Connaissez-vous la dynamique des films de Walt Disney ?

Vous vous souvenez des dessins animés de Blanche Neige et les 7 nains, Bambi, Cendrillon et La belle au bois dormant ? Les avez-vous aimés ou avez-vous vécu un certain malaise en les visionnant ?

Blanche Neige

J’ai animé de nombreuses constellations sur les contes. Voici un article décodant les métaphores cachées de 4 contes mis à l’écran par Walt Disney et une clé de compréhension en explorant sa généalogie.

Les histoires de Walt Disney

Voici un bref descriptif des histoires de Walt Disney et de leur différence avec l’histoire originale.

1. Blanche Neige et les 7 nains

Cette histoire vient d’un conte de Grimm, consigné à partir d’histoires racontées par Marie, une sœur de la famille Hassenpflug, amie de Charlotte Grimm, qui rapporta aussi La belle au bois dormant, originalement de Perrault et Le Petit Chaperon rouge.

  • Dans le conte de Grimm, la mère de Blanche Neige meurt à sa naissance. Le roi se remarie un an plus tard et disparait du conte. Blanche Neige est chassée par sa belle-mère et, épargnée par le chasseur compatissant, se réfugie chez les 7 nains. La sorcière va la voir 3 fois pour la tuer, la première fois avec un corselet, la deuxième fois avec un peigne et la 3e fois avec la célèbre pomme. Un prince, voulant dormir chez les nains, découvre la belle dans son cercueil de verre transparent et la demande pour rien… Blanche Neige crache le morceau quand un serviteur du prince, transportant le cercueil, trébuche. Le prince et sa belle se marient, tandis que la belle mère est torturée et meurt.
  • Chez Walt Disney, la belle rencontre son bellâtre en chantant près du puits, ce qui provoque la colère de la belle-mère qui demande au chasseur, toujours compatissant, de la tuer dans les bois. Recueillie par les 7 nains, Blanche Neige est provoquée par la reine déguisée en sorcière qui lui propose la pomme magique qui lui fera retrouver le prince charmant. Poursuivie par les nains, la sorcière meurt, suite à un éclair qui a brisé le sol sous ses pieds. Le prince retrouve la belle dans son cercueil, la réveille en l’embrassant et l’emporte sur son cheval blanc et « ils vécurent heureux pour toujours ».

Ainsi, chez Walt Disney, les parents de la belle sont absents et c’est l’amour qui règle tout.

2. Bambi

Félix Salten a fait paraitre L’histoire de Bambi, l’histoire d’une vie dans les bois, en 1923 et en 1926. Bambi est le diminutif italien de bambino. Les nazis interdisent la publication du livre en 1936. En 1939, Sigmund Salten s’installe à Zurich où vivait sa fille. Il y meurt en 1945.

  • Chez Salten, Bambi fait partie d’une famille nombreuse. Il est amoureux de Faline qui a aussi ses 2 parents et un frère nommé Gobo. Bambi reste avec sa mère qui le protège de l’Homme et lui dit « ton père te parlera quand tu seras grand et tu pourras même rester auprès de lui ». Quand il se plaint que sa mère le laisse seul, un vieux mâle lui dit qu’il devrait avoir honte. Lors d’une chasse, la mère de Bambi meurt, Gobo est blessé et recueilli par un chasseur. Il sera tué plus tard, trop confiant dans les hommes. Bambi se bat contre des chevreuils plus âgés que lui pour conquérir l’amour de Faline. Mais il préfère rester seul, tout comme son père qui le quitte après lui avoir montré un homme mort. Il a compris qu’ « Un Autre est au-dessus de nous tous et de Lui »
  • Chez Walt Disney, Bambi rencontre bien Faline, mais c’est son père qui le sauve d’une chasse, Bambi ayant perdu sa mère. Quand celle-ci meurt, son père apparait. Bambi se bat toujours pour Faline, la sauve contre des chiens à sa rescousse, et aura des enfants avec elle.

Chez Felix Salten, la mère protège son fils et être seul est le début de la sagesse. Chez Walt Disney, le père sauve le fils et Bambi rencontre l’amour avec Faline avec qui il aura des enfaons.

3. Cendrillon

L’histoire est inspirée d’un conte de Charles Perrault, intitulé Cucendron. Charles, né en 1628 dans une famille aisée, était le petit dernier de 7 enfants. Les « Contes de la mère l’Oye » et « Histoires ou Contes du temps passé » sont publiés en 1697 sous le nom de son fils Pierre. Quelques semaines après la parution des contes, Pierre tue un voisin et est condamné à une lourde amende. Il meurt à 21 ans aux armées en 1700. Charles meurt 3 ans après en 1703 à 75 ans, 6 ans après la parution de ses contes.

  • Chez Perrault, le père n’apparait plus dans l’histoire après son remariage. Sa deuxième femme a 2 filles, dont la cadette s’appelle Javotte qui est la seule à l’appeler Cendrillon, « d’une douceur et d’une bonté sans exemple : elle tenait cela de sa mère, qui était la meilleure personne du monde. » Le fils du roi donne un bal, la marraine transforme la citrouille, Cendrillon va une première fois au bal et oublie sa pantoufle de verre la deuxième fois. Le prince, dont les 2 parents sont vivants, la retrouve, l’épouse et marie les 2 belles-sœurs.
  • Chez Walt Disney, le père pense que l’amour d’une mère est indispensable à sa fille. Il meurt et Cendrillon devient servante. Le roi organise un bal, la fée transforme la citrouille, la souris en cheval et le cheval en cocher. Le prince tombe sous le charme, son grand-duc fait essayer la pantoufle de verre que la belle mère détruit. Heureusement, Cendrillon a la deuxième !!! Et ils vécurent heureux pour toujours….

Chez Walt Disney, le père de Cendrillon meurt après avoir donné une deuxième mère à sa fille et le prince charmant n’a pas de maman. Cendrillon ne vivra donc pas l’horreur d’une deuxième belle-mère méchante que connait la Belle de Perrault.

4. La Belle au bois dormant

L’original vient aussi de Perrault qui a été repris par Grimm.

  • Chez Perrault, le sommeil de la belle dure 100 ans pile et les parents ne s’endorment pas, contrairement à l’histoire retenue par les frères Grimm. Le prince, dont les parents sont des ogres, arrive pile à l’heure de son réveil. Ils se marient, sans le dire aux ogres, et ont des enfants. Après la mort de beau-papa ogre, le prince devient roi et belle-maman veut manger ses petits-enfants. Heureusement que le fiston revient et que sa mère se suicide fort opportunément.
  • Chez Walt Disney, la belle rencontre son prince Philippe à son baptême avant de s’endormir quelques instants 17 ans plus tard. Pendant ce temps, Philippe combat la fée maléfique déguisée en dragon et la tue en envoyant son épée dans son cœur. C’est le moment que je préférais quand j’étais jeune et je la confondais avec l’histoire de la belle au bois dormant… Puis il réveille tout le monde avec un seul baiser.

Chez Walt Disney, le prince charmant n’a pas de maman et réveille tout le monde avec son baiser magique.

En résumé, les parents de la belle au bois dormant sont vivants mais ne s’occupent pas d’elle, la mère de Bambi ne prend pas soin de son fiston, c’est le père qui s’en charge et, dans Blanche Neige et Cendrillon, les 2 parents de la belle sont morts, contrairement à l’original. Et dans beaucoup de cas, l’amour et le baiser d’un homme est magique, réveille Blanche Neige ou tout le château de la belle au bois dormant. Dans tous les cas, la mère du prince est morte ou inexistante. Passons maintenant aux messages des constellations familiales…

Les constellations familiales des histoires de Walt Disney

Voici le résultat, en indiquant les réactions des représentants de ces 4 histoires de Walt Disney.

  • Dans Blanche-Neige, c’est la concurrence entre la fille et la belle-mère pour se marier avec le prince. Comme Blanche-Neige est orpheline, le prince narcissique la préfère, lui-même étant sans parents apparents.
  • Dans Bambi, la mère meurt pour que son fils puisse rencontrer une âme sœur qu’il confondra avec sa mère. Dans Bambi 2, la mère meurt dès le début du film et Bambi pleure sa mère.
  • Dans Cendrillon, la belle-mère ne désire pas spécialement que ses filles deviennent reines et le prince est content d’avoir trouvé quelqu’un qui s’occupera de son « foyer ». La marraine représente une soeur ou la mère morte de Cendrillon. Je lui ai demandé pourquoi elle voulait que Cendrillon devait revenir à minuit. Elle m’a répondu « pour qu’elle pense à moi ».
  • Dans la Belle au bois dormant, Maléfique est la maîtresse de son père. Les fées se battent et l’attirent Maléfique pour qu’elle se fasse tuer par Philippe, orphelin de mère. Les 2 parents sont des incapables. Le prince, orphelin de mère, tue Maléfique, mais n’est pas intéressé par la Belle qui n’est pas orpheline et qui a encore ses 2 parents.

J’ai animé d’autres dessins animés et le message est très proche :

  • Dans Dumbo, la mère doit être enfermée pour que son fils aux grandes oreilles soit libre et « vole » de ses propres ailes. Elle l’aurait sûrement empêché de boire avec les clowns.
  • Dans le Roi Lion, la représentante de la mère a envie de s’occuper de son fils alors que le film reprend la morale « la mère ne peut protéger son fils ». Le jeune lion Simba va faire son éducation loin de sa tribu avec le phacochère et la mangouste alors que sa mère est toujours vivante. Seul un vieux singe ramènera le fils à son devoir en lui faisant voir son père dans les étoiles. Le tout est appuyé par un coup bien placé sur la tête.

Dans tous les cas, la mère du prince est morte ou inexistante. Dans les films de Walt Disney, les belles sont orphelines et ne regrettent jamais leurs parents. Elles les excluent et ne pense qu’à leur beauté, à chanter et à attendre l’amour d’un prince charmant. Le message récurrent de Walt Disney est double : les hommes sont attirés par les femmes orphelines et ils ne peuvent véritablement être libres et devenir des hommes que s’ils sont éloignés de leur mère. Ceci, parce qu’une femme est naturellement incapable d’élever correctement ses propres enfants. Cela a-t-il un rapport avec la vie de Walter Disney ?

La généalogie de Walt Disney

Walter Elias Disney, fils d’Elias Disney et de Flora Call, est né à Chicago, en 1901. Il est mort à Los Angeles à 65 ans. Ses ancêtres paternels venaient de France. Son nom provient de la ville d’Ysigny, transformé en Disney. Ils vinrent en Angleterre avec Guillaume le conquérant, s’exilèrent en Irlande et partirent aux USA. Ses grands-parents paternels sont nés en Irlande et s’installèrent aux États-unis.

Walt Disney

Son père exerça beaucoup de métiers dont celui de fermier en Illinois. Il était très religieux et a appelé son fils Walter du nom d’un pasteur qui appela un de ses fils, né le lendemain, Elias. Ses frères quittèrent progressivement son père qui les exploitait financièrement. Son frère Roy l’a beaucoup aidé.

Il épousa Lillian M. Bounds en 1925. Sa fille Diane est née en 1933 après 2 fausses couches et il a adopté Sharon, qui est née le 21 décembre 1936, en 1937, lors de la création de son premier long métrage, Blanche-Neige et les 7 nains. Il a caché l’adoption de Sharon aux personnes extérieures à sa famille.

  • Diane Disney Miller est morte en 2013. Elle est venue à Paris en décembre 2006 pour visiter l’Exposition Il était une fois Walt Disney, au Grand Palais… Elle est la mère de 7 enfants.
  • Sharon se maria une première fois avec Robert Brown qui mourut en 1967 et sa fille Victoria fut adoptée par son deuxième mari, William Lund. Elle est morte en 1993 à 56 ans d’un cancer des poumons comme Walt Disney.

Qui est cette princesse orpheline ?

Inconsciemment Walt Disney ne parle que de Sharon, sa fille adoptée, et de sa mère qui a été incapable de l’élever. Walt rejette la mère biologique de Sharon et ne met en scène que des orphelines. Il répondit un jour à Diane, sa fille naturelle, qui lui demandait comment avoir des enfants : « il existe 2 manières d’avoir des enfants. De les avoir soi-même ou de les adopter. Ta mère t’a eu et nous avons adopté Sharon ». (There are two ways to have babies. You have them yourself or you adopt them. Your mother had you and we adopted Sharon).

En conclusion : dites du bien de la mère biologique

Quand vous allez au cinéma voir un film de Walt Disney avec vos enfants, précisez à votre fille que c’est seulement une histoire, que dans la vie, la maman peut rester en vie et s’occuper de ses propres enfants. Dites à votre fille qu’elle est bien plus féminine quand elle s’appuie sur sa mère biologique et à votre fils qu’il attire plus les filles quand il s’appuie sur son père. Si vous êtes un homme sans enfant ou sans fils, dites-vous bien que vous restez néanmoins un homme, que vous avez de la valeur, même si vos 2 parents sont vivants, qu’ils ne sont ni roi ni reine et que vous ne savez pas monter à cheval. Prenez quand même des cours de chant si vous voulez séduire des belles chanteuses.

Pour aller plus loin

En bibliothèque

Sur le net

Sur Grimm :

  • Voici un site où vous pouvez retrouver les contes de Grimm en plusieurs langues.
  • Vous trouverez ici les notes originales de Grimm.

Sur Perrault

  • Charles Perrault entreprit d’écrire « Mémoires de ma vie » à sa gloire ainsi que celles de ses frères, mais le récit resta inachevé. Il fut tout de même publié par l’architecte Patte en 1757 et remit dans un contexte authentique en 1909 par Paul Bonnefon. Vous pourrez télécharger l’ouvrage ici.
  • Voici un site très intéressant sur le 17e ou Karine Merdrignac vous répond très gentiment.
  • Enfin, vous trouverez une biographie de Charles Perrault sur cette page.

Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.