Des enfants morts prématurément

Des enfants morts prématurément

Voici un extrait du livre de Bert Hellinger A la découverte des constellations familiales : De la théorie à la pratique qui aborde le sujet des frères et soeurs morts prématurément :

Un enfant mort prématurément fait peur aux survivants. Peut-être ces derniers sont-ils que d’autres membres de la famille de suivre cet enfant. Il arrive alors que l’enfant décédé soit exclu. Or, il doit avoir sa place dans la famille comme s’il était toujours en vie. Cela signifie que son souvenir est préservé, par exemple grâce à une photo de lui et toute la famille puisse voir. Ainsi, les vivants donnent à l’enfant décédé une place dans la vie.

La tendance de croire que les morts ne sont plus la. Où iraient-ils ? Dans un certain sens, ils sont absents. Et pourtant, ils restent présents. La famille doit leur accorder une place dans sa mémoire, ce qui permet aux morts d’être bienveillants au lieu de faire peur. Ils sont alors favorables à la vie au lieu de vouloir la prendre aux vivants, ce que ces derniers ont parfois tendance à croire.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.