Etre ou ne pas être ? Mourir… dormir ?

Il arrive souvent, au cours de constellations familiales selon Bert Hellinger, qu’une personne représentant un être vivant se sente bien allongée au sol et ne désire pas se relever.


Que signifie cette attitude ? La personne représentée désire-t-elle vraiment mourir ?

Oui, elle veut vraiment mourir… dynamiquement. C’est le complexe d’Hamlet.

Le complexe d’Hamlet

Vous avez reconnu le texte du discours d’Hamlet dans la pièce de Shakespeare. Voici des citations prise dans la suite du monologue Cette considération prolonge la calamité de la vie….   Un simple petit coup de pointe viendrait à bout de tout cela. Hamlet est suicidaire.

Quand une personne veut mourir, elle a quelquefois du mal à sentir la différence entre être vivant et être mort. Elle veut souvent sauver un être cher de la mort (un parent le plus souvent et la dynamique est « je le fais à ta place« ) ou parce qu’elle veut suivre une autre personne (un membre de la famille qui s’est suicidé, un parent, un frère, une soeur ou un enfant comme Shakespeare, et la dynamique est « je te suis« ). Souvent, elle aura du mal à s’endormir, car elle n’est pas en paix avec les morts ou ceux qui veulent mourir et confond dormir et mourir, tout comme Hamlet.

Les comportements afférents

Quand la personne « veut mourir », elle peut vivre longtemps mais ne profite pas vraiment de la vie. Voici les comportements les plus fréquents.

  • Son discours comprend beaucoup d’objections. Ses phrases commencent par Non ou oui mais... Elle ne reste pas dans le temps présent, elle veut partir et le montre ainsi.
  • Le plus souvent, elle se drogue, de travail, de cigarette, d’alcool ou d’autres addictions… Elle a du mal à s’arrêter car elle pense « Si je m’arrête, je meurs ».
  • Elle veut être vue pour se sentir exister. Elle sera belle pour attirer les regards, parlera beaucoup pour qu’on la regarde, sera top modèle, acteur, homme politique, présentateur de télévision… Le film sur George Frèche Le président, montre bien cette dynamique.
  • Ses projets de vie ne sont pas concrets. A la phrase « que veux-tu accomplir avant de mourir ? » elle va répondre par des voeux non reliés à sa vie sur terre et ce qu’elle peut accomplir. Elle va dire « être en paix avec mes amis » plutôt que « faire le tour du monde » « écrire un livre », « apprendre à chanter… » projets plus liés à notre vie sur terre et ce qui peut être personnellement réalisé.
  • Elle a du mal à demander. Elle sera plus dans une dynamique de victime et pense « personne ne peut m’aider ».
  • Elle peut néanmoins vivre longtemps. Malgré des accidents de voiture, des AVC, un sur poids, une importante prise de médicaments.

Alors, que faire ?

Face à ce comportement, quelles solutions sont-elles possible ? En voici quatre.

  • Tout d’abord, être conscient de sa dynamique. C’est le premier pas. Dans quelques cas, la personne n’en est pas consciente.
  • Ensuite, accepter de demander de l’aide. Il est important de sortir de cette dynamique de victime et de sacrifice. La personne qui veut se sacrifier pour autrui se sent innocente et toute puissante. Accepter d’être humaine, responsable de ses actes et de sa vie est une solution.
  • Surtout, laisser partir l’être aimé, avec amour. C’est la solution la plus fréquente et que l’on rencontre en constellations familiales. Elle résout la dynamique et est la plus efficace.
  • S’allonger au sol, mettre une bougie auprès de soi... et accepter de vivre. Sentez la différence entre être allongé, comme un mourant dont le corps est fatigué de vivre et qui veut partir, et être debout, comme un vivant qui a envie de faire un bout de chemin sur terre, banalement.

 Comme le dit Bert Hellinger, la vie est un cadeau. Alors on dit…

,

9 Responses to Etre ou ne pas être ? Mourir… dormir ?

  1. Mim 27 juin 2013 at 12 h 05 min #

    Bonjour , suite a une question sur le site Divine Lumière on me revois vers vous mais là non plus je ne me reconnais pas vraiment ……… ma question a Sarah de Divine Lumière était la suivante =

    Comment enrayer se sentiment d’insatisfaction qui vient m’envahir au moment du coucher et donc m’empêche de commencer mes nuits sereinement ?
    Pourtant je suis en se moment assez heureuse de mes journées .. Mais cette insatisfaction est plus importante que ma joie d’avoir passé une journée bien remplie et productive ( démarches administratives / montage de dossier pour des aides / prise de rdv / envois de Cv+lettre……et en parallèle a cela la poursuite de mon travail personnel artistique que j’essaie de continuer car lui seul en se moment me procure de la satisfaction malgré toutes ses galères ……..

    Je ne suis adictive a aucuns produits ( ni médicament ni drogue ni alcool )
    je ne me noie pas dans le travail pour la bonne raison que je suis au chômage depuis + de deux années et désespère de retrouver un emploi ….. je n’ai plus de lieux de vie a moi et je suis hébergée de ci de là chez des amis pour de courte durée !!!!! alors peut être que mon INSATISFACTION provient simplement du manque d’ouverture possible a reconstruire ma vie ( avoir un toit un travail et être indépendante se qui a 53 ans me parait plus que normal!!!!! ) ne croyez vous pas ? Merci de votre éclairage Mim

    • admin 1 juillet 2013 at 8 h 11 min #

      Si vous n’avez pas de drames personnels, cette insatisfaction provient probablement de votre histoire familiale. Que s’est-il passé ? Avez-vous perdu des enfants ? Est-ce le cas de vos parents ? C’est le cas le plus courant. Cordialement.

  2. Mim 1 juillet 2013 at 8 h 39 min #

    Bonjour,

    Je n’ai pas de Drames personnels , et mes parents n’ont pas perdu d’enfants , du moins a se que j’en sais …( j’ai coupé les ponts avec mes parents depuis mon adolescence ) j’ai aujourd’hui 52 ans !.
    je fait depuis un mois un travail avec un thérapeute en hypnose . et je pense avoir allégé déjà quelques points et coupé quelques liens familiaux toxiques … je vais poursuivre se travail le temps qu’il faudra ….
    je finirai bien par trouver d’où provient ce sentiment d’insatisfaction que j’ai quelques fois le soir avant de m’endormir ….
    Merci quand même pour votre réponse Cordialement Mim

    • admin 1 juillet 2013 at 8 h 45 min #

      Dans ce cas, seule une constellation peut amener une solution. Elle peut apporter une réponse sans que l’on comprenne.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Macbeth ou le suicide de Lady | Comment être en paix avec sa famille ? - 8 mai 2016

    […] Shakespeare nie l’histoire en montrant Lady Macbeth se sentir coupable du meurtre de Duncan alors qu’elle n’a pas envie de mourir. Elle n’a pas non plus envie de se suicider avant la mort de son mari, tout comme Ophélie dans Hamlet. […]

  2. L'avortement en constellations familiales | Comment être en paix avec sa famille ? - 8 août 2016

    […] effet, la femme veut souvent mourir pour expier son acte. Elle pourra vouloir mourir en […]

  3. Quatre concepts philosophiques revisités | Brèves de picologue - 3 novembre 2016

    […] Complexe est un concept car il possède les occurrences de Oedipe, Hamlet… […]

  4. Anne, la soeur morte que William Shakespeare veut rejoindre | Comment être en paix avec sa famille ? - 28 mai 2017

    […] William a perdu des sœurs et un fils. Il déclame haut et fort pour ne pas voir les morts de sa famille. Il les fait même se ressusciter dans ses pièces, tel le père d’Hamlet. […]

  5. Connaissez-vous votre indice de morbidité ? | Michel Diviné - 10 juin 2017

    […] « Être ou ne pas être ? Mourir… dormir ? » Cette question est essentielle. Quel rapport entretenez-vous avec la vie ? Avancez-vous tranquillement à votre propre rythme comme ce bateau sur le Mékong au Laos ? Ou vous faites-vous du souci pour le monde qui vous entoure ? […]

Laisser un commentaire