Je reste… et vous ?

Avez-vous déjà entendu cette déclaration lors de constellations familiales ? « Je reste ». Cette phrase est très puissante et remet de l’ordre dans le système familial. Que signifie-t-elle et dans quels cas la rencontrons-nous ?

Je reste en vie

Tel un arbre millénaire, la personne qui prononce cette phrase signifie simplement…

« Je reste en vie »

Elle indique ainsi qu’elle arrête de vouloir rejoindre un être mort et qu’une autre personne plus jeune peut s’appuyer sur elle. Elle fait ainsi preuve de courage et accepte de vivre son destin sur terre, en s’occupant d’êtres qui lui sont proches, du mieux qu’elle peut jusqu’au jour de sa mort.

Les parents s’occupent des enfants

Nous retrouvons ici le cas de parents qui veulent mourir et qui négligent ainsi leurs enfants. Le plus souvent, c’est la femme qui veut partir… Prenons 3 exemples parmi les plus courants.

Une femme veut rejoindre son père ou sa mère

Prenons l’exemple d’une femme qui a perdu sa mère jeune. Elle aura tendance à vouloir la suivre dans la mort, à se reposer sur ses enfants et non sur sa mère. Quand la dynamique morbide est mise à jour, elle pourra simplement dire à ses enfants « je reste ». Elle renonce ainsi à la compagnie de sa mère pour s’occuper de ses enfants. Elle remet de l’ordre dans sa lignée maternelle.

J’ai vu le cas d’une femme qui voulait mourir à la place de son père… mort depuis longtemps. Cela n’a pas d’importance dans la psyché. Le jour où elle a compris sa dynamique, elle a recommencé à prendre du poids et à arrêter de se faire du souci pour sa fille.

Une femme veut rejoindre son mari

Supposons qu’une femme ait perdu son mari, mort jeune à la guerre par exemple. Cela arrive souvent si, elle-même, a perdu un frère. Elle aura tendance à se reposer sur ses enfants et à les retenir auprès d’elle en leur disant « c’est grâce à vous si je suis en vie ». Elle dit non à la vie et se fait souvent du souci pour eux. Dans ce cas, les enfants ne sont plus libres de partir vivre leur vie, car le message devient « si vous partez, je meure ».

L’enfant doit alors voler la clé de la cage maternelle. Si la mère résout sa dynamique et dit à ses enfants : « je reste », ceux-ci seront libres de faire leur vie et de s’appuyer le cas échéant sur leur mère, retrouvant ainsi une sécurité maternelle perdue.

Une femme veut rejoindre ses enfants avortés

Nous sommes ici dans le cadre de l’expiation. Une mère qui a avorté aura tendance à suivre les enfants morts et à négliger les vivants. Elle ne voit que les morts. La solution consiste à dire aux vivants : je reste et je suis contente de vous voir en vie.  Honorer les vivants apaise les morts.

Les solutions sont simples et peuvent mettre du temps pour être intégrées

Les constellations familiales peuvent mettre du temps à agir. Se réconcilier avec la vie demande parfois du temps et de la patience.

Et vous, vous restez ? Avez-vous le  courage de vivre… et d’être heureux sur terre ? Vous appuyez-vous sur vos 2 parents ? Acceptez-vous leurs morts ? Qu’ils soient morts ou vivants ? Ou vous faites-vous du souci pour vos enfants pour qu’ils s’occupent de vous ?  Etes-vous capable de dire à vos enfants en les regardant dans les yeux : « je reste ». Dans quelle dynamique êtes-vous ?

Si vous vous sentez concerné, laissez-moi un commentaire.

, , ,

6 Responses to Je reste… et vous ?

  1. Claire 30 août 2012 at 15 h 54 min #

    Bonjour Sarah,

    Je ne sais pour qui je meurs, …mon père a Perdu son père enfant, ce pourrait il que ce soit pour mon grand père, par fidélité pour mon père?
    Pourrais-tu me conseiller quell qu’un pour une constellation près de Brive la Gaillarde, sinon Toulouse?
    J’ai déjà fait deux constellations avec une personne réputée mais que je trouve violente. Est-ce la technique, la thérapeute ou moi? Dois je persévérer avec cette personne ou en changer? Merci pour tes conseils.
    Je veux vivre et sans souffrir perpétuellement. Merci encore

    • admin 30 août 2012 at 19 h 36 min #

      Plusieurs réponses…
      – Tu ne meurs pas pour ton GPP car tu est une femme, à moins que tu ne sois homosexuelle. Cherche une fille, une soeur de ton père ou de ta mère, une de tes soeurs, une grand-mère.
      – Quand tu dis que le constellateur a été violent, qu’a-t-il fait ?
      – Je ne connais personne près de Brive. A Toulouse, Samia Fossat anime depuis longtemps. C’est une thérapie destinée à des adultes, libre de prendre ou de refuser ce qui se passe dans une constellation… et de changer d’animateur. L’important est de chercher une intrication et d’être dans la perception et non dans le jugement.

  2. Claire 31 août 2012 at 17 h 44 min #

    Merci pour ta réponse, Je ne vois pas quelle femme de ma famille… Y a t il une autre possibilité pour expliquer ma souffrance ?
    Quand je parle de violence, j’exprime mon ressenti, sa façon de faire, de parler m’a vraiment perturbé. Mes émotions ont été si fortes qu’elle a interrompu la première constellation en me disant que je n’avais qu’a continuer à souffrir. Je me retrouve face à elle comme une enfant de six ans, terrorisée. Je veux m’aider, mais j’ai surtout eu l’impression de me faire du mal. On m’a encouragé à continuer cependant.
    Merci beaucoup de tes précieux conseils.

    • admin 1 septembre 2012 at 5 h 59 min #

      Visiblement, tu ne te sens pas bien avec elle, alors, sens-toi libre d’arrêter.
      La seule explication possible, si tu ne veux pas mourir pour une personne de ta famille, est de mourir pour des enfants avortés. Est-ce ton cas ? Michel

  3. nadia 23 novembre 2012 at 8 h 13 min #

    bonjour,

    comme je disais a sarah, j ai l’impression de ne pas habiter ma vie, elle me conseille une constellation familial , je suis dans l yonne prés de la seine et marne.

    Merci

    • admin 26 novembre 2012 at 16 h 46 min #

      Je ne connais personne qui constelle en Seine et Marne. Venez à Paris.
      Cordialement

Laisser un commentaire