J’accepte de vous regarder et d’être en paix

Le thème de l’avortement est un des plus délicat avec celui de l’adoption et les constellations familiales selon Bert Hellinger permettent de mettre en lumière la dynamique et la résolution.

avortement

Voici un exemple de cet événement.

La question initiale

La cliente me fait part de ses difficultés relationnelles et de sa solitude. Comme elle regarde au sol, je lui demande si elle a eu un avortement. Comme elle me répond positivement, je lui demande de choisir 3 représentants : pour le père, pour elle et pour l’enfant.

Le 1er placement de la constellation familiale

Le père est tourné vers l’extérieur et la mère regarde à l’extérieur.

Premier placement avortement1Cette configuration est typique d’une constellation familiale concernant l’avortement. Le père est « exclu », tourné vers l’extérieur et la mère ne regarde pas l’enfant. Comme elle est tournée vers l’extérieur, cela signifie qu’elle veut partir. Elle préfère expier plutôt que regarder l’enfant.

Souvent, la représentante choisie pour l’enfant est plus âgée que celle choisie pour représenter la mère. Ainsi, la mère « fait l’enfant ».

Le père soutient l’enfant

Je fais se retourner le père et la fille s’appuie spontanément sur lui. La mère se retourne pour arriver au placement suivant :

2e placement avortement

Ainsi la mère regarde l’enfant. Je lui fais dire au père :

Je te remercie de prendre soin d’elle.

Et je lui fais dire à son enfant :

J’accepte de te regarder et d’être en paix.

Ainsi, elle ré-inclut le père et son enfant.Je demande à la cliente de reprendre sa place et lui demande de dire cette phrase suivante qui permet de réintégrer les 2 personnes simultanément :

J’accepte de vous regarder et d’être en paix.

Les constellations familiales rétablissent l’ordre dans le système familial

 La résolution des dynamiques d’avortement peut être longue. Voici quelques étapes :

  • La mère accepte de regarder le père.
  • La mère accepte que l’enfant est bien avec le père.
  • Elle accepte de regarder l’enfant.
  • Elle arrête d’expier.
  • Elle accepte d’être la mère et reprend ainsi de la force.
  • Elle accepte de prendre sa place à la gauche du père, de le porter tous les 2, comme dans le cas de fausse couche.
  • Elle accepte de rester auprès de son enfant, jusqu’à ce qu’il soit en paix.
  • Elle accepte de le laisser partir.
  • Elle accepte de le compter parmi ses enfants, surtout quand d’autres sont vivants.

Si vous êtes l’auteur d’un tel événement, acceptez d’avoir de la patience et que la résolution peut prendre un certain temps.

, , , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.