Je suis désolée, j’aurais aimé que tu vives

Voici une constellation récente portant sur des Fécondations In Vitro.

Elle fut très simple et très émouvante.

La question initiale

La personne ne sait pas si elle poursuit une relation nouvelle avec un homme. Je lui demande de prendre quelqu’un pour la représenter.

Le placement initial

Comme sa représentante regarde au sol, je lui demande si elle a perdu des enfants. Elle me dit qu’elle a eu 8 FIV et 4 embryons implantés qui ne sont pas arrivés à maturité. Je lui demande de placer le père et deux embryons. Elle les place ainsi : la mère est face à la deuxième et évite son regard.

La première FIV regarde droit devant et la deuxième cherche le regard de sa mère qui ne veut pas la regarder. Je fais dire à la deuxième :

Maman, j’aimerais que tu me regardes.

Cela suffit pour que la mère la regarde et que la deuxième fille se sente en paix. La première ne va toujours pas bien. Je teste de mettre le père derrière elle et cela ne fonctionne pas. Je mets la mère en face et lui fait dire :

Je suis désolée, j’aurais aimé que tu vives.

Comme l’enfant se radoucit, je fais avancer la mère pour qu’elle prenne l’enfant dans ses bras. L’enfant accepte et toutes les deux pleurent abondamment.

Le placement final

Je fais revenir la cliente en face du premier enfant et lui demande de le prendre dans ses bras. Nous avons la configuration suivante :

La mère et la fille restent tendrement enlacées.

En conclusion

Vous avez d’autres constellations concernant les FIV. La difficulté réside dans le fait que la mère est responsable de la mort de l’enfant alors qu’elle aurait aimé qu’il vive. Cette constellation a permis de réintégrer l’enfant en acceptant la douleur de l’avoir perdu. Cette constellation n’avait rien à voir avec la question, sinon que ce peut être la même dynamique que l’avortement qui casse la relation dans le couple et les relations suivantes.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , ,

4 Responses to Je suis désolée, j’aurais aimé que tu vives

  1. Kremer 1 avril 2017 at 10 h 53 min #

    Bonjour
    Vous dites qu’elle est responsable de la mort de l’enfant ! Mais elle n’a rien fait dans ce sens ! Les embryons ne sont pas allés à maturité comment peux t elle être responsable ?
    Merci de votre réponse

    • grandtout 1 avril 2017 at 11 h 48 min #

      C’est bien là l’ambiguïté. Si elle n’avait rien fait, ils ne seraient pas « morts ». Je comprends que ce soit difficile à comprendre, mais c’est ce que montre la constellation.

  2. Chenot Dom' 5 avril 2017 at 23 h 55 min #

    Bonjour, la lecture de votre article réveille en moi une douleur dont je n’avais pas conscience ! Merci pour cette prise de conscience
    J’ai eu un fils par FIV avec mon compagnon mais ne lui avons jamais dit qu’il provenait d’une FIV. Nous pensons que c’est notre histoire de couple.
    Selon votre expérience pensez vous que cela puisse perturber ce garçon qui a maintenant 25ans ? Merci Do ´

    • grandtout 6 avril 2017 at 15 h 29 min #

      Content d’avoir contribué à une prise de conscience…

Laisser un commentaire