Claire, la méchante bonne de Jean Genet

 J’ai voulu comprendre la signification de la pièce de Jean Genet « Les bonnes » et j’ai donc animé sa constellation familiale selon Bert Hellinger.

Les bonnes

et comme d’habitude, j’ai lié le résultat à l’histoire de l’auteur. Voici donc l’histoire de Jean Genet, suivie de la constellation de sa pièce de théâtre « Les bonnes ».

La vie de Jean Genet

Abandonné par sa mère, Camille Gabrielle, « femme de chambre » à 7 mois, et de père inconnu, Jean Genet (1910 – 1986) a connu la légion étrangère et la prison pour vols.  Il a un demi-frère utérin cadet, Frédéric, et sa mère meurt quand il a 8 ans.

Jean Genet était homosexuel et n’a jamais eu d’enfants. Un de ses amis, Abdallah Bentaga, s’est suicidé. Jean Genet, atteint d’un cancer à la gorge, est mort à Paris suite à une chute et fut enterré au Maroc.

Le scénario des Bonnes de Jean Genet

Un premier manuscrit, daté de juillet 1946, comporte 4 actes et 6 personnages. Une première version fut éditée en 1947, comportant un seul acte et 3 personnages et une deuxième en 1968, suite à des suggestions de Louis Jouvet. Jean Genet se serait inspiré d’un fait divers, l’histoire des soeurs Papin, Christine et Léa, qui ont tué leur maîtresse et sa fille au Mans en 1933. Elles furent toutes les 2 condamnées, Christine mourra dans un asile d’aliéné à 32 ans, Léa à 89 ans.

La version définitive met en scène 2 soeurs, Solange et Claire, et leur maîtresse, Madame, amante de Monsieur. Claire, la cadette, a écrit une lettre dénonçant Monsieur de vol chez Madame et Monsieur est chez le juge.

  • Au début de la pièce, Claire joue le rôle de Madame vis-à-vis de sa soeur. Elles appellent cette scène la cérémonie, titre d’un film de Claude Chabrol qu’il tira d’un roman. Elles décident d’empoisonner Madame avec du tilleul.
  • Elles apprennent que Monsieur est libéré et l’annoncent à Madame quand elle revient chez elle. Le stratagème du tilleul empoisonné échoue.
  • Madame partie rejoindre Monsieur, Claire demande à Solange à boire le tilleul empoisonné destiné à Madame. Solange accepte et Claire meurt.

Que signifie donc cette pièce ? Laissons place à la constellation familiale selon Bert Hellinger.

La constellation familiale selon Bert Hellinger des Bonnes

 Les représentants se placent spontanément ainsi :

Monsieur et Madame sont face à face. Claire et Solange sont sur le côté, Claire étant mieux à droite qu’à gauche de sa soeur.

Placement "Les bonnes"La position des soeurs est inversée, mais les 2 sont d’accord. Comme je demande à Monsieur s’il est intéressé plus par une femme ou par une autre, il me répond qu’il ne fait pas de différence. Il se méfie de Claire quand je lui apprends que c’est elle qui l’a dénoncé. Madame se sent mieux seule.

Je cherche ensuite qui représentent les personnages dans l’histoire de Jean Genet.

  • Je fais venir un représentant de Jean Genet. Il se place spontanément à côté de Monsieur. Monsieur représente donc Jean Genet. C’est normal, c’est celui qui a été dénoncé et qui a du passer en justice.
  • Je fais venir la mère de Jean Genet. Il ne veut pas la voir, et se place aussitôt à gauche de Madame. Ainsi, Madame représente la mère de Jean Genet.

Jean Genet met ainsi en scène l’histoire de ses parents amants.

En conclusion, la méchante bonne se suicide

Jean Genet est « Monsieur » dénoncé par une « méchante » bonne, Claire.

  • Il idéalise sa mère qu’il dépeint comme Madame et la sauve de la mort.
  • Il fait « se suicider » celle qui dénonce Monsieur pour vol pour l’envoyer en prison.

Ces 2 dynamiques, la sienne et celle de sa mère, n’ont rien à voir entre elles et il les lie de manière artificielle dans sa pièce. C’est la deuxième fois que je rencontre cette façon de faire, qui entraîne maints commentaires chez les exégètes, comme dans le roman l’étranger, de Camus, qui mélange l’histoire de son arrière grand-père et la sienne.

Pour aller plus loin

Quelques ressources sur Internet :

 Si vous avez des remarques, laissez-moi un commentaire.

, , , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire