu’ils m’apprivoisent. J’avais peur de la voiture, ne voulait pas que mon papa soit à l’intérieur au début et moi devait être obligatoirement au volant (pas de risque que l’on m’emmène) et petit à petit j’ai accepté ces personnes qui sont devenus mes parents à part entière. Mon papa est décédé, j’en ai encore les larmes aux yeux. Ma maman est toujours en vie et le plus grand amour de ma vie. Je n’ai pas de ressentiment contre mes parents biologiques. La communication avec mon papa adoptif s’est interrompue à l’adolescence. Nous nous sommes blessés l’âme tous les deux. Il était « vieille école » et moi une enfant rebelle mais de fait assez soumise et obéissante par obligation. Mes relations avec les hommes sont dans le tumulte bien que cela change depuis son décès. Homme en couple, je suis la maîtresse et la victime qui finit par mettre fin à une relation qui me rend malheureuse. Je me suis souvent vue comme une « prostituée » gratuite… Celle qui apportait une bulle d’air aux hommes dans leur vie « rangée ». Et puis il y a des crises d’angoisses qui ont débutées il y a bientôt 7 ans. Transport en commun, lieu public, trajets en voiture… Peur de tout. Comment puis-je faire la paix avec mon papa décédé, ne plus être angoissée par des lieux et de fait être une compagne agréable pour ma maman (aller faire les boutiques avec elle etc…). Et pour moi aussi, mes amis habitent loin et je n’ai pas le « courage » d’aller les voir puisque cela demande de prendre soit le train, ou l’avion. Est-ce qu’il y a un lien avec l’abandon, la peur de la mort etc ?

    • grandtout 22 novembre 2016 at 15 h 05 min #

      Corinne, avez-vous perdu des enfants ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.