J’ai vu ton fils, il est en paix

Les constellations familiales sont extraordinaires dans le cadre des dynamiques entre victimes et persécuteurs. Elles amènent la paix dans tout le système, à la victime et au persécuteur.

Il est essentiel que les paroles exprimées soient bénéfiques à tous et à toutes. Souvent, la solution vient de la victime qui apporte de l’amour dans le système. Voici un exemple d’une telle dynamique.

La question initiale, trouver sa place.

La cliente déclare qu’elle ne sent pas à sa place. Comme je lui demande quel est son rang, elle me précise qu’elle est la deuxième et que sa soeur aînée a été internée à l’hôpital.

Les positions initiales dans la constellation familiale

Je lui demande la raison de son internement et de mettre en place sa soeur aînée. Comme c’est très difficile pour elle de le dire, je lui demande de placer quelqu’un pour cet événement. Elle a du mal à le choisir ; alors je prends quelqu’un pour cet événement. Comme je le place,  je lui demande : c’est un meurtre ? La cliente me le confirme, sa soeur a tué son propre fils, le neveu de la cliente.

Victimes et persécuteurs

Je place alors quelqu’un pour la mère de sa soeur et pour le fils. Sa soeur va dans les bras de sa mère tandis que son fils s’allonge spontanément au sol et commence à trembler.

Je place un deuxième représentant au sol, à la droite du fils et 4 autres personnes : deux personnes debout à leurs têtes, 2 autres debout à leur pieds. nous avons la configuration suivante :

La personne au pied de la victime tremble aussi et a besoin du support de la personne debout à côté de l’autre personne allongée.

J’ignore quelles sont ces personnes, je suis simplement mon intuition.

Je demande ensuite à la cliente de s’allonger directement sur les deux personnes allongées au sol, son neveu mort et l’autre personne à sa droite.

La résolution de la dynamique victime et persécuteur

Au bout d’un certain temps, tout le monde est calme. Le représentant du neveu a envie de se lever et de s’éloigner. Il se lève, accompagné de son voisin et s’éloigne. la configuration finale est la suivante :

J’accompagne la cliente en face de son neveu qui lui dit « je suis en paix ». Je la fais revenir à la gauche de sa soeur pour lui dire :

J’ai vu ton fils, il est  en paix. J’accepte ta place, et j’accepte aussi la tienne.

J’interromps alors la constellation familiale.

La conclusion

La cliente n’acceptait pas sa place parce qu’elle n’acceptait pas la place de sa soeur. Elle était en colère contre elle. En apaisant la victime, elle fait un chemin de réconciliation.

Sinon, elle devient persécutrice de sa soeur qui devient victime. Elle entre alors dans le triangle de Karpman appelé Victime, persécuteur et sauveur. La solution est de s’occuper à la fois de la victime et du persécuteur, comme dans les conférences de justice réparatrice.

Pour aller plus loin

Deux livres de Bert Hellinger

Un livre sur la justice réparatrice

Un article sur le triangle de Karpmann Victime, persécuteur et sauveur

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire